Magazine Cinéma

Le piège de Lovecraft

Par Darkstein

d’Arnaud Delalande.

Le piège de Lovecraft
Autant j’avais adoré Le Piège de Dante autant ce roman hommage / pastiche sauce Lovecraft est poussif ; le personnage parle comme un héros lovecraftien de début de siècle, le dénouement est prévisible et, franchement, on aurait gagné une centaine de pages à tronquer ce roman.

Oui, Arnaud Delalande, scénariste de bande dessinée et auteur des romans d’espionnage historique enthousiasmant s’est essayé à l’écriture dans un domaine qui ne lui sied point. Moi, perso, je ne me risquerai pas à écrire un roman sur la Florence du XVIe siècle (bon, d’accord, pour ce qui est d’écrire, en ce moment…). Le piège de Lovecraft mêle allègrement tout et n’importe quoi, parodiant les poncifs du genre ; on s’ennuie.



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Darkstein 120 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte