Magazine Culture

Fort de Badine

Par Arevpam

C'est dans le cadre d'un partenariat avec l'Association pour la sauvegarde des Forêts Varoises  que l' AREVPAM a conduit une étude historique dur la batterie de la Badine, pour la valoriser et pour mieux la comprendre.

La batterie de la Badine

La batterie de la Badine
La batterie de la Badine culmine à environ 58 mètres du niveau de la mer, située à l'Est de la presqu'île de Giens, fait office de sentinelle sur la rade de Hyères. Dans l'ancien provençal, « bada » signifie guet, vigie.
Mais Pourquoi défendre Hyères et sa rade ?
Trois passes principales donnent accès à la haute mer, la Petite Passe, entre la presqu'île de Giens et Porquerolles, et les deux grandes passes, l'une entre Porquerolles et Bagaud, et l'autre entre le cap Bénat et le Levant. La batterie de la Badine est un des verrous pour interdire cette vaste étendue d'eau  et se trouve sur la route de cabotage reliant Gênes à Marseille. Grâce à son excellente position, la rade d'Hyères a servi maintes fois d'abri et de ralliement aux flottes françaises, et elle sert encore aujourd'hui de quartiers aux manoeuvres de l'escadre de la Méditerranée. L'une des dernières fois, une flotte de guerre en est partie en 1830, lors de l'expédition d'Alger. Les caboteurs locaux, quant à eux, n'ont jamais cessé leurs échanges à travers les siècles malgré les difficultés rencontrées comme la piraterie.
Au XIVème siècle, les ouvrages côtiers sont embryonnaires ; à partir des XVIIème et XVIIIème siècles, Toulon devient un objectif stratégique pour les adversaires de la France en Méditerranée, particulièrement pour les Anglais. Le contrôle de Toulon par ses adversaires, que ce soit sur place ou par embargo, rend toutes manoeuvres militaires ou commerciales impossibles et asphyxie l'économie locale. Le littoral proche se voit alors doté de défenses côtières destinées à protéger et à interdire tout débarquement.
Le bâtiment
Il s'agit d'une batterie assez importante avec enceinte fermée, à deux bastionnets et un demi-bastionnet d'angle. Un bastionnet est un petit bastion, se trouvant dans un angle de la muraille de l'enceinte et ayant pour but la défense rapprochée en cas d'attaque terrestre ; le bastionnet donne sur le fossé en enfilade. La batterie est équipée d'un massif central de protection où se trouvent quatre emplacements de tir pour canons de 240 mm sur affûts à pivot central, séparés par un magasin à munition servant au stockage temporaire. La batterie est aussi dotée d'un casernement avec sa citerne, d'une galerie souterraine pour le stockage munitions, d'un monte-charge et d'autres facilités. Au fil du temps la batterie est modifiée en fonction des besoins, ainsi son armement est réorganisé en 1924, ce qui engendre des modifications dans la morphologie de la batterie : le ministre de la Marine a approuvé l'implantation de quatre pièces de 120 mm, modèle 1878, dans des cuvelages (« Cuves ») bétonnés, conformément au programme général de défense des côtes du 1er août 1922.
Les anciennes plateformes de tir sont comblées ou réaménagées au profit de nouvelles. Par ailleurs, la batterie devenant trop étroite, une de ces pièces est construite  à l'extérieur, les trois autres à l'intérieur de l'enceinte de la batterie principale. La batterie annexe est également remaniée : le poste de tir des nouveaux canons y est installé. De deux batteries, nous sommes passés à une !
Au sujet de la batterie annexe
Une batterie annexe dite « de semonce »  est ouverte et est aménagée à l'extérieur de la batterie principale vers 1905, à quelques dizaines de mètres de l'entrée, dans l'axe de la crête, et est équipée de quatre canons de 95mm. Les deux plates-formes à canon étaient aménagées pour deux pièces distinctes, l'une tirant vers le large (Porquerolles), une autre vers la rade d'Hyères.
Revenons à la batterie de La Badine
Pendant la seconde guerre mondiale, au moment du débarquement de la Provence, la batterie de la Badine tire sur le contre torpilleur le Fantasque, le touchant et blessant des marins.
En plein débarquement, alors que les alliés se dirigent vers Toulon, le maquis Vallier et des volontaires, moins d'une centaine de maquisards ont eu la charge du contrôle de la presqu'île de Giens. Le site  de la batterie de La Badine, occupé depuis 1942 par une garnison allemande  de 154 soldats, donne sa reddition, mais saborde d'abord le matériel et brûle probablement des documents. Les Allemands ne modifient pas la batterie si ce n'est par l'ajout de canon anti aérien tel que des bitubes de 37 mm et trois pièces de 20 mm  et un réseau de tranchée encore visible. Le lieutenant Widman, appartenant  au groupe de la Marine Artillerie Abteilung MAA 627  et sous les ordres de San Salvadour  Kapitanlieutenant MA Leiser (San Salvadour), capitule face au maquis Vallier, qui donne les prisonniers aux tireurs sénégalais.
La batterie essuie des tirs des alliés et on peut encore en observer des traces aujourd'hui.
La batterie, déclassée après la seconde guerre, est mise à disposition par le Ministère de la Défense à l'Association pour la sauvegarde des Forêts Varoises

Fort de Badine
Fort Badine

Fort Badine

Fort Badine

Fort Badine

Fort Badine

Fort Badine

Fort Badine

Fort Badine

Fort de Badine

fort de la badine

L'AREVPAM a signé une convention avec l'Association de sauvegarde de la forêt varoise qui occupe le fort de la Badine. La convention porte notamment sur les recherches historiques portant cette batterie ainsi que sa valorisation.

Batterie annexe de la Badine

Une batterie annexe dite « de semonce »  est ouverte et est aménagée à l'extérieur de la batterie principale vers 1905, à quelques dizaines de mètres de l'entrée, dans l'axe de la crête, et est équipée de quatre canons de 95mm. Les deux plates-formes à canon étaient aménagées pour deux pièces distinctes, l'une tirant vers le large (Porquerolles), une autre vers la rade d'Hyères.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Arevpam 7 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte