Magazine Culture

[Critique] Les Orphelins Baudelaire S1 E3-4 : Le somptueux Laboratoire aux serpents…

Publié le 14 janvier 2017 par Linfotoutcourt

Les Orphelins Baudelaire, toujours aussi mordant... aussi mordant dans ce Laboratoire aux serpents ( second volet adapté dans l'épisode 3 et 4 de la saison 1) que les quenottes de la petite Prunille.

Previously on... Après avoir déjoué un plan (particulièrement malsain) du comte Olaf dans Tout commence mal, les orphelins Baudelaire se retrouvent une nouvelle fois ballotés (un mot qui signifie : " ouvrez un dictionnaire à la lettre " B ") à l'arrière de la voiture de Mr Poe. Placés sous la garde du professeur Montgomery Montgomery, l'éminent l'éminent herpétologiste, les trois héritiers sont enfin accueillis dans un environnement hospitalier, jouissant de reptiles comme locataires. Jusqu'à ce que...

Le tatouage repointe le bout de son oeil. On a une faiblesse pour la première partie de l'épisode avec la scène dans le cinéma qui nous offre une reconstitution d'un film de série B allemand masturbatoire à souhait. La deuxième partie tend plus vers le dialogue à rallonge -même si férocement drôle et absurde, entre des adultes qui dépassent les limites du grotesque. Les acteurs sont toujours aussi drôles, charmants sans tomber dans le cabotinage lourdingue. Soulignons l'aspect très année 80-90 du Laboratoire aux serpents, oscillant entre Le Secret de la pyramide et Edward aux mains d'argent avec son lot de mystères, de scènes acrobatiques et de décors gothiques.

La saison 1 des Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire est actuellement disponible sur Netflix.

(Visited 1 times, 1 visits today)


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Linfotoutcourt 85340 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine