Magazine Emarketing

Comment réussir ses vidéos sur Facebook Live – Partie 1

Publié le 28 novembre 2016 par Frederic Canevet @conseilsmkg

En quelques mois, Facebook live est un vrai phénomène, et un outil marketing incontournable.

Précédemment il y avait bien eu d’autres outils de streaming gratuits comme Google Hangouts , Twitter Périscope… et ils ont permis de démocratiser la diffusion vidéo en live, et ce, de manière 100% gratuite.

Mais, même si ces outils étaient à l’époque une petite révolution, Facebook Live offre un véritable bond de géant.

En effet comme pour les autres services, Facebook Live permet de diffuser de la vidéo live, mais le gros avantage de Facebook Live, c’est que l’on dispose d’une communication directe et privilégiée à l’ensemble de ses contacts sur Facebook (ses Fans Facebook, ceux de ses partenaires en cas de co-animation de web séminaire, via le relais des personnes qui assistent au web séminaire…).

facebook-live-video-direct

Cette petite différence est le vrai avantage de Facebook live:  pouvoir capitaliser sur l’audience de ses “fans” et “amis”, alors que Google Hangouts et Périscope nécessite d’inviter des contacts par email et faire en sorte qu’ils viennent le jour et à l’heure dite (ou qu’ils voient ensuite un replay, souvent de qualité moyenne).

L’autre gros avantage, c’est que Facebook privilégie et met en avant les diffusions Facebook Live dans les flux d’actualités de vos contacts.

Ainsi comme les gens sont toute la journée sur Facebook, ils peuvent recevoir des alertes quand vous faites une vidéo sur Facebook live, mais aussi peu après pour voir le replay.

facebook live

C’est donc une double exposition que vous propose Facebook !

Facebook Live n’est cependant pas l’arme absolue :

  • Youtube garde le gros avantage d’avoir une énorme audience en tant que plateforme de diffusion, via le replay des vidéos, puis sa visibilité sur le moteur de recherches de Google (les vidéo Facebook Live sont quasi absentes des résultats de google search).
  • De même Facebook Live est fait pour filmer du “live” en direct depuis 1 endroit, pas pour faire de la diffusion depuis plusieurs endroit avec plusieurs participants (ex: faire des interview croisées à distance…). Cela limitera fortement les interviews d’experts, les web séminaires participatifs… car vous devez être dans la même pièce !

Cependant, Facebook Live peut se révéler d’une redoutable efficacité, à condition de bien savoir s’y prendre.

C’est pourquoi j’ai créé ce dossier, avec le partage de bonnes pratiques pour faire de votre Facebook Live un énorme succès !

Conseil N° 1 – Multipliez votre visibilité en diffusant votre live sur votre page, votre profil, Groupes Facebook…

Le premier réflexe pour réussir un Facebook live doit être de le diffuser sur un maximum de carrefours d’audience, sur Facebook mais aussi en dehors de Facebook.

Commencez par créer un événement, c’est que vous pouvez inviter en quelques clics vos contacts Facebook :

facebook-live-invitation

L’événement vous permettra d’annoncer votre Facebook Live, afin de multiplier votre audience en le partageant sur votre profil, en invitant quelques influenceurs…

N’oubliez pas de bien remplir toutes les informations sur le Web Séminaire, et à publier régulièrement des informations, des contenus…. afin de multiplier la visibilité.

Il est également important de remplir toutes les options : co-animateurs, page d’inscription sur votre site…

evenement-facebook-live

Pour sécuriser votre événement il est également important de proposer en complément une inscription par email  avec une page dédiée sur votre site web et une inscription par email.

Par exemple voici l’URL de la page pour mon prochain Facebook Live du 5 décembre à 21h  http://www.conseilsmarketing.com/autres-conseils-marketing/mini-formation-generer-du-trafic-avec-facebook-live-par-catherine-daar

page-inscription-facebook-live

En effet l’email vous permettra de relancer les personnes inscrites, de leur envoyer le lien vers le replay, de leur proposer une un produit spécifique… ce qui est bien plus compliqué avec un événement Facebook.

Le second réflexe, étant de le pré-annoncer via sa page ou son profil, ou un groupe Facebook que vous gérez.

partage-invitation

Attention : si vous ne gérez pas le groupe où vous postez l’événement, demandez toujours aux administrateurs si vous pouvez publier l’annonce sur le groupe… sinon vous allez quasi-systématiquement vous faire bannir.

Une astuce consiste à faire un partenariat avec l’administrateur du groupe (ex: payer quelques euros pour de la visibilité, proposer une interview sur votre blog, l’inviter au Facebook Live, le citer dans les remerciements ou les ressources à consulter dans un Web Séminaire…).

Comme pour toutes vos publications sur Facebook, vous devez mettre un titre sexy, un beau visuel étonnant, un appel à l’action clair…

Si vous avez un invité, ajoutez aussi sa photo, cela rend plus humain l’intervention.

Pour faire un montage sexy, vous pouvez utiliser Canva.com afin d’avoir une image au bon format, mais aussi de pouvoir réaliser un photo montage sans aucune connaissance en design ou en graphique (c’est aussi simple que Powerpoint !).

facebook-live-formation

Voici à quoi cela peut ressembler (réalisé en 5 minutes chrono à partir d’un modèle gratuit clé en main) :

light-up-thenight-at-promwith-me

Faites attention aussi aux heures de publications de vos articles et statuts.

Voici ci dessous un graphique qui présente les meilleures heures pour publier sur Facebook :

capture4-458x500

a-quelle-heure-publier-facebook-600x574

Et voici les jours les plus efficace :

capture3-500x313

La promotion est vraiment la clé de la réussite, car si vous ne publiez qu’une seule fois sur votre page et votre profil (à moins d’avoir une grosse audience), le trafic sera insuffisant.

C’est pourquoi il faudra publier des images, des relances… sur votre profil (et celui des éventuels co-animateurs) , éventuellement sur les groupes, vos autres pages…

Par exemple vous pouvez publier en amont des images humoristiques, informatives…  sur le sujet, en faisant toujours référence à votre Facebook Live pour en savoir plus dans la description de l’album photo :

gallerie-darticles-facebook

Vous pouvez aussi publier des images des anciens Facebook Live, des photos personnes qui seront présentes…

Vous devez capitaliser sur votre audience mais aussi capitaliser sur l’audience des autres personnes que vous allez par exemple citer dans le web séminaire Facebook Live.

Ainsi, si à un moment du web séminaire vous allez parler d’un produit, d’un influenceur… taguez-le dans une publication, dans l’événement, sur une photo… en indiquant que vous allez le mettre en avant dans votre web séminaire.

Par exemple, lors de Facebook Live avec Remi Bigot j’ai partagé en amont les informations sur ma page et mon profil.

Ce relais sur Facebook est très important parce que cela permet d’avoir une visibilité beaucoup plus importante.

Et donc, lorsque vous démarrez le Live, demandez aux personnes qui sont avec vous de partager l’événement sur leurs pages et et profils.

Et si vous êtes tout seul, n’oubliez pas de partager aussi le lien de votre Facebook Live sur votre page, votre profil, votre groupe… Cela prend certes un petit peu de temps mais au moins ça permet d’avoir beaucoup plus d’audience.

Et durant le live, n’oubliez pas de demander aux personnes d’aimer de liker, de mettre des petits pouces bleus…

Il ne faut pas trop en faire, mais il faut quand même le répéter plusieurs fois, car certaines personnes vont arriver en cours de vidéo.

En complément, n’hésitez pas à demander à ajouter des commentaires, à poser des questions… car plus il y a aura de l’interaction, plus votre Facebook Live sera visible.

Conseil N°2 : Faites un test en amont avec une diffusion privée avant de vous lancer

Que cela soit quelques jours avant, voire quelques minutes avant, avant de lancer votre live… faites un test afin de vérifier le son, la qualité visuelle…

Commencez par lancer un Facebook Live, puis choisissez une diffusion “Moi uniquement” :

Screenshot_2016-10-09-20-26-23

Ensuite, vous pouvez inviter un ou deux contacts pour vérifier que tout se passe bien.

Screenshot_2016-10-09-20-33-14

Et enfin, lancez votre live en privé, et quand c’est fini, cliquez sur “Terminer” :

Screenshot_2016-10-09-20-34-00

A noter : les Facebook Lives se font généralement via la caméra avant du smartphone (pas celle utilisée pour prendre des photos). Or dans la plupart des smartphones “entrée de gamme”, cette caméra “selfie” est de bien meilleure qualité que la caméra “photos”. Si vous faites beaucoup de Facebook Live, je vous conseille de changer de smartphone. Mais faites bien attention à tester auparavant la qualité de l’appareil photo (en particulier sur les Smartphone Android de moins de 300 €).

Conseils N°3 : Utilisez un endroit adapté pour une diffusion avec votre smartphone

Le plus souvent vous allez utiliser votre smartphone avec la caméra “selfie”, or la qualité de l’image est de bien moins bonne qualité que la frontale.

Pour compenser cela, assurez vous d’avoir un éclairage suffisant pour avoir une qualité d’image optimale.

A noter : vous pouvez utiliser une Tablette (ex: iPad…), qui disposent parfois d’une caméra selfie de bonne qualité.

Si vous êtes à domicile, prenez par exemple plusieurs lampes de chevet dans votre pièce afin d’avoir un meilleur éclairage.

Si possible utilisez 3 lampes halogènes cela vous permet d’avoir un éclairage vachement professionnel, vous les mettez en dehors du champs de la camera.

Sinon vous pouvez utiliser un deuxième iPhone comme la lampe torche , cela permet d’avoir un mini projecteur (cela fait un petit peu mal aux yeux mais c’est pas mal en cas de faible éclairage).

Au niveau du son, vous pouvez utiliser le Kit Piéton de votre Smartphone, mais le problème c’est que le son n’est pas optimal (cela dépend de la qualité de votre kit, de l’emplacement…), et en plus le micro peut bouger selon vos mouvements.

Dans ce contexte, il est recommandé d’utiliser un micro-cravate comme par exemple le Rode Smart Lav Plus (59 € TTC sur Amazon) qui offre l’avantage d’être accroché à votre revers de chemise, de costume…

micro-pour-facebook-live

A noter : le fil étant très court, il est recommandé d’utiliser une rallonge pour pouvoir être assez loin du téléphone. Dans ce contexte pensez à acheter aussi la rallonge officielle (19 €).

41zju5mmpul-_sx355_

Si vous faites souvent des interviews, et donc vous avez besoin de 2 prises microphone, vous pouvez utiliser un doubleur Rode à 13,90 €:

718jlccntl-_sl1500_

Mais attention, ce doubleur ne fonctionne pas toujours avec les autres marques de micro, ce qui vous obligera à tester, ou à acheter 2 micros Rode.

Si vous faites des interviews très régulièrement, vous pouvez utiliser le micro directionnel Rode externe (71 € sur Amazon) qui se connecte sur un smartphone, un appareil photo numérique… :

710tfsvx8ll-_sl1500_

Comme il est important de lire et de répondre aux commentaires des participants, il est important de mettre son iPhone ou son smartphone sur un pied.

Cela permet de parler et de regarder et répondre aux commentaires.

L’autre astuce consiste à utiliser en complément une tablette afin de répondre aux commentaires de manière plus pratique aux commentaire.

En effet, si vous avez juste un smartphone ce n’est pas très pratique de répondre parce qu’il n’y a pas beaucoup de place pour taper, et en plus vous êtes en même temps en train de faire le live. Alors qu’avec la tablette sur vos genoux vous pouvez répondre et l’utiliser comme un mini bloc note.

D’où l’intérêt d’avoir une autre personne avec une tablette qui peut faire la modération.

Au niveau du pied vous pouvez utiliser des adaptateurs pour smartphone – trépied, comme le ShoulderPod S1 (35 €) :

61h7wiuwanl-_sl1500_

Vous pouvez aussi utiliser des supports spécifiques comme iOgrapher (70 €) qui vous permet de poser votre smartphone sur un support stable adapté avec des supports pour acheter par exemple le micro Rode Externe :

31sehtjavdl

En bien moins cher (et si vous avez un Smartphone pas trop grand) vous avez le pied Gorilla adaptable à 22 € :

61-yzub25vl-_sl1000_

A noter : si vous êtes seul, vous pouvez utiliser une perche spécial Selfie. Par exemple j’ai acheté une perche à 20 € sur Amazon (cliquez ICI), et elle me permet de des lives rapidement et simplement, par exemple en voyage, dans la rue…

Cette perche est rétractable, ce qui permet de la transporter dans un sac à dos, et de coller dessus un post it avec votre script :

IMG_9146

Conseil N° 4 : Utilisez votre enregistrement Facebook Live sur

Vous pouvez télécharger vos vidéos Facebook Live depuis vos vidéos.

Vous pouvez récupérer le fichier HD de votre Facebook Live et le publier sur Youtube, Viméo, Dailymotion…

telecharger-video-facebook

Cependant, si votre smartphone ou votre enregistrement n’est pas de bonne qualité, une bonne astuce consiste à filmer votre Facebook live avec une caméra et un second micro.

Cela nécessite plus de logistique, car vous devez avoir aussi pied pour votre camera et un autre micro.

Mais si vous avez un gros événement la qualité visuelle et le meilleur son fera la différence.

Attention : généralement sur YouTube les gens préfèrent les vidéos sans trop de temps mort ou de blabla. Il faut donc faire du montage. Il faut donc supprimer les parties peu intéressantes, et si vous avez plusieurs vidéos, faire des changements de patterns (c’est à dire changer de sujet et d’angle, faire du teasing…). Cela permet d’avoir un format plus vif ce qui fait que les gens vont de s’accrocher et ne pas décrocher de la vidéo.

Conseil N° 5 : Incitez les participants à partager sur leurs propres murs votre Live.

Le gros intérêt de Facebook, c’est qu’il suffit de quelques secondes pour qu’un de vos participants partage votre Facebook Live sur son propre mur, ce qui vous offre encore plus de visibilité.

Pour cela, le plus efficace c’est d’offrir des cadeaux !

Par exemple, que vous offrez un cadeau, un goodie… aux personnes qui partagent votre live en mettant votre nom dans le statut.

Vous pouvez aussi faire de l’interaction, par exemple en offrant 1 cadeau pour ceux qui vont partager le message “Je suis ce soir avec XX sur Facebook live”.

Mais cette incitation à partager le live peut se faire aussi en amont, par exemple en offrant des cadeaux, en organisant un concours… pour ceux qui partagent l’événement sur Twitter, Facebook, par email…

Vous pouvez utiliser :

  • https://www.rafflecopter.com/
  • https://gleam.io

Voici par exemple de promotion réalisé par gleam.io pour inciter au partage d’un web séminaire :

gleam

Conseil 6 : Programmez des rappels automatiques

L’intérêt de programmer des messages et publication, c’est d’avoir un gain de temps et surtout de ne rien oublier.

Par exemple voici un exemple de scénario de teaser publiable sur Twitter, Facebook, Linkedin… :

  • J – 15 : annonce du web séminaire
  • J – 10 : mise en ligne d’une illustration, d’une photo… sur le sujet
  • J – 7 : rappel sur le web séminaire
  • J – 6 : publication d’un teaser en vidéo (live ou pas)
  • J – 5 : mettre un rappel du sommaire
  • J – 4 : publier une image teaser
  • J – 3 : vidéo teaser
  • J – 2 : information fun
  • J – 1 : relance sur le programme
  • H – 2h : informations sur le “off du live ” (photo de votre matériel, photo des locaux…)
  • H – 1h : statut de RDV
  • H – 5 minutes : Test interne
  • H – 5 minutes :  Début du live pour commencer à attirer du monde
  • H : indiquer que cela vient de commencer
  • H + 5 : rappeler que votre Facebook Live a commencé

Voici un exemple avec un teaser et un visuel :

rappels-facebook-live

Et voici un teaser de 5 minutes avec Facebook Live pour annoncer une formation :

teaser-facebook-live

Vous pouvez programmer vos messages avec :

  • Buffer.com
  • ClockTweets

Conseil N°7 – Préparez votre script en amont pour ne pas ennuyer vos auditeurs et au contraire les faire agir.

Quand on fait du live, il est important de répondre aux commentaires, d’avoir de l’interaction…

Mais il est essentiel d’apporter suffisamment de valeur pour intéresser et faire rester (et revenir) vos contacts.

C’est pourquoi, il est essentiel de préparer votre script et votre plan en amont.

C’est surtout vrai lorsque l’on est en mode “interview” avec une ou plusieurs personnes…. car vite fait il est possible de faire du Bla Bla…

C’est d’autant plus important, car au contraire des web séminaires classiques, vous ne pouvez pas projeter des slides ou  présenter votre écran.

Si vous faites des interviews, n’hésitez à interrompre les gens et apporter vos propres astuces pour donner du rythme (sans trop en abuser bien sûr !).

Prévoyez aussi dans votre script des moments pour interagir avec les auditeurs (ex: après chaque partie…), par exemple nommez les personnes présentes (ex: Merci à XXX pour son commentaire…), demandez toujours si tout est clair, posez des questions sur ce qu’ils veulent savoir en plus…

Et comme c’est du live, vous pouvez arrêter votre script, afin de répondre aux commentaires et questions.

Ce côté “interaction” permet de faire un contenu qui n’est pas trop didactique , théorique… et de faire passer de l’émotion, de l’énergie… et  c’est quelque chose qui vous permettra de vous distinguer des autres. Car c’est ce que recherchent les internautes : avoir du live, poser leurs questions sur leurs problèmes…

Important :

  • planifiez des teasers, des surprises… lors de votre live. Cela vous permettra de garder votre audience active, et d’éviter qu’elle ne zappe. Par exemple indiquer “d’ailleurs je vais vous montrer dans 10 minutes un truc super intéressant…”
  • Essayez de répondre aux questions, sinon les auditeurs peuvent se vexer… et s’il y a des réponses ou des commentaires qui ne vous plaisent pas, bottez en touche (ex dire : pour cette question, c’est un peu complexe donc je vais vous envoyer un message après…), ou alors dites que vous répondrez à toutes les questions ensuite par message ou via un article de blog.

Conseil N° 8 – Soignez la description de votre événement Facebook Live

151209-video_facebook-1024x538

Lorsque vous faites votre Facebook live, n’oubliez pas de bien travailler la description.

Il faut un contenu qui les engage (ex: trucs & des astuces, 30 minutes pour faire XXX…).

En revanche, au contraire de Youtube où il faut plutôt un format court (2m 30 max), ce n’est pas le cas sur Facebook live.

Il vaut mieux proposer un live qui dure assez longtemps ( tant que cela reste intéressant),  par exemple faire un live de de 20 min est un “minimum” car tout le monde n’est pas forcément devant son écran à l’heure exacte.

Avec une durée de plus de 20 minutes, vous allez pouvoir être visible auprès de visiteurs “touristes”.

Dans ce contexte, il peut être intéressant de faire de temps en temps (ex : toutes les 15 minutes ou 30 minutes) un petit flashback, et dire que l’enregistrement sera disponible dans quelques minutes, et s’ils veulent avoir l’enregistrement complet qu’il suffit de laisser un commentaire.

Attention : il y a un délai assez important (quelques dizaines de secondes au maximum) entre votre parole et la diffusion. Par exemple vous pouvez demander au départ “Est ce que vous m’entendez”, “est ce que le son est bon”, “est ce que c’est Ok”… et n’avoir une réponse que de quelques secondes plus tard.

A l’inverse, il, est possible d’avoir des problèmes de connexion de son…  alors parlez lentement ! Et au cas où prévoyez un enregistrement audio avec un autre smartphone ou un enregistreur audio.

Essayez aussi de ne pas être trop statique : si vous êtes devant votre ordinateur avec votre camera cela peut devenir vite ennuyeux…

Donc n’hésitez pas à sortir des visuels, des objets, un tableau blanc (même si cet objet est assez compliqué).

Mais comme ce n’est pas facile, privilégiez plutôt des interactions simples : c’est à-dire de sortir un gadget , sortir un produit ou un chapeau….

Conseil N° 9 – Faites attention à la logistique.

keep-calm-low-battery

Tout d’abord, il faut bien vérifier votre niveau de batterie, pensez à prendre votre chargeur, voire une rallonge pour brancher votre matériel.

Faites également attention aux alentours de votre enregistrement (si vous n’êtes pas chez vous) car souvent dans lieu public le son devient vite inaudibl (surtout que les gens qui passent ne voient pas que vous êtes en train de filmer et ils peuvent faire du bruit, passer devant l’objectif…).

Par exemple au restaurant les serveurs viennent prendre les plats, d’autres personnes ouvrent les portes sans frapper, à la nuit qui tombe…

Voici par exemple une vidéo tournée en extérieur avec la luminosité qui baisse de plus en plus :

video-live

Conseil N°10 – Pensez à votre appel à l’action.

call-to-action-pdc

Ce n’est pas parce qu’on est en live, qu’il ne faut pas inciter les gens à devenir Fan de la Page, à se rendre sur votre site…

Et comme pour toute intervention live, proposez à ceux qui sont restés une promo sur vos produits.

A noter : lorsque vous faites un live, après la présentation de votre produit, gardez toujours autant de temps que nécessaire pour répondre aux questions. En effet d’expérience, ce sont les personnes qui restent le plus longtemps après poser des questions qui sont les meilleurs acheteurs.

Enfin, si vous le pouvez, demandez à une personne que vous connaissez de gérer les commentaires (par exemple vous faites le live, et un assistant répond au chat).

Cela permet d’avoir plus de réactions, de trier les réponses…

Vous souhaitez avoir plus de trucs et astuces ?

Rendez vous le 5 décembre à 21h pour une mini formation sur Facebook Live sur CE LIEN !

light-up-thenight-at-promwith-me

Vous avez aimé ? Notez cet article ! Merci !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Frederic Canevet 35806 partages Voir son profil
Voir son blog