Magazine Autres musiques

Recueil inédit de "duetti da camera"

Publié le 18 décembre 2016 par Philippe Delaide

Le label Aracana (Outhere Music) propose une série de duos de voix féminines de compositeurs vénitiens de l'âge d'or des "duetti da camera", principalement au milieu du 17ème siècle, pièces intimistes mais qui conservent tout de même une belle part de théâtralité. Ils s'agit pour la plupart d'enregistrements inédits de pièces de compositeurs comme Agostino Steffani, Antonio Lotti, Francesco Lucio ou Giovanni Bononcini.

Il s'agit d'une sélection de pièces interprétées par sept chanteuses autour de Sara Mingardo, accompagnées par l'ensemble instrumental Cenacolo Musicale.

Se constille frequenti
L'écriture de ces pièces faisait l'objet d'une étroite collaboration entre les auteurs des textes et les compositeurs. Les poètes travaillaient le texte en anticipant sur l'articulation possible de la musique afin de maîtriser les impératifs de la prosodie. 

Au centre du dispositif pour ce disque, on retrouvera donc la magnifique voix de Sara Mingardo, accompagnée, selon les arias, de différentes chanteuses talentueuses, dont le timbre s'associe admirablement avec celui de l'alto vénitienne. Il est à noter que la plupart de ces pièces étaient composées, selon le même principe que la cantate avec continuo, pour deux voix égales (dans le cas présent, pas tout à fait égale car il y a au moins une note d'écart entre Sarah Mingardo et Francesca Biliotti par exemple).

On obtient alors des duos magnifiques comme le Crudeltà rimproverata.

D'autres duos sont pour sopranos ou mezzosopranos, avec une distribution de jeune interprètes, toutes talentueuses : Lucia Napoli (mezzosoprano), Silvia Frigato (soprano), Lea Desandre (mezzosoprano), Giorgia Cinciripi (soprano), Lisa Castrignanò (soprano), Loriana Castellano (mezzo-soprano), Francesca Biliotti (contralto).

On notera une pièce tout à fait à part, un solo, sous forme de lamento, chanté par Sarah Mingardo : le magnifique Fuggi pur, o crudele composé par Francesco Lucio et Monteverdien à souhait (on retrouve toute la trame des lamenti de Claudio Monteverdi, à la limite du plagiat d'ailleurs...).

J'ai également particulièrement aimé le duo de Sara Mingardo et Lucia Napoli sur le Sempre piango / Sempre rido de Giovanni Bononcini ainsi que le magnifique duo Ché Languendo avec ses frottements harmoniques qui conclut cette pièce.

Les voix aériennes et la belle sensualité du duo de sopranos Lisa Castrignanò et Giorgia Cinciripisur l'aria Non consosce piacer de Giovanni Bononcini sont également superbes et confirment le degré d'achèvement et d'inventivité supérieur des compositions de ce dernier.

Il s'agit ici d'un très beau projet, avec des interprétations raffinées, d'une élégance réelle, nous faisant découvrir un répertoire "intermédiaire", écrit à l'attention de chanteurs professionnels de l'époque pour les salons de la noblesse vénitienne, et se situant entre la tradition madrigale et le champ lyrique.

Logo Coup de coeur Poisson Reveur 4
Coup de coeur du poisson rêveur.

Lien vers la page du site Outhere Music pour plus de détails et écouter des extraits.

Vidéo présentant le projet:

Se Con Stille Frequenti - Ensemble Cenacolo Musicale - arias pour une ou deux voix féminines d'Agostino Steffani, Antonio Lotti, Francesco Lucio ou Giovanni Bononcini - Sara Mingardo (alto), Lucia Napoli (mezzosoprano), Silvia Frigato (soprano), Lea Desandre (mezzosoprano), Giorgia Cinciripi (soprano), Lisa Castrignanò (soprano), Loriana Castellano (mezzo-soprano), Francesca Biliotti (contralto) - label Arcana (Outhere Music).


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Philippe Delaide 1912 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte