Magazine Culture

[Spectacle] Notre-Dame de Paris : le temps des cathédrales est-il figé ?

Publié le 27 novembre 2016 par Linfotoutcourt

18 ans que le Palais des Congrès n'avait pas vibré au rythme du temps des cathédrales ! Notre-Dame de Paris cuvée 2016 fait donc son grand retour sur scène et le spectacle mythique n'a pas pris une ride... ni même un coup de jeune.

Nostalgie quand tu nous tiens. Si vous vous demandez ce qui a changé entre les deux versions de Notre-Dame de Paris, la réponse est simple : rien. Le décor n'a pas bougé, la mise en scène diffère à peine et ils ont même poussé le vice jusqu'à signer un casting vocal en tout point similaire au premier. Saluons à ce titre la performance d'Angelo Del Vecchio qui parvient à reproduire le timbre si particulier de Garou en Quasimodo. Une absence de risque qui tient, soit de l'hommage, soit de la facilité, question de point de vue.

Une réussite intemporelle. On aura beau lever un sourcil un peu cynique en jouant aux sept différences, on constate que la puissance du show fait encore trembler les murs. Il suffit d'entendre " Belle " pour frissonner de plaisir et les 52 autres titres feront le même effet. Si on ne gagne pas en originalité, on ne perd pas non plus en qualité et c'est l'essentiel. Les cloches de Notre-Dame de Paris résonnent à nouveau et on se presse déjà aux portes de la ville...

Notre-Dame de Paris est à voir au Palais des Congrès de Paris jusqu'au 08 janvier 2017 puis dans toute la France.

#hier à la générale de presse ! #notredamedeparis #final #standingovation pic.twitter.com/5EC1G1bXzQ

- Notre Dame de Paris (@ndpofficiel) 25 novembre 2016

(Visited 23 times, 23 visits today)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Linfotoutcourt 76047 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine