Magazine Culture

La Croix de perdition d'Andrea H. Japp

Par Grandlivredumois

La Croix de perdition d'Andrea H. Japp Un suppôt de satan trouble la paix de la célèbre abbaye des Clairets
Après Monestarium, formidable thriller médiéval, Andrea H. Japp récidive et nous entraîne au coeur du Perche, dans l'abbaye cistercienne des Clairets. Nous sommes en plein hiver 1307-1308, et une série de meurtres abominables transforme la maison de Dieu en repaire du démon.

Qui assassine des moniales avec des raffinements de cruauté ? Les monstres de foire recueillis en ces murs par charité chrétienne ? Ou bien l'"homme noir", personnage mystérieux qui serait depuis des siècles l'exécuteur des basses oeuvres de Satan ? Face aux forces du mal, le bien est incarné par une toute jeune abbesse et par l'un des plus grands savants de son temps. Un suspense d'une virtuosité diabolique !

En quittant l’époque contemporaine pour les XIIe et XIIIe siècles, avez-vous trouvé une période plus riche, plus lumineuse ou, au contraire, plus sombre ?
Andrea H. Japp :
Au fond, la psychologie humaine n’a guère changé. Nous avons surtout fait évoluer notre environnement technologique. Tout est déjà présent au XIIIe siècle : la grandeur mais aussi la cupidité, la férocité de l’homme. Cela étant, le rapport à la mort est très différent. J’ai le sentiment qu’il s’agit d’une époque plus vitale que la nôtre. La mort peut frapper n’importe quand. Du coup, même si elle terrorise, elle n’est pas un frein, au contraire. Qui entreprendrait aujourd’hui de bâtir une cathédrale dont la construction prendra plusieurs siècles ? Surtout, la notion d’individu est floue. On oeuvre pour le village, l’abbaye. En découle une certaine idée du sacrifice au sens large que nous avons sans doute perdue.

A vous lire, on a l’impression que vous remonteriez volontiers dans le temps.
Andrea H. Japp :
Je ne remonterais le temps qu’au printemps : il devait faire un froid épouvantable en hiver !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • La Croix des Assassins d' Eric Giacometti

    Une nouvelle race de tueurs a vu le jour, Des initiés qui ne connaissent plus la douleur, ni physique ni morale. Des élites, patrons de multinationales et homme... Lire la suite

    Par  Eparsa
    CULTURE, LIVRES
  • Exposition-vente Andrea Mutti à Paris

    La Galerie du 9e Art hisse les couleurs de l’Italie du 9 au 15 octobre. Elle expose en effet les œuvres franco-belges du dessinateur italien, Andrea Mutti, 35... Lire la suite

    Par  Manuel Picaud
    BD, CULTURE, LIVRES
  • Anthologie permanente : Andrea Zanzotto

    Duvets I Pré de cloches*, d’aigrettes, là-bas égaré toujours plus profonde avancée des conceptions de l’infini * Duvets de lamentations subtiles lointains,... Lire la suite

    Par  Florence Trocmé
    CULTURE, LIVRES, POÉSIE
  • Andrea Dojimi

    Ein tag im Kindergarten, Andrea Dojimi© Biology after math, Andrea Dojimi© No hapiness outside the group, Andrea Dojimi© Vidéo-artiste né à Rome en 1973,... Lire la suite

    Par  Pierre Pozzi
    BEAUX ARTS, CULTURE
  • Andrea Chiesi

    Kryptol 18, huile sur toile, 70 cm x 100 cm, Andrea Chiesi©Peintre italien né en 1966.Expositions : Milan, Modène, Rimini, Bari, Turin, Rome, Amsterdam, Munich, Lire la suite

    Par  Pierre Pozzi
    BEAUX ARTS, CULTURE
  • Andrea Cochran

    Jardins de lignes...Gardens of lines...Sources: Wrong Distance, Andrea Lire la suite

    Par  Aadb
    BEAUX ARTS, CULTURE, EXPOS & MUSÉES
  • Ca$h

    L'histoireUn arnaqueur évite les agressifs. Et encore plus les agressifs armés.Solal a oublié cette règle. Résultat, il est mort, assassiné par un mauvais... Lire la suite

    Par  Ffred
    CINÉMA, CULTURE

A propos de l’auteur


Grandlivredumois 78 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines