Magazine Culture

Et si on vivait ? « Sleep On The Floor », l’ôde au lâcher-prise des Lumineers

Publié le 22 novembre 2016 par Swann
CLIP DU JOUR - Quand les Lumineers mettent en ligne une nouvelle vidéo, l'excitation est à son comble. Après les hits " " ou " Ophelia" , au tour de " Sleep On The Floor ", toujours extrait de leur excellent deuxième album.

Certes, je les ai ratés à la Salle Pleyel. M'en fous. Les Lumineers, je eu la chance de les voir pour la toute première fois sur les plaines d'Abraham, à Québec, cet été. Ils l'ont dit à l'équipe du festival, c'était leur plus grande scène, et ils ont adoré l'énergie dingue de ce concert. C'était assez fou je l'avoue, et malgré une setlist qui n'a pas forcément plu aux aficionados de " Ho Hey ", pour ma part, j'étais comblée (et ce n'est pas pour la rime). C'est pour moi, un grand groupe.

Pour " Sleep On The Floor ", ils ont fait appel à Elise Eberle de la série Salem pour interpréter une jeune femme en deuil. Elle vient tout juste de perdre son compagnon mort au combat. Pendant la collation post-enterrement, alors que celle-ci peine à se remettre du choc des funérailles, un jeune homme lui chuchote " si on ne fuit pas maintenant, tu pourrais ne jamais t'en remettre ". S'en suit un road-trip du couple : une traversée des États-Unis, la route, les rencontres, les émois, et les déboires. Sauf que, tout ça n'est que le scénario de ce qu'il se serait passé, si la jeune femme l'avait effectivement suivi le jour des funérailles. La réalisation est superbe, on croirait un mini-film. Mais triste constat et morale.

Et si... ?

À LIRE AUSSI >> On a écouté " Cleopatra " de The Lumineers

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Swann 76953 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte