Magazine Culture

[Rencontre] Naji Abu Nowar, réalisateur de Theeb : « J’ai préféré l’image aux dialogues »

Publié le 25 novembre 2016 par Linfotoutcourt

" J'adore les récits, la culture orale, les contes de fée et le folklore ". Il n'en fallait pas moins à Naji Abu Nowar, réalisateur jordanien, pour nous proposer son travail avec son dernier film, Theeb, actuellement en salles.

L'histoire suit le passage de l'enfance à l'âge adulte d'un jeune garçon, Theeb, et de sa vie mouvementée dans le désert. Un long-métrage empreint d'une certaine influence, entre les westerns, Kurosawa ou encore Charlie Chaplin dans son rapport à l'image, qu'il considère comme " l'un de ses réalisateurs préférés, [...] et meilleur que 99% des réalisateurs d'aujourd'hui, ou même de l'histoire du cinéma ".

Un travail difficile dans le désert, et de longue haleine avec des comédiens non-professionnels qu'il a fallu former. Mais l'expérience est inoubliable, selon le réalisateur, même si d'un point de vue logistique c'était difficile : " On a pris peu d'équipements, on n'a pas pris de projeteurs ou de générateurs, par exemple, parce que c'était trop volumineux et trop lourd ".

Quant à ses projets futurs, c'est secret défense ! Il faudra donc patienter pour voir de nouvelles choses arriver sur vos écrans.

Retrouvez notre interview complète de Naji Abu Nowar en page 2.

(Visited 12 times, 13 visits today)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Linfotoutcourt 85340 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine