Magazine Concerts & Festivals

Sara Hartman - Kilian and Jo - Rotonde du Botanique, Bruxelles, le 29 novembre 2016.

Publié le 29 novembre 2016 par Concerts-Review

Exode vers le Witloof Bar, tu restes sur place!

Sara Hartman

20 ans, originaire des Hamptons ( New-York), désormais résidente berlinoise.

Sara Hartman is on the verge of something big, peut-on lire sur le programme d' Eurosonic, alors que jusqu'ici ce joli minois aux boucles charmantes n'a sorti qu'un EP et quelques singles.

Formule trio au Bota, Sara aux guitares et vocals, Julia aux claviers et backings et un drummer berlinois.

Elle ouvre avec le catchy single ' Two feet off the ground' , la Rotonde s'immerge dans une univers indie pop, perfect for disco dancing.

On ne va pas se prendre la tête ce soir, la jolie petite Sara se meut dans la même sphère, pleine de bulles multicolores, que Colbie Caillat, Sara Bareilles, Rachael Yamagata ou Gabrielle Aplin.

Insouciance et joies adolescentes, youpie!

Après ' I forget to breathe', le batteur d'une frappe lourde entame la cover des Yeah Yeah Yeahs 'Gold Lion', une version tonique.

Quelques réglages et considérations concernant la salle ( cool venue) avant la suivante, 'Rain song', pour laquelle elle abandonne sa guitare au roadie.

Joli travail de la pianiste!

Une nouvelle séance de rafistolages s'impose puis Bruxelles a droit à 'Unfinished gold', tout aussi radio-friendly que les précédentes.

' Anchor' is a new song, nous prévient-elle.

Fraîcheur, innocence et pureté sont les termes à utiliser pour décrire toutes ces mélodies non départies d'un dynamisme juvénile.

Après 'Buttons' vient une histoire de bubblegum monsters, ' Monster lead me home', qui n'effrayera pas les gosses.

Puis c'est armée d' une acoustique que Sara propose ' From the other side of the world', a song I wrote for my little sister.

' Dance with a ghost' sonne comme du KT Tunstall et peut cartonner dans les charts, elle termine le set par ' Satellite' le titletrack de l'EP.

Les applaudissements ne se sont pas encore tus que la souriante enfant réapparaît, seule, pour proposer la ballade folky ' Someone like me' en rappel.

Et maintenant, Sara?

Now to go sample some of that legendary Belgian beer and fries, hi hi hi!

photos- jp daniels ( concert monkey)

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Concerts-Review 34401 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte