Magazine Cinéma

Revue musicale de l'an 2016 après Jésus Christ

Par Munch
Comme chaque année, je fais mon bilan musical. Je n'inclus que les albums que j'ai acheté et payé avec mon argent, alors il est normal que Frank Ocean, Beyonce et autre Kanye West n'y apparaissent pas puisque je n'écoute pas ce genre de musique. Je sais qu'ils sont sur la liste de tout les critiques sérieux mais c'est ça qui se passe avec moi, je ne suis pas sérieux. Le but de l'exercice est de faire découvrir aux gens qui liront, des trucs qui leurs sont passé sous le nez à force d'écouter en boucle The Life of Pablo. (Je n'ai pas inclus d'albums francophones parce que je n'ai malheureusement pas eu le temps de terminé de les écouter... par contre j'ai mis un lien à cahque album de la liste qui suit question de me faire pardonner)
Top 5
Eric Bachmann - S-T : Bachman termine son aventure solo avec Crooked Fingers et se réinvente encore une fois en solo sur ce sublime album. Prêt à donner un nouveau sens à sa musique, un ami musicien lui a donner le pari de troquer sa guitare pour un piano. il adonc composé l'album au piano puis lui a ajouter des guitares, du pedal steel et des backups féminins. Possiblement ce qu'il a fait de mieux depuis ses belles années avec Archers of Loaf.
The Coathangers - Nosebleed Weekend : Pas leur meilleur mais possiblement l'album que j'ai le plus écouté cette année. Nosebleed Weekend est le 5e album du trio punk rock d'Atlanta. Beaucoup plus pop qu'à leur début mais beaucoup plus profesionnel aussi. L'album contient plus de hits que le dernier Black Keys.
Thalia Zedek - Eve : Personne ne joue la mélancolie comme Thalia Zedek. Guitariste hors pair, elle a toujours su s'entourer sur ses albums solo. Son 5e album solo en 15 ans, elle n'est pas des plus prolifique mais chaque nouvel arrivage est un must jusqu'au prochain.
Dan Michaelson & The Coastguards - Memory : Il semblerait que j'aime la tristesse, la mélancolie et la désolation dans ma musique. J'y atrouve un certain réconfort. Sa tombe bien parce que Dan Michaelson en est un spécialiste. 
Jeff Rosenstock - Worry. Jeff Rosenstock mérite d'être dans le top 5 de tout le monde. Il est la figure la plus importante et la plus prolifique du punk DIY du 21e siècle.Ma découverte de l'année. En fait, je ne sais pas où j'étais toutes ces années sans Jeff Rosenstock dans ma vie. Parfois juvénile, toujours un peu trop lo-fimais toujours vrai.
Future of the Left - The Peace and Truce of... :  Le passage de trio à quatuor n'aura servi en rien la musique de Future Of The Left. Les revoilà en trio et ils nous offrent leur musique la plus pesante, la plus cathartique et la plus hargneuse depuis fort longtemps. Personne n'arrive à la cheville de Falkous pour nous pondre des paroles aussi sarcastique que caustique. Un must!
Albums trop bons mais pas assez pour le top 5
Hamilton Leithauser + Rostam - I Had a Dream That You WereMine : Rostam Batmanglij se joint à Hamilton Leithauser pour ce qui est un des plus beaux albums de l'année. Ambiances surréelles et nostalgiques nous bercent et nous touchent. On espère une suite de toute façon ils ont quitté leur groupe respectif (The Walkmen et Vampire Weekend) et n'ont donc, rien de mieux à faire.
The Growlers - City Club : Avec un titre comme City Club, il est évident que The Growlers voulaient un nouvel album plus dansant. Même si le résultat est plus léché, et que le groupe semble y aller vers la facilité force est d'admettre que l'album est groovy et dansant à souhait.
Pack A.D. - Positive Thinking : Un autre album très très solide de ce duo féminin guitare/batterie, The Pack AD n'arriveront jamais à la cheville des reines du genre, The Moaners et Mr Airplane Man, mais elles sont possiblement juste après dans la liste de ce qu'il s'est fait de mieux dans le genre.
Walter Martin - Arts & Leisures : Il y a une vie après The Walkmen et Walter Martin le prouve sur ce 2e album où il sonne plus que jamais comme Jonathan Richman(c'est un compliment).
Christian Fitness - This Taco is Not Correct : 2e album cette année pour Andrew Falkous (Future of the Left), il a toujours des titres de chansons hilarants. Le plus important c'est qu'il rocke que le crisse!
Izzy True - Nope :  En tout cas, moi, je l'ai bien aimé cet album et je te le recommande. Vas-y!
Parquet Courts - Human Performance :  Possiblement l'album le plus focus de Parquet Courts, on espère qu'ils ont évacué tout le côté weird rempli de feed back et de rap des 2 derniers EP. Excellent!
Weezer White Album : Avec le retour en forme qu'était Everything Will Be Alright in the End, Weezer continue sur sa lancée et nous offre un album ensoleillé remplie de petites perles pop rock. On ne les croyait plus capable de nous offrir quelque chose de bon depuis tellement longtemps.
The Fleshtones - The Band Drinks for Free : Possiblement leur meilleur album des 20 dernières années (oui, les Fleshtones sont là depuis plus de 40 ans). The Band Drinks for Free est en plus, un excellent titre d'album. Bravo les gars!
The Felice Brothers - Life In the Dark : Après le très décevant, Celebration, Florida, The Felice Brothers nous ont offert The Favorite Waitress, leur meilleur album à ce jour. Life In the Dark continue sur cette lancée où les frères nous offrent un folk rock inspiré et entrainant.
Bleached - Welcome the Worms : Moins bon que le précédant mais tout de même un incontournable cette année. Bravo les filles!
The Dandy Warhol - Distortland :Après le très sobre et gentil This Machine, The Dandy Warhols nous reviennent en force avec Distortland. Fini les expérimentations de guitares et les chansons de 11 minutes sans fin.
Angel Olsen - My Woman : Je ne crois pas qu'Angel Olsen puisse faire de mauvais albums.
Big Thief - Masterpiece : C'est un peu prétentieux de nommer son album "masterpiece" mais, je crois que c'est le titre qui lui va le mieux.
The Parrots - Los Ninos Sin Miedo : Un autre groupe d'Espagne qui rocke solide. On est loin de Doctor Explosion mais c'est pas grave, rock on!
Hinds - Leave Me Alone : Simple et lo-fi à la manière de Mac Demarco, Hinds est un groupe de 4 jeunes femmes de Madrid avec de l'attitude qui avec Leave Me Alone nous livre un très bon album garage-pop.
Allah-las - Calico Review : Allah-Las sont toujours inspiré par le rock atmosphéro-psychédélique des années 1960.Sur Calico Review ils nous prouvent qu'ils sont les nouveaux rois du genre.
A Giant Dog - Pile : Peut être avec un peu moins d'énergie que sur leur premier album, A Giant Dog, rockent la barraque quand même et devraient, en principe être ton nouveau groupe préféré depuis que les Yeah Yeah Yeahs suçent en faisant des balades poches.
Wild Billy Childish - SQ1 : Le meilleur album depuis fort longtemps pour Billy Childish et ça c'est pas peu dire.
Mourn - Ha Ha He :Mourn est un autre groupe qui vient d'Espagne cette fois on est plus dans le post-rock grunge que le rock garage mais ces jeunes ont fait leur devoir et sont capable de nous faire oublier qu'ils ont à peine 20 ans.
AJJ - Bible 2 : Andrew Jackson Jihad change de nom pour AJJ, c'est plus court, c'est plus propre pourtant la musique de AJJ est toujours la même : du folk punk un peu drôle et ça, on aime ça! Ils ont profiter de la sortie d el'abum pour faire un vidéoclip où ils ridiculisent Ok Go.
Joyce Manor - Cody : Je ne crois pas que Joyce Manor ont déjà fait un album qui dure plus de 22 minutes. Cody fait 22minutes, 35 secondes de punk/emo comme je l'aime.
The Thermals - We Disappear : Avec leur 6e album, Desperate Ground The Thermals ont essayé de revenir à leur racines punk lw-fi d eleur début avec un résultat très très mitigé. Peut-être que le thème de l'album n'a pas aidé. Avec We Disappear, ils amalgament leur racines punk rock à leur côté power-pop des albums Now We Can See et Personal Life pour un résultat efficace même s'ils ont utilisé la carte dee la facilité.
True Widow - Avvolgere : True Widow est un groupe shoegaze ou metal, peu importe depuis que le mouvement slo-core s'est dissipé, True Widow à pris le taureau par les cornes et est devenu le pilier d'un style qu'ils maitrisent à la perfection.
Tacocat - Lost Time : 3e et meilleur album de Tacocat, Lost Time est loin d'être une perte de temps. On a droit à du punk pop féministe très solide. 
A Band Called E - S-T : 2e album pour Thalia Zedek cette année, cette fois au sein d'un trio. L'album n'est qu'une excuse pour vouloir les voir rocker en spectacle.
Wintersleep - The Great Detachment :  Comme je n'ai jamais été un fan de Sloan ou de Great Big Sea, je mets automatiquement Wintersleep sur la liste du meilleur groupe rock des maritimes de tout les temps. Ils savent faire sentir le froid d'Halifax, la désolation de Peggy's Cove, l'étendue désertique d'Annapolis Royal tout en insuflant une poésie lyrique digne du Cap Breton dans leur chanson.
Nick Waterhouse - Never Twice : Nick Waterhouse fait ce qu'il fait de mieux sur ce 3e album : du R&B ancré dans les annés 1950.  Plus de saxophone, plus de solos et beaucoup plus solide que le précédent. Vive Nick!
PUP - The Dream is Over : PUP est un groupe punk très très solide et The Dream is Over est un excellent album, dommage que la qualité audio du mixage sonore soit trop radiophonique, on a parfois l'impression d'entendre du Billy Talent.
Duchess Says - Science nouvelles : Je ne suis pas un fan des albums de Duchess Says puisque le groupe est beaucoup mieux en spectacle. La bonne nouvelle c'est qu'avec une nouvelle galette, le groupe retourne sur les planches bientôt.
Operators -Blue Wave: Dan Boeckner a toujours eu de meilleurs side projects que son comparses de Wolf Parade Spencer Krug et Operators ne fait pas exception.
PJ Harvey - The Hope Six Demolition Project : 5 ans après le sublime Let England Shakes, PJ Harvey reviens avec un projet beaucoup plus ambitieux puisqu'il a pour compagnon un livre de poésie et de la documentation photographique. Mais comme tout ce que Polly Jean fait, The Hope Six Demolition Project est excellent même si l'on ne saisit pas la portée politique du projet.
Dog Party - 'Til You're Mine : 5e album de ce duo punk-rock composé de deux soeurs à peine sortie de l'adolescence. C'est un peu comme si ta petite soeur formait un groupe avec la p'tite voisine. C'est cute, ça rocke, mais après 5 album, ça commence à manquer de tonus.

Keaton Henson - Kindly Now : Keaton Henson est mon Elliot Smith moderne. Même si les comparaisons sont boiteuses tant leur musique diverge (Henson à même sortie un album electro l'an dernier)leur sensiblitié, elle, est en tout point identique. Sans dire que je verse une larme à chaque écoute, mon coeur, lui, en verse deux.
Goggs - S/Thttps://www.youtube.com/watch?v=gocFjkCoNoA :  12e groupe de Ty Segall et possiblement son 53e albums en 5 ans, Goggs est du rock  garage punk aux riffs angulaires qui rentrent dedans. Autrement dit, ça torche.
Eureka California - Versus : Meilleur album de ce duo punk-pop. C'est meilleur que du Japandroids parce qu'au moins Eureka California ont des chanson, eux.
Les Deuxluxes - Springtime Devil : Springtime Devil n'est décevant que parce qu'il ne parvient pas à rendre justice aux Deuxluxes en spectacle. Sinon, excellent album.
Un bel effort
7 Year Bitch Live at Moe : La rumeur veut qu'on ait retrouver une vieille bande magnétique d'un spectacle de 7 Year Bitch et on a décidé, en 2016, plus de 20 ans après la dissolution du groupe, de nous sortir cet enregistrement. Une façon comme une autre de pouvoir entendre The Scratch et M.I.A. live avec toute l'attitude que pouvait avoir 7 Year Bitch.
Creative Adult - Fear of Life : Il parait que ça ressemble à Jesus & Mary Chain mais comme je n'ai jamais vraiment porté attention à ce groupe britannique, je dirais que ça se peut,  Creative Adult me donne le gout d'écouter du Jesus & Mary chain.
Cullen Omori - New Misery : Après 3 albums avec Smith Western, Cullen Omori y va de son premier album solo alors que le reste de son défunt groupe se rassemble pour former un nouveau groupe, Whitney. L'album de Whitney est supérieur à celui d'Omori mais comme ils ne jouent pas dans le même registre force est d'admettre que celui de Cullen Omori surprend dans un style qui lui ressemble.
Danko Jones - Live at Wacken : Quoi de mieux que de fêter les 20 ans de Danko Jones avec un album live offrants ces plus grands succès?
Laura Sauvage - Extraordinormal : Je trouve ça ordinaire ou extraordinormal du Laura Sauvage. 
Groenland - A Wider Space : En français, SVP!
Julie Ruin - Hit Reset : Kathleen Hanna à encore des trucs à dire sur la condition féminine, sur le rôle des femmes au 21e siècle, sur la place qu'elles doivent prendre. Elle le crie et nous on hoche de la tête en dansant et en approuvant!
EZTV - High in Place :  C'est sympathique comme petit groupe power-pop, mais pas assez.
Regina Spektor - Remember Us For Life :  Sans être aussi bon que l'album précédent Remember Us for Life est une fois de plus la preuve de tout le talent de Regina Spektor, même lorsqu'elle n'utilise pas le piano et qu'elle s'aventure dans la pop plus radiophonico-dansante. 
Dr Dog - The Psychadelic Swamp : Les gars de Dr Dog sont allé en studio pour ré-enregistrer leur premier album question que 1)ça sonne mieux et 2)que l'album ait une disponibilité puisque l'original est discontinué. Pas officiellement un nouvel album, donc, il n 'en demeure pas moins que ça sonne comme du Dr Dog alors on aime ça. Les gars on également sortie un nouvel album en cassette seulement mais comme mon walkman jaune n'a plus de pile, je ne l'ai pas acheté.
Richmond Fontaine - You Can't Go Back If There's Nothing to Go Back To : C'est le genre de musique qu'on écoute en flattant des chevaux.
St Paul & The Broken Bones - Sea of Noise : Le chanteur à beau être un p'tit gros à lunettes il n'en demeure pas moins que St. Paul & the Broken Bones est la nouvelle référence en matière de musique rock-soul-gospel. On a perdu Sharon Jones en 2016, on gagne St.Paul & The Broken Bones.
The Gotobeds - Blood//sugar//secs//traffic : Beaucoup moins énergique que l'album précédent. J'imagine que d'avoir signé sur le label Sub Pop n'est pas étranger à tout ça, mais c'est tout de même du punk éfficace
Math And Physics Club  - In This Together : Compilations des premiers EPs, In this Together est un excellent album pour découvrir cet excellent groupe indie pop qui rapelle parfois Belle And Sebastian autant que The Smiths.
Lonely Island - Popstar : Never Stop Never Stopping : J'ai l'impression que si on n'a pas vu le film dont cette bande sonore est tirée, on trippe un peu moins.
Sonny & The Sunsets - Moods Baby Moods : Pour leur 6e album en 7 ans, Sonny & The Sunsets nous offre ce qu'ils font de mieux : nous confuser. Chacun de leur album est une énigme par rapport à l'autre (ils ont fait du rock garage, du folk, du prog) les voilà avec ce qui peut être leur version d'un album new wave.
Pity Sex - White Hot Moon : Je ne suis pas un fan du shoegaze mais je dois admettre que White Hot Moon est un meilleur album que le précédent. Les chansons sont plus solides et la dynamique entre les deux chanteurs peut nous rappeler Lush mais un peu endormi.
Okkervil River  - Away : Chaque album d'Okkervil RIver me laisse toujours avec l'impression que leurs spectacles doivent être extrêmement plate.
Mike Doughty The Heart Watches While the Brain Burns : Avec au moins 13 albums en 16 ans depuis la dissolution de Soul Coughing, Mike Doughty  est plus prolifique que ne l'a jamais été son défunt groupe. Depuis qu'il a écrit ses mémoires, il s'est non seulement remis à jouer des chansons de son défaut groupe, chose qu'il a toujours refusé, mais il a commencé à expérimenter sa musique aussi. comme en fait foi son album hip hop sortie, il y a 2 ans. Mais le revoici revenant à la source avec un album tout ce qu'il y a de plus doughty-ien.
Sonic Avenues - Disconnector : Il semblerait que ce groupe montréalais soit populaire partout sauf à Montréal. Il semblerait donc que les gens de partout n'aient pas tant de goût. En fait, je suis un peu dur envers Sonic Avenues, c'est juste que les libertés qu'ils ont pris en ajoutant de l'ambiance et des synthétiseurs rendent l'album un peu mou. L'énergie est toujours là, mais de l'énergie molle.
Yuck - Stranger Things :  Après un navrant second album (le départ de Daniel  Blumberg n'a pas aidé) Yuck reviennent avec quelque chose qui ressemble à ce qu'ils nous avaient offert sur leur première galette : du low-fi à la Pavement.
Spray Paint - Feel the Clamps : 6e album pour ce groupe noise-rock du Texas, Spray Paint sonne comme l'enfant illégitime de The Fall et de Wire. Ça rock, man!
The Wave Pictures - Bamboo Diner in the Rain : The Wave Pictures est un groupe garage-folk très prolifique. Ils réussissent malgré tout à se réinventer à chaque albumet Bamboo Diner in the Rain est beaucoup plus vaste dans sa recherche de sonorités tout en étant très DIY.
Violent Femmes - We Can Do Anything : 1er album de nouvelles chansons en 16 ans, Violent Femmes reprennent là où ils ont laissé donnant l'impression qu'ils n'ont jamais arrêté ou que le temps s'est figé depuis leur début il y a 35 ans.
Metronomy - Summer 08 : Metronomy ne fait pas de mauvais albums. Dommage que ce soit un style musical qui me plait moins ou avec parcimonie. (le clip est très cool)
Springtime Carnivore - Midnight Room : Greta Morgan est une bonne crooneuse si jamais c'est un mot qui existe. 2e album pour elle cette année après l'album de covers folk de chansons punks en  duo avec Kathy Goodman.
Virginie B - People with Problems : Artiste de Sherbrooke, Virginie B a du talent mais je préfère losqu'elle chante en français, elle a une facilité que plusieurs chanteuses dans son genre n'ont pas.
Pixies - Head Carrier : Head Carrier semble moins pire que parce qu'Indie City, l'album précédent,était terrible. Les Pixies ont l'air uni plus que jamais malgré le départ de Kim Deal mais on ne peut s'empêcher de croire qu'il s'agit plus d'un autre album solo de Frank Black que d'une véritable offrande des Pixies.
Le reste que je ne conseille fortement pas ou sinon fortement aucunement pas du tout :
Banks & Steelz- Anything But Word : Quelqu'un quelque part à pensé que de jumeler Paul Banks et RZA pouvait créer un nouveau genre musical. Le single "Giant" nous fait hocher la tête, surtout si on monte le volume à 12, mais on s'aperçoit assez rapidement que le reste de l'album est un copié/collé de la 1ere chanson.
Radiohead - A Moon Shaped Pool :Depuis Kid A, je n'ai jamais été capable d'écouter un album de Radiohead plus d'une fois(sauf Hail to the Thief).  On peut faire le name dropping que l'on veut (genre PT Anderson réalise les videoclips) ça ne change rien.
Band Of Skulls - By Default : Après un excellent premier album, Band of Skulls n'ont jamais arrêté de décevoir. Sur By Default, leur 4e, les choses se replacent un peu. Non seulement les chansons sont meilleures, mais ils ont cessé de trop vouloir jouer du rock d'aréna .
Bon Iver - 22 A Millions : Je suis un fan de l'album For Emma Forever Agopossiblement parce que Justin Vernon était dans le même état d'esprit que moi à l'époque (une rupture amoureuse) mais je savais que cet album ne ressemblait en rien à ce que Vernon fait musicalement. 22 A Millions est la preuve que ce qu'il faisait avec Volcano Choir et The Shouting Matches est beaucoup plus près de son oeuvre que ne pouvait l'être For Emma. 22 A Millions est pour moi une enigme tant les multiples écoutes me rendent confu. Je trouve ça franchement dégueulasse.
Lnzndrf - S-T : C'est crissement pas mon genre.
Paws - No Grace : réalisé par Tom Delonge, le nouvel album de Paws sonne moins comme du Pavement et plus comme du Blink-182. C'est non!
CRX - New Skin : Nick Valensi est le seul membre de The Strokes à ne pas avoir de side project. Voilà que CRX vient régler la question.Valensi n'est pas le moins talentueux du groupe mais comme chanteur, il est le pire. CRX semble un peu dépassé dans son style (pas tant, genre 2009).Alors que The Strokes ont arrêté depuis longtemps de se forcer, il est bien de constater que Valensi veut, lui, faire quelque chose. dommage que ce soit aussi peu recommandable.
The Head And The Heart - Signs of Light : S'il y avait bien un groupe qui faisait de la très bonne indie-folk c'était bien The Head And The Heart. Loin de moi l'idée de dire qu'en signant sur un major, ils ont perdu beaucoup de leur identité, mais c'est ça en fait, ils ont tout perdu.Signs of Light est de la pop radiophonique avec tout ce que cela implique de "hoo-haa" et autres gimmicks que The Lumineers utilisent pour vendre des disques.  
Exploded View - S-T : Non, pas vraiment.
Head Wound City - A New Wave of Violence : C'est du hardcore fait par du monde qui sont meilleur dans d'autres groupes (Yeah Yeah Yeahs, The Blood Brothers entre autres). C'est pas sans intérêt, c'est juste pas dans les miens.
Mike Adams At His Honest Weight - Casino Drone : Une de mes deceptions de l'année...
Red Hot Chili Peppers - The Getaway : On sait tous que les Red Hot Chili Peppers n'ont jamais plus été les mêmes après la mort de Hillel Slovak et surtout après le premier départ de John Frusciante. The Getaway est le 2e album du groupe avec le nouveau guitariste qui n'apporte absolument rien au chanson et les paroles de Kiedis sont devenu depuis fort longtemps la risé de la côte ouest.
Honus Honus - Use Your Delusion : Man Man avait réussi à trouver une formule gagnante moins chaotique pour leur chansons avant de s'auto-détruire. Honus Honus, chanteur de la défunte formation y va de son premier essai solo avec comme résultat un album disparate et pop qui ne sied pas trop avec mes goûts mais qui semble être la continuité de ce que Man Man aurait pu être. Ils se sont dissous à temps
Martha : Blisters in the Pit of My Heart : C'est le genre de truc pas super bon. De la punk pop qui manque de mordant, de riffs et de musicalité.
Tegan & Sara - Love You to Death : Depuis qu'elles ont décidé de faire de la grosse pop dansante pour pouvoir vendre des albums dans les clubs de DJ, les jumelles Quin ont aussi ajouté du gros mascara et eye shadow pour leur donner un côté "personnage". Même au niveau des paroles elles optent pour la facilité ce qui va un peu à l'encontre d'elles mêmes.Peut-être n'ont-elles plus rien à dire alors elles préfèrent que les gens dansent sur leur vide musical.
LP - Lost on You : Phénomène Facebook de l'année 2016, LP fut la découverte de plusieurs  trouvant dans son look androgyne quelque chose d'authentique et d'originale. Pourtant tout ses albums sonnent comme du Katy Perry, celui-là y compris.
Joseph Arthur - The Family : Un moment donné avec une aussi grosse discographie, Joseph Arthur commence à faire du surplace sans jamais se renouveler.
Jacuzzi Boys - Ping Pong : Je ne sais pas si c'est le fait que j'ai eu de la difficulté à me procurer l'album et que mes attentes étaient élevées étant un fan de Jacuzzi Boys mais, Ping Pong est leur pire album. 4e album mais premier sous leur propre étiquette de disque, Ping Pong est mou et beaucoup trop pop pour le groupe que je voyais comme les "nouveaux Black Lips".
-The Kills - Ash & Ice : Ça fait longtemps que j'ai arrêté de croire à The Kills, en fait, depuis qu'ils se croient plus beau et bon qu'ils ne le sont vraiment. C'est beau de se prendre pour une rockstar, mais un moment donné, il faut rocker, tsé...
EP
Ezra Furman - Big Fugitive Life : On se sait jamais à quoi s'attendre avec Ezra Furman surtout depuis qu'il s'habille en femme et se maquille. Big Fugitive Life n'a le défaut que d'être un EP.
-Boss Hog - Brood Star : Pas le retour attendu du groupe de Cristina Martinez et sa rock star de mari. Brood Star nous laisse sur notre faim en attendant un LP qui ne verra peut-être jamais le jour.
-The Strokes - Future Present Past : Un EP mou où les Strokes nous prouve encore qu'il y a longtemps qu'ils ont cessé de se forcer
-Potty Mouth - Potty Mouth : Ep très court rempli de chansons punk très catchy. J'aime ça!


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Munch 197 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines