Magazine Animaux

Salon de la photo 2016 – le BILAN

Par Auxoisnature

Temps de lecture : 8 minutes

« Voilà, c’est fini … ta li la li la la ti li la la …  » (chanson culte de Jean-Louis Aubert sortie en 1989). Vous avez l’air dans la tête, c’est bon ?  🙂

Et oui ! Le salon de la photo édition 2016 a fermé ses portes lundi 14 novembre à 18h00 précises. Céline Manceron du site Photo Passion m’avait prévenu. Dès le clap de fin, les visseuses-dévisseuses, marteaux et autres cutters s’activent immédiatement. Pas le temps de débriefer, de faire un bilan tranquille avec les voisins, tout doit être démonter en moins de 24 heures pour laisser place au prochain salon !

Bon, pour nous sur le stand de l’Agora du Net, ce fut vite fait. Juste quelques cartons à remplir, les télés à ranger et les logos à décrocher. En revanche, du coté des grandes marques … rien à voir ! De vrais décors de ciné à démonter. Pas le temps de chômer non plus du coté des camions. Une enfilade de semi-remorques étaient prêts à recevoir tous les stands en kit.

Pour tout vous dire, le sentiment ressenti à ce moment était bizarre. Cinq jours durant, tout est mis en oeuvre pour accueillir parfaitement 70 000 visiteurs. De la moquette au sol, des habillages de stands modernes, des parquets flambants neufs, des décorations plus originales les unes que les autres. Vraiment, rien n’est laissé au hasard pour faire se sentir bien le photographe.

Mais à peine le dernier visiteur sorti, on supprime tout ! J’ai pris conscience de l’aspect éphémère du village. Une sensation étrange …

Mes rencontres avec vous !

Je n’avais pas lésiné sur ma com’ ! J’ai dû vous envoyer 3 mails pour vous prévenir de ma présence au salon. Plus plusieurs posts Facebook et twitter. Bref, aucun d’entre vous ne pouvait ignorer cet évènement ! Bien sur, il s’agissait de faire venir le plus de monde durant les 5 jours. Les organisateurs comptent sur des blogs comme le mien pour ratisser large.

Mais le principal objectif était surtout de vous rencontrer vous, mes lecteurs, en vrai. Pas un seul moment je n’ai regretté d’être sur la place. Quel bonheur de serrer des mains, de faire la bise, de discuter photo, de mettre enfin des visages sur les pseudos et les adresses mails. Rendez-vous compte ! Une fidèle lectrice qui me suit depuis quasiment les débuts du blog était là (hein Rose_Tartempion !!), Comme disent les d’jeun’s, j’ai kiffé grave. 🙂

Vous avez été une bonne vingtaine par jour à venir me voir. Soit une bonne centaine de lecteurs en tout. Le pied, vraiment. J’ai particulièrement adoré recevoir vos avis sur les rubriques du blog. La palme revenant à la rubrique des interviews audio. Quand plusieurs personnes, en chair et en os vous lancent des « continue comme ça, tout ce que tu fais m’aide beaucoup « , ma réserve à motivation est remplie pour dix ans 🙂

Là, c'est Rose ! :-)

Là, c’est Rose ! 🙂

rencontre2

Soirée Apéro’ Photo

Dès le premier soir j’organisait ma soirée Apéro’ Photo. Le but était simple : réunir en un même lieu les lecteurs du blog et des acteurs reconnus du monde de la photo animalière. J’ai mis les petits plats dans les grands pour cet évènement !

Bar privatisé, petits fours, invités de marque : j’ai fait tout mon possible pour faire de cette soirée un moment inoubliable. Vous savez quoi ? Je crois avoir réussi. Pourtant, ça n’était pas gagné d’avance. Une trentaine de personnes qui, pour la plupart, ne s’étaient jamais vues, ne garantissait de facto pas la bonne ambiance.

Et pourtant si. La mayonnaise a pris. Tous les participants ont joué le jeu. D’abord les lecteurs-photographes. La plupart ne connaissaient personne en entrant dans le bar. C’est toujours courageux de participer à des évènements. Un immense merci à vous tous qui étaient présents !

Ensuite les photographes connus. Comme Kyriakos Kaziras, Lionel Maye, Marc Pihet, Pascal Despeaux, Philippe Bolle, Gregory Pol, Antonin Charbouillot, qui m’ont fait l’honneur d’être présents. Ou encore Renaud et Foucault, tous deux techniciens de chez Sigma. Je les apprécie beaucoup tous les deux ! Tout ce petit monde a permis aux photographes présents de repartir des idées et des images plein la tête.

J’en profite pour faire un peu de pub au bar Le Friends à Paris. Alexis, un expatrié russe, nous a accueilli parfaitement. La réussite de cette soirée est aussi grâce à lui !

J’ai tout de même un gros regret. Celui de ne pas avoir fait un immense selfie avec tout ce beau monde réuni autour de moi. Mon égo s’en fiche royalement. Mais pour le souvenir, ça va me manquer ! 🙂

rencontre_photo1

En bonne compagnie avec le photographe Nicolas Croce 🙂

rencontre_photo2

Kyriakos Kaziras était bien entouré ! 🙂

rencontre_photo4

Marc Pihet m’a fait l’honneur de venir aussi

rencontre_photo6

Et là c’est Pascal Despeaux en grande discussion avec Foucault de chez Sigma.

Conférences

Quand l’équipe de l’Agora du Net emmenée par les blogs Nikon Passion et Photo Passion m’a proposé de faire partie de l’aventure, j’ai sauté sur l’occasion ! Imaginez. Deux des plus gros blogs photo français vous proposent pendant d’être sur un stand durant la totalité du plus grand salon de la photo en France. Ça ne se refuse pas.

Parmi les nombreuses choses à faire sur le stand, il me fallait animer une conférence photo par jour. J’avais plusieurs mois devant moi pour les préparer. Dans ces cas, vous savez comment ça se passe. Il y a deux manières d’aborder l’affaire. Soit vous bossez un peu chaque jour pour arriver fin prêt le jour J. Ça c’est la version idéale. No stress.

Soit vous vous dites tous les jours que vous avez le temps. Que vous avez une grosse marge. Pour au final vous rendre compte que la première conférence arrive dans 10 jours et que vous n’avez toujours pas préparé grand chose.

A votre avis, j’ai choisi quel chemin ? Le deuxième pardi ! 🙂 Bah quoi. Que voulez-vous. Je ne me souviens pas avoir passer un seul examen dans ma vie sans l’avoir préparer à la dernière minute. Même celui ô combien important d’instit, j’ai fait ainsi. Je suis le spécialiste mondial du travail bien fait au dernier moment (et tout autant spécialiste de la montée de stress qui va bien). Au grand désarroi de ma mère (qui semble s’être fait une raison !)

Je me suis beaucoup inspiré de Tim Urban dans cette histoire. C’est un blogueur célèbre aux USA dont le site Wait But Why inspire des milliers de personnes. Il a eu l’opportunité de présenter une conférence pour le plus grand show de conférences au monde : TED Talks. Dans laquelle il explique précisément comment faire pour préparer une conférence … dans les derniers jours voire dernières heures !

J’ai donc présenté 5 conférences d’une heure chacune devant un bon 150 personnes à chaque fois. Comment ça s’est passé ? Pour moi, plutôt bien, même si certains points sont à peaufiner. Pour le public ? Super bien ! Comment je le sais ? Les commentaires et remarques très positifs que les auditeurs venaient me faire à la fin. J’ai même un président de club photo breton qui m’a demandé si je voulais venir en Bretagne assuré ma conférence ! C’est un bon critère de réussite non ? 🙂

conference1

conference2

Ce fut, là encore, une expérience extraordinaire. Je ne connais pas beaucoup de situations procurant d’aussi fortes et différentes émotions en un si court laps de temps. Entre le trac du début et le sentiment de bien-être (non, pas de soulagement, de bien être vraiment) à la fin, je suis passé par tous les états ! Mais quelle satisfaction de découvrir au fur et à mesure de mon discours les visages qui s’éclairent, les têtes qui acquiescent, et enfin, les commentaires super positifs.

Je comprends vraiment à présent pourquoi les gens de scène ne peuvent se passer de ces émotions. C’est très fort.

Ah au fait ! Je ne vous ai toujours pas dit sur quoi portaient mes deux conférences !

  • Première : Comment réaliser une photo nature captivante. Normal un tel sujet pour un blog de photo animalière. 🙂 Cliquez ICI pour la visionner
  • Deuxième : Comment protéger son matériel photo contre le vol. Moins normal comme thème à priori. Mais l’article dont est issu la conférence est un des plus gros succès de 2016. Cliquez ICI pour la visionner

Nouveautés / Marques

Jean-Christophe me l’avait dit. En tant qu’exposant, visiter le salon comme visiteur relève de la gageure ! Sa grande expérience (9 salons à son actif !) m’obligeait à le croire. J’ai tout de même réussi à m’octroyer quelque minutes par ci par là pour lorgner du coté des nouveautés matérielles. Je ne suis pas une groupie à l’affût de la moindre annonce. Malgré tout, j’étais plutôt excité à l’idée de prendre en main les derniers modèles haut de gamme des grandes marques.

Pentax K1

Commençons avec le fameux Pentax K1. Il s’agit du premier reflex plein format de la marque. Sa sortie était attendue par tous les pentaxistes, et scrutée par tous les observateurs. Les caractéristiques qu’il affiche sont hyper séduisantes et place le K1 comme le plein format au meilleur rapport qualité prix.

Je l’ai donc eu en main. J’ai pu le manipuler tranquillement et enfin apprécier la bête. J’en ai profité pour demander au service presse Pentax le prêt du K1 pour vous faire un test grandeur nature. J’espère sincèrement le recevoir bientôt. Rien ne vaut un test terrain ! J’ai hâte de l’emmener avec moi dans mes coins pour savoir si le K1 est taillé pour l’animalier.

pentax-k1

Nikon D5

Je suis ensuite allé voir chez Nikon. Le d5 constitue le graal en matière de reflex avec le Canon 1D mark V. Wahou !! Le K1 à coté ferait presque figure de compact ! (oui, j’exagère évidemment). Quel engin ! Le stand Nikon permet de tester le d5 avec des focales de rêve. J’ai choisi de mettre mon oeil dans le viseur d’un 500 mm f/4. Là encore, il s’agit seulement de toucher l’appareil plus que de le tester. Il est solidement fixé à l’antivol et l’absence de carte mémoire ne permet pas de visualiser les photos prises.

C’est malgré tout suffisant pour se faire un petit plaisir et surtout … faire rêver ! Et oui !! Il coute 5000 € !

nikon_dslr_d5_front_hero-original

Fuji XT2

Au tour de stand Fuji à présent. Je ne pouvais pas rater le XT2 ! A force de lire force articles sur le net, je devais le voir en vrai. Les hôtesses du stand Fuji ont été très sympas et m’ont permis de l’essayer une bonne dizaine de minutes avec leur 100-400 mm monté dessus. D’ailleurs, j’avais à peine dis bonjour que la gentille dame me dis que le XT2 est taillé pour l’animalier. Comment ? Je suis connu à ce point là ? Pas du tout. Elle avait juste lu mon badge :-)))

Alors taillé pour l’animalier le Fuji XT2, vraiment ? Tous les tests disent en tout cas qu’il est hyper véloce et que certaines fonctions sont dédiées à la photo sportive. Malheureusement, malgré la bonne volonté des hôtesses Fuji, ça n’est pas avec 10 minutes dans un salon photo que je pourrai tirer de telles conclusions. Ce que je peux vous dire par contre, c’est que le viseur électronique m’a énormément dérouté !

Comme pour le K1, j’ai demandé un prêt destiné à un test terrain. Car cette courte prise en main m’a donné envie d’en savoir plus !

fuji_xt2

Sigma

Je commence à bien connaitre les gars de chez Sigma. Particulièrement Renaud Coilliot. C’est un chic type, compétent, en plus d’être un excellent photographe ! C’est un vrai plaisir de le voir à chaque fois. On a plein de projets ensemble, on doit juste trouver le temps de le faire ! Un exemple ? Et bien tester leur nouveau 500 mm f/4. Bastien Juif l’a déjà eu entre les mains quelques temps. J’espère à mon tour pouvoir vous écrire un article test sur lui (sur le 500 f/4, pas sur Bastien Juif ! 🙂 )

Rien à voir avec la photo animalière. Je dois vois dire aussi que j’ai été impressionné par leur gamme d’objectifs cinéma. Ça fait un bout de temps que Sigma a fait un bond qualitatif avec leur tryptique série Art, Contemporary et Sport.

Mais avec ces objectifs particuliers, la qualité de fabrication est incroyable. Dommage que je ne sois pas cinéaste animalier !

Irix

Vous connaissez Irix ? Si voyons, c’est le petit nouveau sur le marché des objectifs photos. Ils n’offrent pour l’heure que deux objectifs grand-angle. J’ai trouvé leurs produits superbes, originaux et bien construits. L’arrivée d’un nouveau constructeur dans ce domaine concurrentiel et bien installé n’est pas si courant.

J’ai discuté quelque minutes avec un représentant de la marque, il était bien chaud pour le prêt d’un de leurs objectifs. J’espère pouvoir vous faire un rapport complet et motivé bientôt ! 🙂

Je m’arrête là pour le tour d’horizon des constructeurs. Croyez bien que j’aurais adoré vous en dire plus ! Notamment sur l’Olympus E-M1 Mark II ou le Canon ID Mark V. Mais je n’ai pas eu le temps !

irix

Les lives du matin

L’équipe historique de l’Agora du Net est constituée du blog Nikon Passion et du blog Photo Passion. Votre blog préféré ainsi que le site Fotoloco de Blaise Fiedler les ont rejoint pour la première fois cette année. Pourquoi j’insiste sur ce point ? Parce que souvent, quand une équipe constituée s’enrichit de nouveaux membres, les nouvelles idées fusent !

C’est précisément ce qu’il s’est passé avec les Live du matin. L’idée a germé au cours d’une réunion Skype de préparation. Il s’agissait de trouver un moyen d’animer intelligement la demi-heure précédent l’ouverture au public. Nous avons donc décidé de débattre chaque matin autour d’un thème choisi à l’avance. J’avais d’ailleurs la lourde responsabilité de trouvé les sujets ! Voyez comme j’ai pris soin de titiller les sensibilités de chacun :

  • Jeudi matin : le retour de l’argentique instantané. Parti pour durer, effet de mode ?
  • Vendredi matin : La photo animalière, impossible en ville … vraiment ?
  • Samedi matin : filmer avec son reflex. A la portée de tous, vraiment ?
  • Dimanche matin : les logiciels de développement photo. Faut-il en avoir qu’un seul ou plusieurs ?
  • Lundi matin : la photo de rue. C’est facile il suffit de photographier les inconnus en bas de chez soi !

Je vais être franc avec vous. J’ai trouvé notre concept des Live hyper bien. C’est une autre façon d’aborder la photographie. Confronter nos points de vue autour d’une table est un exercice qu’on ne voit pas dans le monde de ma photo. Rien que pour ça, ça doit être refait.

Plus personnellement, j’ai trouvé l’exercice pas si facile. En effet, avoir un point de vue, un avis tranché en tête est une chose. L’imposer aux autres débateurs en est une autre ! En à peine quelques secondes, il faut être capable de démonter les arguments de l’autre puis de présenter les siens. Dans le but de convaincre, sinon les orateurs présents, au moins le public.

D’ailleurs, vous verrez dans les vidéos, je me suis naturellement mis dans la peau du distributeur de paroles plutôt que dans celle du tribun ! Où j’ai justement trouvé mes camarades sacrément doués !

Bref, j’ai aimé, tout en prenant conscience qu’être un bon baratineur ciceron, ça se travaille (oui, je sais, comme tout).

Les grandes conférences

Il y a quelques années encore, l’Agora du Net était la seule structure au salon à proposer des conférences au public. Le concept a depuis fait son chemin. Désormais, toutes les grandes marques organisent également leurs conférences. Nikon et Canon en premier. Impossible de rater leurs scènes ! Elles mettent en avant leurs photographes ambassadeurs, véritables stars pour certains.

J’ai pu assister à la fin de la conférence de Vincent Munier chez Nikon. Top ! Même s’il se contenait de commenter les conditions de ses prises de vue, écouter ses incroyables expériences valait le détour. Idem chez Canon avec Stanley Leroux. Découvrir le making-off des images est très enrichissant. D’ailleurs, filez vite écouter mon interview avec lui ! Tony Crocetta était aussi de la partie pour présenter ses photos de faune africaine. La photographie animalière était à l’honneur cette année chez Canon puisque Kyriakos Kaziras est également monté sur scène.

Stanley Leroux pendant sa conférence. (photo prise au smarphone Nexus 6P)

Stanley Leroux pendant sa conférence.

Tony Crocetta en pleine action !

Tony Crocetta en pleine action ! (photo prise au smarphone Nexus 6P)

Sony fait aussi des conférences. Panasonic pareil. Tamron même chose. Mais Pentax non. Donc les gars de chez Pentax, vous vous y mettez quand ? Je suis prêt à vous suivre et à monter sur scène ! 🙂

Connaitre les autres professionnels

Rester 5 jours sur place présente un énorme avantage. Celui de pouvoir faire connaissance avec d’autres professionnels de la photo. J’ai ainsi passé pas mal de temps à discuter avec de nombreux photographes et autres exposants. J’ai fait de belles rencontres. Karin, mon bras droit pour le blog, et Greg Pol m’ont beaucoup aidé pour ça. Grâce à eux j’ai pris rendez-vous pour de nombreuses interviews !!!

Tous les photographes que vous entendrez dans mes prochaines interviews auront été rencontrés au salon.

Chaque carte de visite est le fruit d'une rencontre ! :-)

Chaque carte de visite est le fruit d’une rencontre ! 🙂

L’ambiance Agora du net

Travailler dans la bonne humeur c'est toujours mieux !

Travailler dans la bonne humeur c’est toujours mieux !

Impossible de terminer cette article sans évoquer la formidable ambiance dans notre équipe. J’ai vécu 5 jours fabuleux ! Céline, Guillaume, Jean-Christophe, et Blaise, ne changez rien !!

Quant à vous, chers lecteurs à qui je dois tout, rendez-vous l’année prochaine à Paris pour l’édition 2017 !! 🙂


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Auxoisnature 26511 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte