Magazine Culture

On fait tous semblant

Publié le 03 janvier 2017 par Le Journal De Personne
&Signature;&Key-Pair-Id;

 
 

J'ai sous les yeux un mot de Marivaux :
"Un acteur c'est quelqu'un qui fait semblant de faire semblant".
C'est étonnant non ?
Quelqu'un qui fait doublement semblant... On ne sait pas trop si ça se cumule ou si ça s'annule ? De faire deux fois semblant, semblant de faire semblant de ressentir quelque chose ?
C'est troublant non ?
Double accentuation : On accentue en mettant l'accent sur l'accentuation.
Je comprends sans rien y comprendre !
Il y a toujours une part d'intox dans tout paradoxe...
L'intelligence qui fait son fameux passage en force. Respect, on laisse passer.
On se laisse faire, parce que sa Majesté n'a nul besoin de se justifier.
Tyrannie du logos, écrasez les mouches !
Moins on comprend et plus il y a de choses à comprendre...

Ça doit valoir même si on ne sait pas ce que ça vaut... du Marivaux, je creuse :
"Un acteur c'est quelqu'un qui fait semblant de faire semblant"
Qu'est-ce que ça peut bien vouloir dire ? Rien... absolument rien.
J'ai beau faire semblant d'y croire, je n'arrive pas à faire semblant de faire semblant d'y croire. C'est vrai. Et surtout, je n'en vois pas l'intérêt.

Je recommence par acquis de conscience :
Je ne fais pas semblant : je vous dis : merde.
Je fais semblant : je vous dis : merci infiniment.
Je fais semblant de faire semblant : je vous dis : je ne sais pas comment vous remercier.

Je vais tout de même faire semblant de faire semblant d'y réfléchir, de gré à gré :
Premier degré : cela veut dire que l'homme ordinaire fait semblant de vivre.
Alors que l'acteur lui, en faisant semblant de faire semblant de vivre, vit pour de bon... autrement dit, ne fait pas semblant. Il est le seul à ressentir ce qu'il ressent.

Deuxième degré : cela veut dire que nous ne sommes pas sincères.
Il y a toujours de la cire qui couvre et recouvre notre visage... et qu'il faut un double effort pour se découvrir, se mettre à nu... dire je t'aime, y croire et être cru.
L'acteur le sait parce qu'il sait que la sincérité ne paraît sincère que lorsqu'elle est jouée, sur jouée même... il fait semblant de dire je t'aime, pour y croire. Et il fait semblant de faire semblant de dire je t'aime pour être cru.

Troisième degré : cela veut dire que pour être acteur et non spectateur de votre vie, il ne faut rien lui céder, ni concéder mais la posséder en faisant semblant d'être grand, bon, intelligent et si vous avez du mal parce que vous ne l'êtes pas vraiment, alors faites semblant de faire semblant d'être grand, bon et intelligent.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Le Journal De Personne 76484 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte