Magazine Musique

On a écouté WOMAN le dernier album de Justice

Publié le 19 novembre 2016 par Efflorescenceculturelle
On a écouté WOMAN le dernier album de Justice

Cela fait 5 ans que vous n'attendez sûrement que ce jour. Et oui ! Le dernier album de Justice est sorti et voici ce qu'on en pense.

Il existe deux types de fans ; celui qui aime le duo à ses débuts et pas maintenant, et celui qui l'aime maintenant et pas à ses débuts. Nous concernant, on fait un peu partie des deux. Justice nous a accompagné tout au long de notre adolescence c'est pourquoi nous attendions beaucoup de cette sortie. Revenons rapidement sur leur parcours.

On a écouté WOMAN le dernier album de Justice

C'est en 2007 que sort leur premier album : Cross. S'il y a une chose frappante lors de son écoute, c'est qu'il est possible de catégoriser les tracks en deux groupes bien distincts : le premier comprend les titres comme D.A.N.C.E et D.V.N.O ; groovy et plutôt d'inspiration disco, un genre musical que porte dans son coeur Xavier de Rosnay. Le second comprend les titres sales, efficaces et puissants tels que Waters of Nazareth et Stress.

Le deuxième album nous offre une nouvelle facette de Justice, " Une énorme bombe auditive dont les fioritures rock des années '70 doit autant à Queen et à Yes qu'à Frankie Knuckles ou Prince" ; confirmant une inspiration métal dont les lives de la tournée A Cross the Universe nous avaient mis la puce à l'oreille. Nous avons affaire à un son antique, forçant le respect. Les titres sont sensiblement plus matures et donc moins accessibles, ce qui avait déçu une partie des fans.

On a écouté WOMAN le dernier album de Justice

A quoi donc s'attendre pour ce troisième album ? A vrai dire, après écoute, nous retrouvons quelques caractéristiques piquées des deux premiers album ; un équilibre parfait entre le disco de D.V.N.O et les sonorités du deuxième album.

Woman est un album homogène. Riche et lumineux, ce troisième opus met plus que jamais en valeur la voix humaine. C'est Morgan Phalen (On'n'on sur Audio Video Disco) que l'on peut entendre sur les titres tels que Randy, Fire et Safe and Sound. La rythmique des tracks est constante, moins saccadée que sur Cross et plus intense que sur AVD. On retrouve cependant dans Chorus, Heavy Metal et Alakazam! l'énergie qui a fait la renommée du groupe sans dénoter avec le reste des titres.

On a écouté WOMAN le dernier album de Justice

Woman délivre un son moins surprenant que les précédents opus de par ses texture mais ses mélodies sont très agréables à écouter, mais surtout à retrouver par la suite (nous en avons rapidement vécu l'expérience avec Randy). Le white noise tout au long de Chorus nous a fait lâcher un sourire car nous ramène à celui de Waters of Nazareth 9 ans plus tôt. Le duo multiplie les références comme le refrain de Love S.O.S contenant des lettres épelées : un clin d'oeil direct à D.A.N.C.E. Justice ne s'est pas débarrassé de ses inspirations metal avec le titre Heavy Metal qui teinte les arpèges de guitare électrique de l'ambiance générale de l'opus. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si Woman est sorti le même jour que Hardwired... to Self Destruct, le dernier album de Metallica, 28 ans après ...And Justice for All !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Efflorescenceculturelle 4741 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine