Magazine Culture

Défense de tuer de Louise PENNY

Par Lecturissime
Défense de tuer de Louise PENNY

Alors que la chaleur accable le Québec, l'inspecteur-chef Armand Gamache et sa femme fêtent leur anniversaire de mariage au manoir Bellechasse, hôtel luxueux réputé des Cantons-de-l'Est. Ce lieu de paix est troublé par le séjour d'une riche famille, les Finney, venus rendre hommage à leur défunt patriarche. Leur comportement et leurs relations troublantes intriguent l'inspecteur, toujours à l'affût des particularités des uns et des autres. Le temps et l'atmosphère se font de plus en plus lourds, jusqu'à la tempête et la découverte d'un cadavre étrangement mis en scène.

Dans ce manoir tapi en pleine nature chacun vient se ressourcer au coeur de l'été, et tous semblent apprécier ce lieu retiré du monde. La chaleur de l'été est palpable et le temps fuit dans le luxe et la paix. Les disputes de cette famille aux secrets si bien gardés détonnent d'autant plus dans le silence avoisinant. A ne jamais communiquer, les uns et les autres ne savent plus se parler, et se font des idées fausses, rongées par le temps et les ressentiments. Les apparences trompeuses se craquèlent et les sentiments refont surface : "Ce qui tuait les gens, c'était un sentiment. Enfoui trop longtemps. Parfois dans le froid, où il gelait. Parfois sous terre, où il devenait fétide. Et parfois laissé sur la rive d'un lac isolé. Où il finissait par devenir vieux, et bizarre." p. 252
Les Finney apprendront à leurs dépens combien les non-dits s'avèrent assassins. Ils comprendront également que le vieil adage selon lequel l'argent ne fait pas le bonheur a des fondations profondément enracinées dans l'expérience. Pour le patriarche, la seule chose que l'argent achète est l'espace : "Une plus grande maison, une plus grosse voiture, une chambre d'hôtel plus spacieuse. Des billets d'avion de première classe. Mais il n'achète pas le confort. Personne ne se plaint plus que les riches et les privilégiés. Le confort, la sécurité, le bien-être : l'argent ne nous les procure pas." p. 492

En savourant leurs gaufres aux bleuets sauvages et au sirop d'érable, les Gamache observent tout ce petit monde s'agiter tout en réfléchissant à leur propre histoire familiale faite de lâcheté, de rachat et de rédemption.

Défense de tuer est un très beau roman policier à l'atmosphère douce-amère qui nous renvoie peu à peu à l'essentiel...

La série dans l'ordre :

Série Une enquête de l'inspecteur-chef Armand Gamache

Québec en novembre, aujourd'hui zoom sur les policiers québecois !

Défense de tuer de Louise PENNY

Défense de tuer, Louise Penny, roman traduit de l'anglais (Canada) par Claire Chabalier et Louise Chabalier


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lecturissime 3839 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines