Magazine Culture

Les sorcières de Kinvar, tome 1, Marie-Laure Junier

Par Les Griffonneuses
Bonjour tout le monde !Retour aujourd'hui avec la chronique des Sorcières de Kinvar, de Marie-Laure Junier, sorti récemment aux éditions Anyway. J'en profite pour remercier l'équipe pour ce service presse !L'histoire:Emily a toujours pensé qu'elle était à part. Cette sensation se renforce, le jour où, dans un vide grenier, elle va croiser des poupées avec qui elle est capable de parler. La tragique disparition de ses parents va avoir sur sa vie un effet de bouleversement, amenant la petite fille à aller vivre chez sa grand-mère. Elle va alors faire la découverte d'un monde paranormal, qu'elle n'aurait jamais imaginé en dehors de ses rêves.Alors qu'elle se sait exclue de cet univers magique par sa grand-mère, elle va lier un lien solide avec ses poupées qui sont aussi précieuses qu'affectueuses, mais elle va aussi tenter d'apprendre le minimum de magie à sa portée.Lorsqu'elle va faire l'objet d'une agression, les questions sur son statut vont être de plus en plus nombreuses à se poser...Les sorcières de Kinvar, tome 1, Marie-Laure JunierMon avis:La première surprise de ce roman tient à l'âge de l'héroïne. En effet, nous rencontrons Emily alors qu'elle n'a que 9 ans, l'histoire s'écoulant sur une duré de 5 ans. Ainsi, bien qu'elle grandisse, nous sommes tout de même face à une héroïne jeune, ce qui apporte un peu de nouveauté bienvenue au genre ! Malgré tout, certaines pensées et réflexions d'Emily ne sont pas toujours cohérentes avec son âge. On peut comprendre qu'elle soit mûre compte tenu de ce qu'elle a vécu mais elle semble souvent bien plus âgée.A titre de deuxième personnage principal, je citerai les poupées. Celles-ci ont un rôle fondamental dans l'histoire, en tant que partenaires infaillibles d'Emily, mais également au niveau des compétences magiques qu'elles possèdent elles-mêmes. Leurs personnages n'est pas très fouillé mais sans doute lié au fait qu'Emily n'a encore rien appris sur son don, j'en attends donc beaucoup sur ce point là dans le tome suivant, qui promet d'être riche.Sur l'histoire, j'ai totalement adoré et adhéré. L'auteure nous dévoile un monde magique intriguant dans lequel j'ai hâte de replonger. La jeune fille est attachante et les enjeux qui se dessinent nous font avoir hâte de découvrir la suite ! Sur le style, le tout s'enchaîne assez bien, l'auteure a juste une petite "manie" un peu redondante, qui est d'appeler Emily "la petite blonde". Cette formule revient un peu trop souvent, parfois même de façon répétitive dans des phrases qui sont très proches.Cela dit, ce détail est mineur compte tenu de la richesse de l'intrigue. Les apartés au début de chaque chapitre nous font comprendre et entrer dans ce monde magique et sont géniaux, j'ai adoré. Le complot qui se dessine à la fin se dévoile et surtout dévoile le nom de la traitresse, que j'avais devinée mais l'ensemble était bien amené.Bref, un excellent premier roman, un petit regret concernant l'absence de la magie. Les protagonistes sont des sorcières mais les démonstrations de magie sont quasiment inexistantes. C'est aussi une chose que j'attends dans le second tome ! Il s'agit donc d'un tome qui sert à poser l'univers magique de l'auteur, en espérant que l'animation sera un peu plus riche dans la suite.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Les Griffonneuses 2402 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines