Magazine Cuisine

Le Curcuma améliore l’efficacité de la chimiothérapie

Par Affaircenter @affaircenter

Comment le curcuma améliore t-il l’efficacité de la chimiothérapie

 .Le Curcuma améliore l’efficacité de la chimiothérapie

Le curcuma est une plante très utilisée dans l’Ayurveda depuis les temps anciens. Aujourd’hui, il est très populaire dans le monde culinaire pour sa saveur et a récemment gagné beaucoup d’attention de la part de la médecine occidentale grâce à ses propriétés médicinales.

La curcumine est l’ingrédient bioactif du curcuma qui est principalement responsable de sa valeur médicinale, mais le curcuma a un certain nombre d’autres composés qui ont des propriétés médicinales complémentaires.

Inutile de dire que la curcumine est un agent anti-cancéreux, c’est un fait. Elle offre des propriétés anti-tumorales contre les cellules cancéreuses, par apoptose cellulaire. La curcumine agit également comme un chimiosensibilisateur. (curcuma chimiothérapie)

Qu’est-ce qu’un chimiosensibilisant et en quoi est-ce une aide?

Apoptose cellulaireLa résistance aux médicaments est un obstacle commun dont de nombreux médicaments font face aujourd’hui.

Dans le cas du cancer la multi-résistance aux médicaments se produit lorsque les cellules cancéreuses résistent au traitement chimiothérapeutique.

Cette résistance peut être:

  • Les cellules – résistance intrinsèque : traitement sans exposition préalable aux médicaments
  • Acquises : Les cellules deviennent résistantes aux médicaments antérieurs après la rechute

La curcumine, en tant que chimiosensibilisant, augmente la sensibilité de ces cellules envers les médicaments chimiothérapeutiques et augmente leur efficacité. Maintenant , comment cela fonctionne exactement est bien décrite dans le document « Death by design: Curcumin SensitizesDrug resistant Tumors ‘.

Voici l’essentiel de celui-ci:

  • La curcumine inverse la multirésistance en intervenant sur l’activité des protéines qui régulent cette résistance et induisent des dommages à l’ADN seulement dans les cellules cancéreuses.
  • Elle induit l’apoptose ou mort cellulaire des masses cancéreuse.
  • Il perturbe les voies biochimiques qui soutiennent la survie des cellules infectées.
  • On suppose que la curcumine peut ainsi réduire la croissance de l’auto renouvellement des cellules souches cancéreuses au sein même de notre adn.

Note: Le curcuma et son ingrédient bioactif, la curcumine, ont d’excellentes propriétés anti-cancer. De plus , ils sensibilisent également les cellules cancéreuses aux agents chimiothérapeutiques et d’inverser la résistance aux médicaments.

Le curcuma un chimiosensibilisant? Que dit la recherche

Le Curcuma améliore l’efficacité de la chimiothérapieNous ferons références dans les textes ci-dessous aux diverses preuves scientifiques qui sont sous la forme d’études de recherche et d’essais cliniques sous forme de lien.

Ces recherches permettent aussi d’évalué le rôle du curcuma ou plutôt curcumine en tant que chimiosensibilisant naturel dans divers types de cancer.

Vous rencontrerez quelques noms chimiques, ce ne sont que les noms des médicaments chimiothérapeutiques.

Le curcuma inverse la résistance aux médicaments dans le cancer propre à la femme

Safran des IndesLe cancer du sein est la principale cause de mortalité du cancer chez les femmes. Des chercheurs de Rajiv Gandhi Institute of Biotechnology, en Inde ont montré que la curcumine améliore la sensibilité à la 5-fluorouracile dans les cellules cancéreuses du sein.

Le 5-fluorouracile (5-FU) agit en inhibant les enzymes qui sont essentiels pour la réparation de l’ADN, et donc provoque la mort des cellules, mais les cellules cancéreuses développent une résistance à son égard. Cette étude a montré que la curcumine inverse de tels processus et améliore l’efficacité du 5-FU.

La curcumine est prouvée exercer un effet anti-tumeur contre le cancer du sein et renverser simultanément toute multirésistance. La combinaison de doxorubicine et de curcumine  en nanoparticules inverse la résistance aux médicaments et est thérapeutiquement efficace contre les cellules cancéreuses du sein résistantes à l’adriamycine.

La curcumine et ses composés augmentent la sensibilité des résistants à la doxorubicine et au tamoxifène (médicament contre le cancer du sein résistant aux hormones) contre les cellules de cancer du sein.

Le Curcuma améliore l’efficacité de la chimiothérapieUn essai clinique a été mené pour déterminer la dose de curcumine nécessaire pour traiter le cancer avancé ou métastatique. Selon cette étude une dose de 6000 mg / jour pendant 7 jours toutes les 3 semaines est recommandé avec une dose standard de docétaxel.

Une autre étude menée par des chercheurs de la Northeastern University, de Boston a révélé que la curcumine et le paclitaxel offraient une toxicité accrue contre les cellules cancéreuses de l’ovaire.

La curcumine réduit l’activité du facteur nucléaire-kappaB, une protéine qui est essentielle pour la survie cellulaire et réduit également l’expression des protéines qui provoquent la résistance aux médicaments. De semblables résultats ont été démontrés pour la même combinaison, contre les cellules cancéreuses du col utérin.

La curcumine est également prouvé  améliorer la chimiosensibilité du cisplatine dans les cellules ovariennes résistantes aux médicaments

Qu’est-ce que ça veut dire?
Que la curcumine augmente la sensibilité des médicaments suivants dans le traitement des cancers du sein, de l’ ovaire et le cancer du col de l’ utérus:
• 5-fluorouracile
• Doxorubicine
• Tamoxifène
• Docitaxel
• Paclitaxel
• cisplatine

Le Curcuma améliore l’efficacité de la chimiothérapie

Le curcuma augmente l’effet thérapeutique de la chimiothérapie dans les cas de cancers gastriques

Le cancer de l’œsophage est un cancer du tube digestif qui relie la bouche à l’ estomac. Il peut s’installer dans les cellules squameuses, les cellules-plates qui tapissent le tube digestif. La curcumine est aussi prouvée renforcer l’activité anti-tumorale du 5-fluorouracile contre de telles cellules cancéreuses.

Les adénocarcinomes œsophagiens se produisent dans les glandes muco-sécrétrice du tube digestif. La curcumine augmente la sensibilité des cellules d’adénocarcinomes œsophagiens à la fluorouracile-5 et à la cisplatine.

Le cancer du côlon est le cancer du gros intestin. Des études révèlent que la curcumine sensibilise les cellules cancéreuses du colon résistantes à la trioxirane (un médicament anticancéreux expérimental), le 5-fluorouracile, l’oxaliplatine et le dasatinib.

Un essai clinique a été mené pour déterminer la posologie de la curcumine pour le cancer du côlon. Une dose a été initialement donnée de 500 mg par jour et élevé à 2 g ensuite en l’absence de toxicité.

Les patients ont également été traités avec des agents chimiothérapeutiques, du fluorouracile-5 et de l’oxaliplatine.

11 parmi 12 patients ont montré une stabilisation de la maladie comme réponse partielle au traitement. Et les effets secondaires mineurs au regards des contraintes sans la prise de curcumine. L’on peut ainsi conclure que la curcumine peut être utilisée comme un complément préventif ou en accompagnement d’un traitement conventionnel du cancer du côlon.

Le cancer gastrique ou le cancer de l’estomac est en cinquième position des cancer dans le monde. Le facteur nucléaire kappa B est une protéine qui contrôle un certain nombre de processus dans le corps, l’un d’eux étant la survie cellulaire et il est prouvé que cet activité provoque une chimiorésistance dans le cas du cancer gastrique.

La curcumine empêche l’activation du facteur nucléaire kappa B et réduit l’expression des gènes anti-apoptotiques favorisant la survie cellulaire. Ceci réduit la chimiorésistance des cellules cancéreuses gastriques à la doxorubicine et l’étoposide.

Le pancréas est un organe qui produit une enzyme digestive. La curcumine augmente la sensibilité de la gemcitabine contre les cellules cancéreuses pancréatiques sensibles et résistantes.

Les essais cliniques suggèrent que 8g de curcumine par voie orale est efficace avec un traitement à la gemcitabine chez les patients atteints d’un cancer du pancréas.

Une autre étude montre que cette combinaison a montré une faible réponse mais positive chez les patients atteints de cancer du pancréas. La formulation biodisponible de la curcumine, le Theracurcumin est également prouvé être un bon accompagnement du traitement du cancer du pancréas.

Qu’est-ce que ça veut dire?
Que la curcumine augmente la sensibilité des médicaments de chimiothérapie dans le traitement du cancer du côlon, le cancer du pancréas et le cancer de l’ œsophage. Selon les études, les médicaments testés sont les suivants : 5-fluorouracile, oxaliplatine, gemcitabine, trioxirane et cisplatine.

 .

Le Curcuma améliore l’efficacité de la chimiothérapie

La curcumine augmente la sensibilité de la doxorubicine dans le traitement contre le cancer du foie

L’utilisation de nanoparticules de curcumine sont prouvées  augmenter la chimiosensibilité de la doxorubicine dans le traitement du carcinome hépatocellulaire (type de cancer du foie) et le cancer du foie.

Des études ont montré que la curcumine a diminué le nombre des gènes nécessaires à la survie des cellules et a réduit l’activité des protéines responsables de la résistance aux médicaments. Ainsi le traitement avec la curcumine a augmenté le taux d’apoptose en combinaison avec la doxorubicine, et bien plus efficacement qu’avec la doxorubicine seule.

Qu’est-ce que ça veut dire?
Que la curcumine augmente la sensibilité des cellules du cancer du foie à la doxorubicine.

Le Curcuma améliore l’efficacité de la chimiothérapie

La curcumine augmente chimiosensibilité dans le cancer du poumon

Le cancer du poumon est principalement de deux types. Ces classifications sont établies sur la base du type de cellules affectées. Les recherches et les études montrent que la curcumine augmente la sensibilité des cellules cancéreuses du poumon , le carboplatine, le cisplatine et l’erlonitib.

Les études animales montrent que la curcumine et la combinaison de doxorubicine inhibe le développement des tumeurs du poumon.

Qu’est-ce que ça veut dire?
Que la curcumine augmente le taux de mort cellulaire et prévient le développement des tumeurs combattant les cellules de cancer du poumon et en augmentant sa sensibilité aux agents chimiothérapeutiques.

Biocurcumax™

La curcumine surmonte la chimioresistance et résistance à la radiothérapie dans le traitement du cancer du cerveau

Le glioblastome est un type de tumeur cérébrale qui s’installe dans les cellules gliales (cellules qui protègent et soutien les neurones). Ils sont résistants à la chimiothérapie et la radiothérapie. La recherche montre que la curcumine surmonte la chimiorésistance et radiorésistance dans les cellules de glioblastome.

Elle réduit la survie des cellules cancéreuses en interférant dans l’activité du facteur nucléaire kappa B et augmente la chimiosensibilité de ces cellules à des médicaments tels que le cisplatine, l’étoposide, la camptothécine, et la doxorubicine ainsi qu’aux rayonnements.

Le Curcuma s’est avéré avoir des effets anti-prolifératifs contre les cellules de glioblastome et améliore la sensibilité à la témozolomide par la régulation de la voie de la survivine. La survivine est une protéine qui inhibe l’apoptose ou mort cellulaire.

Qu’est-ce que ça veut dire?
La curcumine peut être un adjuvant à la chimiothérapie traditionnelle et la radiothérapie du cancer du cerveau.

Tubercules curcuma turmeric poudre

La curcumine augmente la chimiosensibilité dans divers types de cancers

En dehors des plus courants types de cancers mentionnés, la curcumine exerce également des effets thérapeutiques, augmente la sensibilité et inverse la résistance aux médicaments dans le cancer myéloïde aiguë, le myélome multiple, le cancer de la vessie

Des résultats d’un essai clinique a démontré que les curcuminoïdes étaient efficaces en tant qu’adjuvant dans le traitement de patients atteints de cancer avec des tumeurs solides. Il a également réduit l’inflammation systémique.

La poudre de curcuma lié à la prise d’imatinib est améliore  le traitement de la leucémie myéloïde chronique.

Qu’est-ce que ça veut dire?

Que le curcuma et la curcumine augmentent la chimiosensibilité dans le traitement des cancers tels que la leucémie myéloïde chronique, le myélome multiple et le cancer de la vessie.

Le Curcuma améliore l’efficacité de la chimiothérapie

Le dosage du Curcuma comme chimio-sensibilisant naturel

Poudre de curcumaLes suppléments de curcuma sont également disponibles sous forme de capsules, teintures et extrait fluide. Ici basé sur la prise de supplément biodisponibilisés naturellement avec une concentration minimum de 95% de curcuminoïdes.

Semaine 1: Commencez avec une petite dose de 1 g de curcumine par jour. Si vous ne voyez pas d’effets secondaires, prenez-le pendant une semaine et passez à la dose de la semaine 2.

Semaine 2: Augmentez le dosage de la curcumine à 2 g / jour. Encore une fois vérifier les éventuels effets secondaires, etc. Si tout semble bien, prenez-le pendant une semaine et passez à la dose de la semaine 3.

Semaine 3: Doublez à nouveau la dose à 4 g / jour. Encore une fois si les choses semblent bien, continuer pendant une semaine et aller à l’étape finale.

Semaine 4-8: Double à nouveau à 8 g / jour. Continuer à 8 g pendant 5 semaines

En parallèle le curcuma peut être inclus dans l’alimentation journalière comme le lait d’or que vous pouvez préparer pour plusieurs jours. Pensez lorsque vous utiliserez du curcuma en poudre, (celui de l’herboriste, pas le flacon de verre culinaire sans intérêts aucun !) vous devrez rendre la poudre biodisponible pour votre organisme. C’est à dire permettre à la curcumine de pénétrer la barrière gastro intestinale pour passer dans le sang.

Ainsi ajouter, de la pipérine du poivre noir, le gingembre frais mixé, la bromélaïne d’ananas et les huiles végétales de qualité contribuent à améliorer son absorption. Commencez par de petites doses telles que ¼ de cuillère à café par jour si votre tolérance est bonne, avec la poudre la limitation sera le goût par concentration. Sinon il vous faudrait allez jusqu’à 20 cuillères à soupe par jour pour rivaliser avec les compléments alimentaires.

Cependant le lait d’or fait des miracles depuis des siècles, c’est une prévention anti-inflammatoire naturelle

La dose idéale est de 1-2 cuillère à café , 2-3 fois par jour. Évitez de prendre le lait d’or ou des suppléments de curcuma avec un estomac vide. Les corps gras facilite d’autant la biodisponibilité à ce moment là. Si vous prenez des médicaments différez de 2 à 3 heures.

Biocurcumax™

Précautions

Lors de la prise de suppléments de curcuma, il est fréquent de rencontrer des problèmes gastro-intestinaux légers par la détoxination qui s’opère par une surproduction de mucine. Ce n’est aucunement douloureux, juste pressant.. ! Cependant pour ces rares personnes cela ne dure que quelques jours le temps de réguler un transit peut être antérieurement encombré ou moins tonique.

Quelques conditions dans lesquelles il serait préférable d’éviter le curcuma autre qu’alimentaire sont:

  • Grossesse et allaitement
  • Avant les interventions chirurgicales
  • Souffrant de problèmes de vésicule biliaire
  • Si vous prenez des anticoagulants ou traitement des acides gastriques
  • Consulter un médecin avant de prendre des suppléments de curcuma pour écarter tout soucis d’allergies ou d’interactions.

Biocurcumax™

Merci de partager Share on Facebook Share 0 Share on TwitterTweet Share on Google Plus Share 0 Share on Pinterest Share 0 Share on LinkedIn Share 0 Share on Digg Share Send email Mail Print Print

Le curcuma est une plante très utilisée dans l’Ayurveda depuis les temps anciens. Aujourd’hui, il est très populaire dans le monde culinaire pour sa saveur et a récemment gagné beaucoup d’attention de la part de la médecine occidentale grâce à ses propriétés médicinales.

La curcumine est l’ingrédient bioactif du curcuma qui est principalement responsable de sa valeur médicinale, mais le curcuma a un certain nombre d’autres composés qui ont des propriétés médicinales complémentaires.

Inutile de dire que la curcumine est un agent anti-cancéreux, c’est un fait. Elle offre des propriétés anti-tumorales contre les cellules cancéreuses, par apoptose cellulaire. La curcumine agit également comme un chimiosensibilisateur. (curcuma chimiothérapie)

Qu’est-ce qu’un chimiosensibilisant et en quoi est-ce une aide?

Apoptose cellulaireLa résistance aux médicaments est un obstacle commun dont de nombreux médicaments font face aujourd’hui.

Dans le cas du cancer la multi-résistance aux médicaments se produit lorsque les cellules cancéreuses résistent au traitement chimiothérapeutique.

Cette résistance peut être:

  • Les cellules – résistance intrinsèque : traitement sans exposition préalable aux médicaments
  • Acquises : Les cellules deviennent résistantes aux médicaments antérieurs après la rechute

La curcumine, en tant que chimiosensibilisant, augmente la sensibilité de ces cellules envers les médicaments chimiothérapeutiques et augmente leur efficacité. Maintenant , comment cela fonctionne exactement est bien décrite dans le document « Death by design: Curcumin SensitizesDrug resistant Tumors ‘.

Voici l’essentiel de celui-ci:

  • La curcumine inverse la multirésistance en intervenant sur l’activité des protéines qui régulent cette résistance et induisent des dommages à l’ADN seulement dans les cellules cancéreuses.
  • Elle induit l’apoptose ou mort cellulaire des masses cancéreuse.
  • Il perturbe les voies biochimiques qui soutiennent la survie des cellules infectées.
  • On suppose que la curcumine peut ainsi réduire la croissance de l’auto renouvellement des cellules souches cancéreuses au sein même de notre adn.

Note: Le curcuma et son ingrédient bioactif, la curcumine, ont d’excellentes propriétés anti-cancer. De plus , ils sensibilisent également les cellules cancéreuses aux agents chimiothérapeutiques et d’inverser la résistance aux médicaments.

Le curcuma un chimiosensibilisant? Que dit la recherche

Le Curcuma améliore l’efficacité de la chimiothérapieNous ferons références dans les textes ci-dessous aux diverses preuves scientifiques qui sont sous la forme d’études de recherche et d’essais cliniques sous forme de lien.

Ces recherches permettent aussi d’évalué le rôle du curcuma ou plutôt curcumine en tant que chimiosensibilisant naturel dans divers types de cancer.

Vous rencontrerez quelques noms chimiques, ce ne sont que les noms des médicaments chimiothérapeutiques.

Le curcuma inverse la résistance aux médicaments dans le cancer propre à la femme

Safran des IndesLe cancer du sein est la principale cause de mortalité du cancer chez les femmes. Des chercheurs de Rajiv Gandhi Institute of Biotechnology, en Inde ont montré que la curcumine améliore la sensibilité à la 5-fluorouracile dans les cellules cancéreuses du sein.

Le 5-fluorouracile (5-FU) agit en inhibant les enzymes qui sont essentiels pour la réparation de l’ADN, et donc provoque la mort des cellules, mais les cellules cancéreuses développent une résistance à son égard. Cette étude a montré que la curcumine inverse de tels processus et améliore l’efficacité du 5-FU.

La curcumine est prouvée exercer un effet anti-tumeur contre le cancer du sein et renverser simultanément toute multirésistance. La combinaison de doxorubicine et de curcumine  en nanoparticules inverse la résistance aux médicaments et est thérapeutiquement efficace contre les cellules cancéreuses du sein résistantes à l’adriamycine.

La curcumine et ses composés augmentent la sensibilité des résistants à la doxorubicine et au tamoxifène (médicament contre le cancer du sein résistant aux hormones) contre les cellules de cancer du sein.

Le Curcuma améliore l’efficacité de la chimiothérapieUn essai clinique a été mené pour déterminer la dose de curcumine nécessaire pour traiter le cancer avancé ou métastatique. Selon cette étude une dose de 6000 mg / jour pendant 7 jours toutes les 3 semaines est recommandé avec une dose standard de docétaxel.

Une autre étude menée par des chercheurs de la Northeastern University, de Boston a révélé que la curcumine et le paclitaxel offraient une toxicité accrue contre les cellules cancéreuses de l’ovaire.

La curcumine réduit l’activité du facteur nucléaire-kappaB, une protéine qui est essentielle pour la survie cellulaire et réduit également l’expression des protéines qui provoquent la résistance aux médicaments. De semblables résultats ont été démontrés pour la même combinaison, contre les cellules cancéreuses du col utérin.

La curcumine est également prouvé  améliorer la chimiosensibilité du cisplatine dans les cellules ovariennes résistantes aux médicaments

Qu’est-ce que ça veut dire?
Que la curcumine augmente la sensibilité des médicaments suivants dans le traitement des cancers du sein, de l’ ovaire et le cancer du col de l’ utérus:
• 5-fluorouracile
• Doxorubicine
• Tamoxifène
• Docitaxel
• Paclitaxel
• cisplatine

Le Curcuma améliore l’efficacité de la chimiothérapie

Le curcuma augmente l’effet thérapeutique de la chimiothérapie dans les cas de cancers gastriques

Le cancer de l’œsophage est un cancer du tube digestif qui relie la bouche à l’ estomac. Il peut s’installer dans les cellules squameuses, les cellules-plates qui tapissent le tube digestif. La curcumine est aussi prouvée renforcer l’activité anti-tumorale du 5-fluorouracile contre de telles cellules cancéreuses.

Les adénocarcinomes œsophagiens se produisent dans les glandes muco-sécrétrice du tube digestif. La curcumine augmente la sensibilité des cellules d’adénocarcinomes œsophagiens à la fluorouracile-5 et à la cisplatine.

Le cancer du côlon est le cancer du gros intestin. Des études révèlent que la curcumine sensibilise les cellules cancéreuses du colon résistantes à la trioxirane (un médicament anticancéreux expérimental), le 5-fluorouracile, l’oxaliplatine et le dasatinib.

Un essai clinique a été mené pour déterminer la posologie de la curcumine pour le cancer du côlon. Une dose a été initialement donnée de 500 mg par jour et élevé à 2 g ensuite en l’absence de toxicité.

Les patients ont également été traités avec des agents chimiothérapeutiques, du fluorouracile-5 et de l’oxaliplatine.

11 parmi 12 patients ont montré une stabilisation de la maladie comme réponse partielle au traitement. Et les effets secondaires mineurs au regards des contraintes sans la prise de curcumine. L’on peut ainsi conclure que la curcumine peut être utilisée comme un complément préventif ou en accompagnement d’un traitement conventionnel du cancer du côlon.

Le cancer gastrique ou le cancer de l’estomac est en cinquième position des cancer dans le monde. Le facteur nucléaire kappa B est une protéine qui contrôle un certain nombre de processus dans le corps, l’un d’eux étant la survie cellulaire et il est prouvé que cet activité provoque une chimiorésistance dans le cas du cancer gastrique.

La curcumine empêche l’activation du facteur nucléaire kappa B et réduit l’expression des gènes anti-apoptotiques favorisant la survie cellulaire. Ceci réduit la chimiorésistance des cellules cancéreuses gastriques à la doxorubicine et l’étoposide.

Le pancréas est un organe qui produit une enzyme digestive. La curcumine augmente la sensibilité de la gemcitabine contre les cellules cancéreuses pancréatiques sensibles et résistantes.

Les essais cliniques suggèrent que 8g de curcumine par voie orale est efficace avec un traitement à la gemcitabine chez les patients atteints d’un cancer du pancréas.

Une autre étude montre que cette combinaison a montré une faible réponse mais positive chez les patients atteints de cancer du pancréas. La formulation biodisponible de la curcumine, le Theracurcumin est également prouvé être un bon accompagnement du traitement du cancer du pancréas.

Qu’est-ce que ça veut dire?
Que la curcumine augmente la sensibilité des médicaments de chimiothérapie dans le traitement du cancer du côlon, le cancer du pancréas et le cancer de l’ œsophage. Selon les études, les médicaments testés sont les suivants : 5-fluorouracile, oxaliplatine, gemcitabine, trioxirane et cisplatine.

 .

Le Curcuma améliore l’efficacité de la chimiothérapie

La curcumine augmente la sensibilité de la doxorubicine dans le traitement contre le cancer du foie

L’utilisation de nanoparticules de curcumine sont prouvées  augmenter la chimiosensibilité de la doxorubicine dans le traitement du carcinome hépatocellulaire (type de cancer du foie) et le cancer du foie.

Des études ont montré que la curcumine a diminué le nombre des gènes nécessaires à la survie des cellules et a réduit l’activité des protéines responsables de la résistance aux médicaments. Ainsi le traitement avec la curcumine a augmenté le taux d’apoptose en combinaison avec la doxorubicine, et bien plus efficacement qu’avec la doxorubicine seule.

Qu’est-ce que ça veut dire?
Que la curcumine augmente la sensibilité des cellules du cancer du foie à la doxorubicine.

Le Curcuma améliore l’efficacité de la chimiothérapie

La curcumine augmente chimiosensibilité dans le cancer du poumon

Le cancer du poumon est principalement de deux types. Ces classifications sont établies sur la base du type de cellules affectées. Les recherches et les études montrent que la curcumine augmente la sensibilité des cellules cancéreuses du poumon , le carboplatine, le cisplatine et l’erlonitib.

Les études animales montrent que la curcumine et la combinaison de doxorubicine inhibe le développement des tumeurs du poumon.

Qu’est-ce que ça veut dire?
Que la curcumine augmente le taux de mort cellulaire et prévient le développement des tumeurs combattant les cellules de cancer du poumon et en augmentant sa sensibilité aux agents chimiothérapeutiques.

Biocurcumax™

La curcumine surmonte la chimioresistance et résistance à la radiothérapie dans le traitement du cancer du cerveau

Le glioblastome est un type de tumeur cérébrale qui s’installe dans les cellules gliales (cellules qui protègent et soutien les neurones). Ils sont résistants à la chimiothérapie et la radiothérapie. La recherche montre que la curcumine surmonte la chimiorésistance et radiorésistance dans les cellules de glioblastome.

Elle réduit la survie des cellules cancéreuses en interférant dans l’activité du facteur nucléaire kappa B et augmente la chimiosensibilité de ces cellules à des médicaments tels que le cisplatine, l’étoposide, la camptothécine, et la doxorubicine ainsi qu’aux rayonnements.

Le Curcuma s’est avéré avoir des effets anti-prolifératifs contre les cellules de glioblastome et améliore la sensibilité à la témozolomide par la régulation de la voie de la survivine. La survivine est une protéine qui inhibe l’apoptose ou mort cellulaire.

Qu’est-ce que ça veut dire?
La curcumine peut être un adjuvant à la chimiothérapie traditionnelle et la radiothérapie du cancer du cerveau.

Tubercules curcuma turmeric poudre

La curcumine augmente la chimiosensibilité dans divers types de cancers

En dehors des plus courants types de cancers mentionnés, la curcumine exerce également des effets thérapeutiques, augmente la sensibilité et inverse la résistance aux médicaments dans le cancer myéloïde aiguë, le myélome multiple, le cancer de la vessie

Des résultats d’un essai clinique a démontré que les curcuminoïdes étaient efficaces en tant qu’adjuvant dans le traitement de patients atteints de cancer avec des tumeurs solides. Il a également réduit l’inflammation systémique.

La poudre de curcuma lié à la prise d’imatinib est améliore  le traitement de la leucémie myéloïde chronique.

Qu’est-ce que ça veut dire?

Que le curcuma et la curcumine augmentent la chimiosensibilité dans le traitement des cancers tels que la leucémie myéloïde chronique, le myélome multiple et le cancer de la vessie.

Le Curcuma améliore l’efficacité de la chimiothérapie

Le dosage du Curcuma comme chimio-sensibilisant naturel

Poudre de curcumaLes suppléments de curcuma sont également disponibles sous forme de capsules, teintures et extrait fluide. Ici basé sur la prise de supplément biodisponibilisés naturellement avec une concentration minimum de 95% de curcuminoïdes.

Semaine 1: Commencez avec une petite dose de 1 g de curcumine par jour. Si vous ne voyez pas d’effets secondaires, prenez-le pendant une semaine et passez à la dose de la semaine 2.

Semaine 2: Augmentez le dosage de la curcumine à 2 g / jour. Encore une fois vérifier les éventuels effets secondaires, etc. Si tout semble bien, prenez-le pendant une semaine et passez à la dose de la semaine 3.

Semaine 3: Doublez à nouveau la dose à 4 g / jour. Encore une fois si les choses semblent bien, continuer pendant une semaine et aller à l’étape finale.

Semaine 4-8: Double à nouveau à 8 g / jour. Continuer à 8 g pendant 5 semaines

En parallèle le curcuma peut être inclus dans l’alimentation journalière comme le lait d’or que vous pouvez préparer pour plusieurs jours. Pensez lorsque vous utiliserez du curcuma en poudre, (celui de l’herboriste, pas le flacon de verre culinaire sans intérêts aucun !) vous devrez rendre la poudre biodisponible pour votre organisme. C’est à dire permettre à la curcumine de pénétrer la barrière gastro intestinale pour passer dans le sang.

Ainsi ajouter, de la pipérine du poivre noir, le gingembre frais mixé, la bromélaïne d’ananas et les huiles végétales de qualité contribuent à améliorer son absorption. Commencez par de petites doses telles que ¼ de cuillère à café par jour si votre tolérance est bonne, avec la poudre la limitation sera le goût par concentration. Sinon il vous faudrait allez jusqu’à 20 cuillères à soupe par jour pour rivaliser avec les compléments alimentaires.

Cependant le lait d’or fait des miracles depuis des siècles, c’est une prévention anti-inflammatoire naturelle

La dose idéale est de 1-2 cuillère à café , 2-3 fois par jour. Évitez de prendre le lait d’or ou des suppléments de curcuma avec un estomac vide. Les corps gras facilite d’autant la biodisponibilité à ce moment là. Si vous prenez des médicaments différez de 2 à 3 heures.

Biocurcumax™

Précautions

Lors de la prise de suppléments de curcuma, il est fréquent de rencontrer des problèmes gastro-intestinaux légers par la détoxination qui s’opère par une surproduction de mucine. Ce n’est aucunement douloureux, juste pressant.. ! Cependant pour ces rares personnes cela ne dure que quelques jours le temps de réguler un transit peut être antérieurement encombré ou moins tonique.

Quelques conditions dans lesquelles il serait préférable d’éviter le curcuma autre qu’alimentaire sont:

  • Grossesse et allaitement
  • Avant les interventions chirurgicales
  • Souffrant de problèmes de vésicule biliaire
  • Si vous prenez des anticoagulants ou traitement des acides gastriques
  • Consulter un médecin avant de prendre des suppléments de curcuma pour écarter tout soucis d’allergies ou d’interactions.

Biocurcumax™


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Affaircenter 12585 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines