Magazine Cuisine

Quinoa : un noël en Bolivie

Par Marieduclain
Quinoa : un noël en Bolivie

Ni vin chaud, ni sapins en Amérique du Sud pour les fêtes de Noël ! Le temps d'une pause dans le calendrier de l'avent, Priméal se penche sur le Noël traditionnel de ses producteurs de quinoa, entre ferveur et gourmandise, mais toujours dans la bonne humeur.

Noël bolivien, Noël religieux

Dans un pays où le catholicisme fut longtemps religion d'état, difficile d'échapper aux symboles religieux. La naissance de l'enfant-sauveur, el Nino Salvador, est une fête pour les producteurs de quinoa comme pour tous les boliviens ! Dès les premiers jours de décembre, les rues se parent de lumières bariolées ou de décorations dans la plus pure tradition.

Si l'Altiplano, abritant la filière Quinoa Real de Priméal, affiche un décor plus rustique qu'à La Paz, la ferveur n'est pas moins intense à 4000 m d'altitude. Pas une maison ne se passerait de sa crèche, incluant troupeaux et bergers, rois mages, vierge Marie, Joseph ou l'enfant sauveur... en version andine, avec costumes traditionnels, décor montagneux et parfois même un ou deux lamas.

Les traditions de Noël en Bolivie

Le climat n'est pas la seule différence de taille entre les lumières de la capitale et les splendeurs sauvages de l'Altiplano. Chaque village bolivien dispose de ses propres traditions, parmi lesquelles des enfants parcourant les rues armés d'instruments de musique traditionnels, des flûtes des Andes aux mandolines antiques.

Dans les villes, de grandes collectes de jouets sont organisées pour les plus démunis, les crèches boliviennes étant traditionnellement entourées de jouets et de cadeaux. Une boîte de fer blanc remplie de blé doit également être cachée sous la table. Et qui sait si certains n'y glissent pas du quinoa ?

Les traditions les plus immuables du Noël bolivien, comme partout, concernent le jour J, la nuit de Noël ! Familles et amis rejoignent alors en processions animées les églises illuminées, rythmant la messe de minuit de cantiques populaires, les villancicos.

Le repas de Noël en Bolivie

Non, le festin du 25 décembre n'est pas constitué de quinoa, encore de quinoa et toujours de quinoa... Bien au contraire, celui-ci étant un ingrédient de base de l'alimentation andine, plutôt qu'un plat de fête ! Le Noël bolivien mise sur la picana, un ragoût composé de trois viandes braisées et de légumes variés, notamment maïs, carottes ou navets.

Quant aux spécialités sucrées ? Des buñuelos ou des sopaipillas, deux variétés de croustillants beignets arrosés d'un verre d'api, une boisson chaude et sucrée au maïs violet... et beaucoup d'autres, la table des desserts débordant généralement de gâteaux, biscuits, fruits ou noix. Des douceurs éliminées dès la fin du repas, les danses traditionnelles se poursuivant jusqu'au petit matin ! Des producteurs de quinoa de l'Altiplano aux citadins pressés de La Paz, les valeurs essentielles d'un véritable Noël bolivien sont finalement très simples et bien trop rares : solidarité, joie et partage.

Quinoa noël Bolivie

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Marieduclain 700 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte