Magazine Cinéma

"Le Témoin amoureux" : Patrick Dempsey et son vent d'air frais

Par Buzzline

Pitch (Allociné) : Pour Tom, la vie est belle. Ses affaires marchent, il a d'excellents amis et aucune jeune femme ne lui résiste. Pourtant, malgré ses copains et ses flirts, Tom n'a qu'une seule meilleure amie : Hannah. Lorsque Hannah part en voyage d'affaires pour six semaines en Ecosse, Tom se surprend à trouver sa vie bien vide. C'est décidé : quand Hannah rentrera, il la demandera en mariage.

Mais à son retour, Hannah lui annonce la grande nouvelle : elle est fiancée à un bel et riche Ecossais. Lorsque la jeune femme demande à Tom d'être son garçon d'honneur, celui-ci accepte, avec le secret espoir d'empêcher ce mariage et de la conquérir...

Notre avis : Comédie romantique sans prétention et plutôt réussie, Le Témoin amoureux gagne en sympathie au fil de son intrigue. Bourré de peps et de bonnes surprises, on en sort le coeur léger et le sourire aux lèvres malgré un scénario ultra balisé. Patrick Dempsey et Michelle Monaghan y font des jolies étincelles... C'est toujours la même chanson avec les comédies romantiques américaines : soit le ratage est sensationnel soit la bonne surprise se tient là, un bouquet de fleurs à la main malgré son apsect formaté à la "je sais très bien comment cela finira". Le Témoin amoureux fait partie de cette seconde catégorie où le charme opère malgré le caractère de "déjà-vu" de l'intrigue tout comme l'a récemment fait le sympathique 27 Robes avec la pétillante Katherine Heigl. Ici la surprise ne vient non pas du scénario mais plutôt de la bonne mécanique gentilette qui vient pimenter une histoire d'amour que l'on devine évidente passées les 5 premières minutes de bobine. Une mécanique qui prend un savoureux virage lorsque le "tilt" de l'intrigue voit le personnage de Tom devenir malgré lui la demoiselle d'honneur de sa meilleure amie (et chérie de son coeur bien entendu). Le caractère comédie douce du démarrage devient alors petit à petit pêchu, délirant et collectionnant les morceaux croustillants à défaut d'être anthologiques. Dans le rôle titre, Patrick Dempsey continue de s'illustrer avec ce qui fait de lui le plus craquant des McDreamy : panache, décontraction, classe, sens de l'humour bien senti... le candidat idéal pour ce genre de rôles même si l'on peut espérer qu'il ne s'y enferme pas. Tu aspires à bien mieux Patrick !  Face à lui Michelle Monaghan lui renvoie la balle avec bonne humeur et charme ravageur. La connection est aussi évidente que parfaitement bien huilée et la magie opère sans fléchir entre les deux comédiens. Autour d'eux, un festival de seconds rôles se partagent les restes avec une bonne humeur joviale et une dose de potacherie bien sentie : Kevin McKidd (le massif Lucius de Rome, Transpotting ou bien encore Journeyman) en mari cocufié, la ravissante Busy Philipps en collègue "demoiselle d'honneur" revancharde tendance psychotique, la bombe Kelly Carlson de Nip/Tuck ou bien encore le regretté Sydney Pollack qui dans le rôle du père de Tom trouve une dernière apparition tout en panache et second degré. Alors bien entendu, oui le scénario n'a rien inventé, oui le déjà-vu est plus que jamais de mise, oui le scénario cousu de fil blanc a de quoi pâlir face à une floppée de chefs d'oeuvre mais des gags savoureux, un rythme plutôt soutenu, des décors charmeurs et une ambiance légère sans oublier une douce romance pétillante confère à ce Témoin amoureux un charme indéniable qui fait du film une jolie petite réussite du genre.
De quoi passer un bon dimanche ou une soirée en amoureux, le sourire aux lèvres, le cerveau au repos et de la bonne humeur à revendre. Ni plus ni moins ce qui est déjà bien.
   

 

Pourquoi y aller ?

Pour le duo de tête et l'ensemble de la distribution. Pour le charme se dégageant du scénario balisé. Pour les fabuleux décors Ecossais. Pour un Patrick Dempsey partagé entre machisme et romance.

Ce qui peut freiner ?

Le scénario déjà-vu et sans grosses surprises.

 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Témoin à charge (1957)

    Ce film de Billy Wilder date de 1957, et il est tiré d’une nouvelle d’Agatha Christie portant le même titre. À Londres, Leonard Vole (Tyrone Power) est soupçonn... Lire la suite

    Par  Eric Culnaert
    CINÉMA, CULTURE
  • Le témoin amoureux

    Je sais ce que vous pensez : il faut vraiment n’avoir rien d’autre à faire pour aller passer deux heures devant une comédie romantique interprétée par Patrick... Lire la suite

    Par  Rob Gordon
    CINÉMA, CULTURE
  • Patrick Bateman (American Psycho)

    Non je ne tombe pas dans une crise aiguë de fétichisme, je ne suis pas aussi fou que damonx et bababaloo (quoique son Batman est superbe). Lire la suite

    Par  Praska
    CINÉMA, CONSO, CULTURE
  • Patrick Swayze : le retour !

    Patrick Swayze, après une lutte acharnée contre le cancer, semble préparer son grand retour au cinéma ! Et attention, pas dans n’importe rôle : celui de Johnny... Lire la suite

    Par  Laurent Ballestra
    CINÉMA, CULTURE
  • Critique du film "Le témoin amoureux".

    Bonsoir, Aujourd’hui, une critique d’un film que j’ai vu il y a quelque temps déjà mais dont je n’ai pas eu le temps de parler avant de partir en Pologne : le... Lire la suite

    Par  Aleks2401
    CINÉMA, CULTURE
  • Patrick Swayze se porte mieux!

    Patrick Swayze, semble se poter comme un charme, en dépit du traîtement encore en cours, pour un cancer du pancréas diagnostiqué au début de l'année, alors que... Lire la suite

    Par  Michcine
    CINÉMA, CULTURE
  • Patrick CAUVIN

    Biographie succinte Patrick Cauvin, de son vrai nom Claude Klotz, est un écrivain français né le 6 octobre 1932 à Marseille. Il est licencié de philosophie. Lire la suite

    Par  Lecteur En Série
    CULTURE, LIVRES

A propos de l’auteur


Buzzline 275 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte