Magazine Culture

Renaud, en double file

Par Antoine06 @AVissuzaine

Renaud l'a souligné avec humour pour s'excuser de sa voix rauque et caverneuse ; "vous n'êtes pas venus pour écouter Céline Dion ou Pavarotti" et il est certain que personne ne s'attendait à un miracle vocal ! Mercredi soir, le vieil anar fatigué, a slamé plus que chanté, en se déplaçant lentement sur la scène d'un Nikaïa rempli d'un public conquis.

Bandana rouge autour du cou pour beaucoup, les six-mille spectateurs ont chanté pour lui -parfois sans lui, des couplets entiers- un répertoire de quatre décennies allant des années titis parigot aux années nostalgiques et tristes mais toujours révoltées et tendres.

Mais le Renard a grand coeur et reversa l'intégralité de sa recette à l'association Promenade des Anges avant de dédier sa chanson "Hyper Cacher" a la jeune Amie, douze ans et demie, l'une des victimes du tragique 14 juillet 2016 à Nice. Le Renard était ému comme son public.

Ajoutant à cela des musiciens talentueux (avec une mention spéciale pour le -notamment- violoniste) et un décor vidéo grandiose un public heureux et enthousiaste, tous les ingrédients y était pour que la soirée fut belle avec mes amis Florence, Dorothée et Pascal.

RENAUD, EN DOUBLE FILE

RENAUD, EN DOUBLE FILE


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Antoine06 2078 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines