Magazine Beaux Arts

Exposition « ROMANTISME NOIR Le crépuscule des images » | EXPRMNTL Galerie – Toulouse

Publié le 26 novembre 2016 par Philippe Cadu @ContempodeLArt

Exposition du 30 novembre 2016 au 4 février 2017 - Vernissage le mardi 29 novembre 2016

http://www.exprmntl.fr/ ROMANTISME NOIR, Le crépuscule des images

L'exposition Romantisme Noir ; le crépuscule des images met en regard les oeuvres de Yasmina Benabderrahmane et de Vincent Lemaire. Formés aux Beaux-Arts de Paris, ils partagent une propension à expérimenter la corporéité de l'image, son édification sculpturale ainsi que la matière photographique comme lieu d'expression de la singularité. Ils construisent, l'un en projetant un faisceau d'éléments provenant de la communauté des sciences, l'autre en construisant des mythes de la lumière et des corps, des propositions esthétiques proches du
romantisme noir de Mario Praz : spectres incarnés, paysages de désolation, minéraux ésotériques, résurrection chimique de la matière photographique.

Le titre de l'exposition Romantisme Noir fait référence au concept élaboré par l'universitaire, collectionneur et décorateur italien Mario Praz.

Praz était un personnage à part, vivant à Rome, via Giulia, non loin du Palais Farnèse, puis via Zanardelli à l'étage du palazzo de la Fondation Primoli, dans un décorum chargé, composé de meubles de style Empire ou Biedermeier, de conversation pieces (genre de la peinture du XIXème représentant des familles bourgeoises ou de la petite noblesse dans des scènes d'intérieur) et de livres en de nombreuses langues, témoignant de son érudition foisonnante. Son appartement est pensé comme un parcours. Visconti s'en inspira pour construire son propre Conversation Pieces (Gruppo di Famiglia in un Interno), son film testament. Il fera de Mario Praz son double
intellectuel. Surnommé iettatore, à cause de ses prétendus pouvoirs maléfiques, dus à une infirmité, il incarnait pour l'intelligentsia européenne un personnage truculent, brillant, caractérisé par la pertinence critique et la finesse de son goût. Son ouvrage sur le romantisme noir a durablement influencé la critique littéraire et l'Histoire de l'art. Il y livre une riche vision de thèmes récurrents au dix-neuvième siècle ayant attrait à l'érotisme en littérature. Certaines figures mythologiques sont évoquées par les illustrations textuelles et des situations psychologiques sont abordées au prisme du masochisme, de la décadence, du sadisme (Sade étant bien entendu largement étudié dans cet ouvrage).
L'exposition donne à voir le registre du corps mystérieux ou troublant, dans un panorama désolé de tragédie. Ce corps, qui peut être parfois ésotérique, se transforme en pierre, en matière photographique même ou en paysage martien. Il est matière. Matière de l'étrange.

EXPRMNTL galerie / librairie, 18 rue de la bourse31000 TOULOUSE, FRANCE La galerie est ouverte du mardi au samedi de 14h à 19h et sur rendez-vous

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Philippe Cadu 34586 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte