Magazine Culture

Cinéma : Premier Contact, avant première

Publié le 25 novembre 2016 par Framboise32

premier-contact-copier

Film de science fiction réalisé par Denis Villeneuve avec Amy Adams, Jeremy Renner, Forest Whitaker, Mark O’Brien, Michael Stuhlbarg, Tzi Ma, Nataly Thibault, Russell Yuen, Joe Cobden

Synopsis : Le monde a été envahi par des extraterrestres. Le gouvernement américain embauche alors un linguiste afin qu’il déchiffre leur langage et découvre leurs intentions.

Les infos :

Premier contact est adapté du roman écrit par Ted Chiang, intitulé L’Histoire de ta vie (Story Of Your Life)publié en 1998.  Le scénario est écrit par Eric Heisserer. Rencontres du 3e type de Steven Spielberg a été l’influence majeure de Premier Contact.  

Premier contact a été tourné au Canada, notamment dans la municipalité de Saint-Fabien, dans le Bas-Saint-Laurent, sur l’île Cadieux, à Lachine ainsi que Montréal. Pour les les détails scientifiques le réalisateur a fait appel à Stephen Wolfram et son fils Christopher Wolfram, deux  renommées du monde  de la science.

Denis Villeneuve a travaillé à nouveau avec son chef décorateur Patrice Vermette, bien que celui-ci n’ait jamais collaboré à un film de science-fiction. L’intérieur du vaisseau a été vraiment construit pour le film, en l’occurence un tunnel de 45 mètres de long au bout duquel se trouve la salle de communication équipée de l’écran derrière lequel les aliens baignent dans leur atmosphère.  En plus d’avoir l’air d’être fabriqué à partir de matériaux extraterrestres inconnus de la science, le vaisseau extraterrestre devait également remettre en question nos connaissances en physique  Pour l’aider à définir l’apparence des aliens, Denis Villeneuve a fait appel à l’artiste Carlos Huante, qui a notamment collaboré avec Ridley Scott sur Prometheus.Denis Villeneuve, Patrice Vermette et Bradford Young ont travaillé de concert pour définir l’univers visuel de Premier Contact.

Premier Contact sort le 7 décembre 2016. Il est distribué par  Sony Pictures Releasing France. La bande annonce est ici

La critique :

Premier contact est le premier film SF du réalisateur canadien. Douze vaisseaux extraterrestres se posent sur la surface de la Terre à quelques mêtres du sol. le Dr. Louise Banks, experte en linguistique, s’introduit avec une équipe de spécialistes et de militaires au sein du vaisseau spatial posé aux USA. Le Dr Louise Banks va devoir apprendre à communiquer avec les occupants afin de savoir ce qu’ils veulent : amis ou ennemis ? Les occupants sont appelés heptapodes à cause de leurs sept membres flexibles. Louise et Ian Donnelly, un physicien,  ui l’accompagne surnomment leurs deux interlocuteurs Abbott et Costello, noms de deux humorisques américains. L’arrivée de ces vaisseaux provoque un chaos mondial. Louise va devoir gérer cette crise tout en essayant de gérer ses propres blessures. Elle va être sujette tout au long du film à des flashback, des moments de vie avec sa fille.

Premier contact est un film magnifique. C’est un film de Science fiction mais pas seulement. C’est aussi un thriller et un superbe mélodrame. Premier contact est un film de science fiction que l’on n’a pas l’habitude de voir. Le réalisateur ne cherche pas à nous en mettre plein la vue, que cela soit à l’arrivée des vaisseaux, la première rencontre…Tout est sobre, intelligent et dense.

La réalisation et la direction artistique sont parfaites. Les aliens( et leur encre) sont impressionnants mais ne font en aucun cas peur. Les vaisseaux sont eux aussi magnifiques.  Les scènes de « dialogues » entre les terriens et les extraterrestres sont incroyables. Il ne se passe pas de faits extraordinaires, juste une tentative de dialogues a travers une vitre. Ca pourrait paraitre répétitif mais c’est assez bluffant et on est scotchés devant un tel réalisme.

Le film parle de communication. Le réalisateur reprend l’hypothèse Sapir-Whorf. L’hypothèse selon laquelle la façon dont on percoit le monde dépend du langage. Premier contact parle aussi de la perception du temps. Les extraterrestres sont plus évolués que les humains et n’ont pas la même conception du temps. Louise apprend de cette différence de culture. Elle va aussi apprendre à ne pas répéter les mêmes erreurs.

Le film monte en puissance, la première partie est plutôt angoissante, voire oppressante. L’histoire est (très) complexe, un genre de puzzle, mais se dénoue tout au long des 2 heures sans jamais relâcher notre attention. Le film devient vertigineux quand l’histoire mondiale va « percuter » l’histoire intime de Louise. La musique de Jóhan Jóhannsson accompagne cette aventure.

Amy Adams est parfaite, très juste, et ne tombe jamais dans le pathos malgré son deuil. Son personnage est très attachant. On arriverait presque à s’identifier lors de certaines scènes. Ses rencontres avec les aliens sont hypnotiques. Le personnage de Ian Donnelly interprété par Jérémy Renner est tendre et drôle. Il peut paraitre effacé par rapport au rôle principal féminin mais peut etre est ce voulu. Il faut dire que le film se concentre sur le personnage de Louise.

J’ai trouvé ce film hypnotisant, une sorte de conte poétique. Original et intelligent.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Framboise32 26540 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine