Magazine Culture

Aucun, Plus d’un, Moins de deux : curieuse arithmétique orthographique !

Publié le 25 novembre 2016 par Jean-Vincent Voyer @JVVoyer

Aucun souci… Aucuns soucis… ?

Plus d’un…

Plus d’un, c’est au moins deux…
Et bien, pas de chance, le verbe qui suit est au singulier :
« plus d’un berger s’est fait manger par le loup ! »

Moins de deux…

Et moins de deux, cela ne peut être qu’un…
Et bien, pas de chance, le verbe qui suit est au pluriel :
« moins de deux bergers ont réussi à s’échapper ! »

Aucun…

Aucun, là, au moins, c’est clair !
C’est zéro, et le mot qui suit ne peut évidemment pas être au pluriel !
Heu… si !
« Aucuns incidents ne sont à déplorer »

Ah ! Le français est unique !
(ce qui le rend si singulier !)

Pour essayer de comprendre cette cascade de curiosités, autant sourire, avec « Aucuns soucis » !


Clin d’oeil : les mots au pluriel

Oui, c’est singulier, il y a des mots qui sont toujours au pluriel !
Par conséquent, ils expriment souvent une idée de quantité, de nombre.
Vous voulez quelques exemples ? Aucun problème !

Fiançailles, funérailles…

Un exemple ? Ce jeune couple veut faire un fête pour annoncer qu’ils vont se fiancer… il y a de nombreuses choses à faire : dresser une liste d’invités, réaliser et expédier les invitations, prévoir une salle, le repas, etc… En conclusion, tout ceci finit par constituer un ensemble d’actions : les fiançailles.
Donc… toujours au pluriel !

Bien sûr, le raisonnement est le même concernant tout ce qui est à faire en cas de décès. Et là aussi, donc, le mot qui englobe toutes ces démarches est toujours au pluriel : les funérailles.
Et toute cette préparation aboutit à plusieurs cérémonies, religieuses, et civiles, qui constituent les obsèques.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jean-Vincent Voyer 1268 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines