Magazine Cinéma

Tournée Age tendre

Par Gjouin @GilbertJouin
Tournée Age tendreTournée des Zénith
Spectacle produit par Christophe Dechavanne et Coyote LiveDirection musicale et arrangements de Guy MatteoniMise en scène de Stéphane JarnyPrésenté par Cyril FéraudParrain d’honneur : Jacques Revaux
Avec Gérard Lenorman, Sheila, Hugues Aufray, Les Rubettes, Linda de Suza, Marcel Amont, Isabelle Aubret, Pascal Danel, Au Bonheur des Dames, Christian Delagrange
Mon avis : Comme l’avait annoncé Christophe Dechavanne, le spectacle offert par la tournée « Age tendre » est une grande fête. Grâce à des artistes qui jouent le jeu à fond, nous assistons à un beau moment de music-hall. Tout est d’ailleurs mis à leur disposition pour qu’ils se sentent bien : joli décor concocté par la talentueuse Stéphanie Jarre, lumières à la fois chaudes et punchy, excellent orchestre, arrangements somptueux, choristes parfaites, présentation chaleureuse et complice de Cyril Féraud… Le public, venu en grand nombre retrouver quelques unes de ses idoles, prompt à s’enthousiasmer, vit assurément une parenthèse enchantée pleine de bonheur, de joie de vivre et de partage.

Tournée Age tendre

Photo : Raphaël Bloch

La générosité des artistes se met au diapason de la ferveur qui les accueille. La plupart d’entre eux ont systématiquement droit à une standing ovation à la fin de leur prestation. Il leur est même parfois inutile de chanter puisque leurs ouailles (car il s’agit d’une grand messe) entonnent les plus célèbres de leurs tubes à leur place. Le spectacle est d’ailleurs autant sur la scène que dans la salle.

Tournée Age tendre

Hugues Aufray. Photo : Raphaël Bloch

 Les univers des artistes en présence sont si personnels, si différents, si marqués, que cela nous offre un show aux ambiances et aux couleurs très variées. C’est vraiment un grand spectacle de Variétés. Les séquences romantiques, tendres, nostalgiques (Hugues Aufray, Isabelle Aubret, Christian Delagrange, Pascal Danel) se mêlent aux chansons joyeuses et entraînantes (Marcel Amont, Linda de Suza). Sheila avec son disco et ses danseurs, Au Bonheur des Dames, les Rubettes mettent littéralement le feu. Et Gérard Lenorman vient clôturer le show de quelques uns de ses plus grands succès avec, en point d’orgue, sa fameuse Ballade qui rend les gens si heureux.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gjouin 18711 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines