Magazine Culture

Shabu-shabu... passage gastronomique obligé pour celui qu...

Publié le 21 novembre 2016 par Diana
Shabu-shabu... passage gastronomique obligé pour celui qu... Shabu-shabu... passage gastronomique obligé pour celui qui se rend sur les terres du pays du Soleil-Levant. Il est une merveilleuse variante de la fondue chinoise, dont le nom, si ce n'est pas mignon est l'onomatopée japonais du bruit de la viande que l'on plonge dans le bouillon chaud. J'adore. C'est trop choupi. On a envie de faire tout plein de câlins aux japonaises, euh aux japonais... bref. 
Splendide odeur, splendide saveur. Les papilles en éveil, je m'éveille à cette viande de bœuf succulente. Un orgasme, oui. N'ayons pas peur des mots. 
Shabu-shabu... passage gastronomique obligé pour celui qu...
Dans une marmite, nous plongeons les ingrédients dans le bouillon en ébullition : tofu, chou chinois, champignons shiitake, nouilles... mais surtout ! Les fines tranches de viande. Légèrement pincé par nos baguettes, nous accompagnons la tranche dans le bouillon, la faisant aller d'un côté, revenir de l'autre. Attention ! Pas plus de 10 secondes. La viande à peine cuite, deux sauces froides s'offrent à nous. J'en ai l'eau à la bouche. Une parfumée au sésame, le gomadare (sauce de soja mélangée au sésame finement broyé). L'autre, le ponzu (à base d'agrumes acides).
A titre personnel, je destinais la première sauce à la viande et je mangeais volontiers mes légumes avec la seconde. Ai-je bien fait ? Peu importe, dirons-nous tant que l'on apprécie la dégustation. Et le goût était là. Superbe souvenir.
Shabu-shabu... passage gastronomique obligé pour celui qu...
Shabu-shabu... passage gastronomique obligé pour celui qu...
Shabu-shabu... passage gastronomique obligé pour celui qu...
Shabu-shabu... passage gastronomique obligé pour celui qu...
Le shabu-shabu, nous l'avons testé et approuvé au Kisoji Shinjuku, un établissement situé dans le Fuji Building à Shinjuku. Au 5 et 6ème étage de la tour, nous avons été installé par un personnel des plus agréables et apportant un soin tout particulier à ce que ce moment reste délicieux. Tout du long, nous étions dans notre bulle, prenant le temps d'apprécier ce moment en tête à tête. Pour la viande, notre choix s'est fait sur le bœuf de Matsusaka. La viande grasse, il n'y a que ça de vrai, et les nippons l'ont compris, loués soient-ils !
Shabu-shabu... passage gastronomique obligé pour celui qu...
Shabu-shabu... passage gastronomique obligé pour celui qu...
Shabu-shabu... passage gastronomique obligé pour celui qu...
Shabu-shabu... passage gastronomique obligé pour celui qu...
Et pour finir, un court-métrage qui nous a fait rire...
I.D.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Diana 569 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine