Magazine Culture

Les adieux de Hollande

Publié le 01 décembre 2016 par Le Journal De Personne

Il vient juste de tirer et de marquer !
Marquer les esprits.
Et de se démarquer
par rapport à tous les petits malins.

Il avait tout perdu excepté
l'envie de prendre
tout le monde au dépourvu.
et par là même
de reprendre le dessus...

Et je crois bien qu'il a réussi
son coup franc,
bien français
qui sait s'affranchir de tout
y compris de la franchise.

Le capitaine a su et à notre insu
loger la balle de la discorde
en pleine lucarne
pour nous débarrasser
une fois pour toutes
de toutes les toiles d'araignées...

Parce que toute grande
qu'elle est,
la France manque de finisseur...
de grand joueur, de vrai buteur
non pour amuser la galerie
mais pour tuer le match.

En s'éclipsant avant l'heure
Hollande l'a quelque part
emporté sur les autres
et sur lui-même.
Avec rage et lucidité
il a eu le dernier mot
que je vous livre
tel qu'il m'a été livré :

Françaises, Français
Je ne vous aime pas assez
pour vous courir après.
Et je ne m'aime pas assez
pour vous prouver que
la raison est de mon côté.

La politique
n'est pas affaire de raison
mais de désir.
Disons que de nous
c'est l'aversion
qui a eu raison !

J'ai sans doute mérité
votre désaveu
tout comme vous avez mérité
mes adieux.

Notre peuple
ne sait pas ce qu'il veut.
Il a beau être lumineux
il adore les faux dieux.

La gauche ne passera pas
le premier tour
parce qu'elle est trop maladroite.

Il ne reste à la France que
l'embarras du choix
entre la droite extrême et
l'extrême droite.

La République est morte
Vive la République !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Le Journal De Personne 76241 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte