Magazine Culture

[Critique] Emerald City S01 E01-02 : rien de magique à Oz

Publié le 10 janvier 2017 par Linfotoutcourt

On nous promettait monts et merveilles avec Emerald City, relecture contemporaine du Magicien d'Oz avec un peu de Game of Thrones dedans. Le hic c'est que, pour l'instant, on n'y a vu ni Magicien d'Oz ni Game of Thrones.

Casting anémique. Même si on retrouve de jolis noms à l'affiche, à commencer par Vincent D'Onofrio, Emerald City n'a visiblement convaincu personne même dans ses propres rangs. Il suffit de voir ses acteurs déambulés, sans âme, pour comprendre que, de toute évidence, il s'agissait d'une punition. En tête de cortège, " l'héroïne " Adria Arjona (flanquée du sosie de Jake Gyllenhaal, le talent en moins) a autant d'émotions qu'une huître, en restant sympa.

Ennui profond. Malgré le double épisode pilote, la série se montre bien incapable de susciter la moindre excitation autour d'elle. L'histoire se déroule sur un rythme régulier, lent, peu importe ce qui se passe à l'écran. Ainsi, on peut passer d'une scène brutale à une danse sous acide sans même capter qu'on avait changer de lieu et de protagonistes. Il faut croire que tous les chemins de briques jaunes ne sont pas d'or...

Emerald City est diffusée le vendredi sur NBC

(Visited 16 times, 16 visits today)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Linfotoutcourt 85340 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine