Magazine Amérique latine

Les producteurs argentins parmi les premières victimes de Donald Trump [Actu]

Publié le 24 janvier 2017 par Jyj9icx6

Les producteurs argentins parmi les premières victimes de Donald Trump [Actu]

Photo institutionnelle publiée par Federcitrus, la fédération argentine des producteurs d'agrumes

Il y a un mois, le 23 décembre, le gouvernement argentin, appuyé par le gouverneur de la province de Tucumán, avait réussi à ouvrir le marché des Etats-Unis aux citrons argentins, qui sont d'excellente qualité (on les trouve d'ailleurs sur nos étals en Europe). Aux Etats-Unis, il est possible que le gouvernement sortant, en prenant cette décision, ne pensait pas que la vindicte de Donald Trump irait aussi loin dans le revirement et la remise en cause des engagements internationaux du pays.
Parmi les premières décisions de Trump, il y aura donc eu hier celle de repousser de soixante jours l'autorité d'importation des fruits argentins sous prétexte d'un examen sanitaire, complémentaire à la norme signé par le service d'inspection de salubrité animale et végétale, le 23 décembre. On voit donc bien qu'il s'agit d'une pirouette pour remettre en cause un accord commercial avec le sud du continent.

Les producteurs argentins parmi les premières victimes de Donald Trump [Actu]

La Gaceta veut être optimiste :
le journal titre sur les espoirs des gouvernements national et provincial
sur cette photo de Trump brandissant le décret de retrait des Etats-Unis
de l'accord de libre-échange de la zone pacifique


Les producteurs de Tucumán croyaient avoir trouvé un débouché pour 10 à 15 tonnes de leurs fruits qui vont leur rester sur les bras, comme nos producteurs de poires et de pommes qui ont vu il y a quelques temps le marché russe se fermer brutalement devant eux.
Cela faisait 16 ans que le marché des Etats-Unis s'était fermé aux produits argentins et le gouvernement actuel avait profité de l'amélioration des relations avec l'Oncle Sam, symbolisé par le voyage officiel de Barack Obama en mars dernier (voir mon article du 25 mars 2016), pour débloquer la situation, ce qui était tout à son honneur.
Dans les instances gouvernementales argentines, on espère que dans deux mois, la norme sera validée et le marché à nouveau ouvert. L'Ambassade argentine à Washington, que Mauricio Macri a confiée au socialiste Martín Lousteau, qui ne cache pas qu'il veut se présenter aux prochaines élections à l'exécutif de la ville de Buenos Aires, d'ici trois ans, a intérêt à réussir son coup...

Les producteurs argentins parmi les premières victimes de Donald Trump [Actu]

L'insolente et horripilante une de Página/12
avec son jeu de mot sur "limonade" transformé en  "citron-rien"


Toute la presse argentine s'en fait l'écho ce matin et Página/12 use à son tour de la mauvaise foi qu'il reprochait autrefois à l'opposition, devenue la majorité. Au lieu de se solidariser avec les producteurs nationaux, il fait, artificiellement, de ce revirement nord-américain une défaite du gouvernement actuel.
Pour aller plus loin : lire l'article de La Prensa lire l'article de Clarín lire l'article de La Nación lire l'article de Página/12 lire l'article de La Gaceta de Tucumán Consulter le site Internet de Fecercitrus la fédération argentine des producteurs d'agrumes, qui dispose d'une page Facebook.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jyj9icx6 2740 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte