Magazine Culture

Comment j'ai écrit un roman sans m'en rendre compte

Par Capocapesdoc
Comment j'ai écrit un roman sans m'en rendre compte Comment j'ai écrit un roman sans m'en rendre compte

Annet Huizing

Syros - 2016

Présentation de l'éditeur (quatrième de couverture) :

" Le lecteur doit vivre ce que tu vis ", avait dit Lidwine. Mais qu'est-ce que je vivais au juste ? J'avais pas l'air maligne avec mon rêve de devenir écrivaine. Et là, une idée m'est venue. J'allais raconter comment Dirkje était entrée dans notre vie. J'ai ouvert mon ordinateur portable et j'ai retroussé mes manches. Mais mes doigts sont restés immobiles sur le clavier. Avant d'en venir à Dirkje, il faudrait d'abord que j'écrive que ma mère n'est plus là, et que je parle de mon père et de Kalle, de notre maison et du fait qu'on ne mange jamais à table. Je devais commencer par le commencement. Mais où commençait le commencement ? Il était une fois une fille à Hilversum ?

Présentation de Ricochet :

Katinka, 13 ans, passe le plus clair de son temps chez sa voisine Lidwine, romancière. En échange d'un coup de main dans son jardin, l'écrivaine, plutôt sympathique, relit les premiers écrits de l'adolescente. Passionnée, cette dernière couche sur le papier certains épisodes marquants de son existence : la mort de sa mère, son premier jour d'école, puis l'irruption de Dirkje, la nouvelle copine de son père. De fil en aiguille, l'exercice débouche sur un roman autobiographique. Si ce travail a un effet libérateur indéniable, il est aussi très exigent pour la jeune fille qui doit faire face aux remarques et corrections de son mentor. De cet atelier d'écriture naît une solide amitié entre ces femmes de génération différente qui partagent désormais une passion commune pour la magie des mots.

Un roman d'Annet Huizing dont on salue la justesse de ton, porté par des personnages attachants (une jeune héroïne responsable de sa famille, un père qui peine à se relever de son deuil et qui boit de la bière dès le matin et une écrivaine marginale au grand cœur).

Ces leçons d'écriture - en gras dans le roman - s'apparentent à de véritables leçons de vie. L'auteure néerlandaise n'oublie cependant pas d'aborder l'aspect technique du métier d'écrivain en dispensant des conseils pratiques et utiles pour celles et ceux (adolescents et adultes) qui caressent l'envie de se lancer un jour à l'assaut de la page blanche.

J'ai vraiment beaucoup aimé ! Les personnages sont attachants, les conseils d'écriture ne sont pas pesants, car c'est un mélange entre les échanges entre l'auteure (dans le roman) et la jeune ado qui souhaite devenir auteure et ce que la jeune ado va écrire, et aussi avec ce qu'elle vit ! C'est émouvant, par ce qui vit l'adolescente, c'est drôle, par les situations cocasses, c'est inspirant car cela donne envie d'écrire ! Une très belle lecture !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Capocapesdoc 526 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte