Magazine Culture

La mairie UMP soupçonnée de fichage politique à Dammarie-lès-Lys

Publié le 26 juin 2014 par Elisabeth1

Le maire UMP de Dammarie-les-Lys (Seine-et-Marne) ficherait-il ses opposants ? Dans un mail de son cabinet adressé aux élus de sa majorité, Gilles Battail (UMP) a fait joindre un curieux tableau qui recense les représentants des parents d'élèves aux conseils d'école de la ville. Sous les noms de certains d'entre eux, une mention " opposition " a été ajoutée. Un élu PS a décidé de saisir la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL).

Au départ, il y a eu une simple erreur d'aiguillage d'un courriel du cabinet du maire, daté du 18 avril, qui n'aurait pas dû atterrir dans la boîte mail du conseiller PS, Nicolas Alix. Il découvre un tableau recensant l'ensemble des délégués parents d'élèves, école par école, dans lequel il figure ainsi qu'un autre conseiller municipal de gauche, Khaled Laouiti. A chaque fois le nom est en gras avec des observations politiques : " opposition y siège ". A côté d'une mère d'élève, figure la mention " sur la liste Alix ". M. Alix, fonctionnaire territorial de 35 ans, est conseiller municipal depuis mars 2014. Il est aussi parent d'élève élu et c'est à ce titre qu'il siège au conseil d'une école de la ville depuis la rentrée.

" C'est un fichier interne "

Deux personnes non impliquées dans la politique locale sont aussi surlignées : la femme de M. Alix et celle d'un responsable associatif, Fodil Ziani, membre de Bouge qui bouge, collectif de quartier créé au lendemain de la mort d'un jeune, tué lors d'une course poursuite avec la police en 1997. " Aucun des deux n'étaient sur ma liste. Et ma femme ne fait pas de politique ", précise M. Alix, qui ajoute: " C'est très choquant, cette stigmatisation et ce fichage politique. Je n'ai vu ça dans aucune collectivité où j'ai travaillé. "

Le maire, lui, assume en minimisant la gravité des faits. " La situation est claire : nous avons fait ce tableau, qui n'est qu'un document interne, pour dire aux élus de la majorité qui ils auront en face d'eux dans les conseils d'école ", assure Julien Le Gall, chef de cabinet de Gilles Battail. Rien d'illégal à ses yeux : " C'est un fichier de travail ", résume-t-il. Un document interne qui n'est autre qu'un fichier réalisé sans autorisation, avec des remarques qui pourraient être reconnues comme stigmatisantes.

" J'attends du maire qu'il s'excuse "

Le responsable du PS a décidé de saisir la CNIL et d'interpeller le maire une nouvelle fois, jeudi 26 juin, lors du conseil municipal. " J'attend du maire qu'il reconnaisse son erreur et qu'il s'excuse ", dit M. Alix. " Qui nous dit qu'il n'y a pas d'autres fichiers ? Et à qui ils sont transmis ? " La fédération FCPE a apporté son soutien aux parents délégués visés en se disant " préoccupée ". Et rappelle au maire que " la recherche du bien-être et du meilleur avenir pour les enfants ne doit pas être prise en otage par des considérations politiciennes locales ".

Sylvia Zappi Signaler ce contenu comme inapproprié

Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. |


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Elisabeth1 1317 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine