Magazine Cinéma

[Carnet noir] Rob Stewart : Disparition tragique du réalisateur de Sharkwater, Les Seigneurs de la Mer

Par Onrembobine @OnRembobinefr
[Carnet noir] Rob Stewart : Disparition tragique du réalisateur de Sharkwater, Les Seigneurs de la Mer

Partager la publication "[Carnet noir] Rob Stewart : Disparition tragique du réalisateur de Sharkwater, Les Seigneurs de la Mer"

Rob Stewart avait plus d’une corde à son arc. Il était un grand défenseur des requins, diplômé de biologie et photographe animalier, mais aussi un plongeur expérimenté et un cinéaste. À 37 ans à peine, il vient de nous quitter dans des circonstances tragiques, en plein tournage de son prochain film intitulé Sharkwater : extinction. Un nouveau film en guise de suite à son premier documentaire sur les requins, Skarkwater : Les Seigneurs de la Mer, sorti en 2008. Alors qu’il se trouvait dans les eaux de l’archipel des Keys, au large de la Floride, le réalisateur a eu un accident de plongée. Son corps a été retrouvé le vendredi 3 février à plus de 60 mètres de profondeur, dans le périmètre où il avait disparu. À ce jour, nous n’avons pas encore tous les éléments concernant ce terrible accident qui a coûté la vie au réalisateur, mais les premières observations indiquent que cela pourrait venir de son équipement de plongée. Rob Stewart laisse derrière lui une empreinte colossale en matière de protection environnementale, à travers son travail sans relâche pour la protection des requins. Fasciné par les squales depuis son enfance, il avait commencé à plonger très jeune avec ces derniers, s’étant fait leur porte-parole sur le long terme. D’autres documentaires sur les requins, peut-être jugés plus « formels » avaient déjà vu le jour auparavant, mais Sharkwater, Les Seigneurs de la Mer avait eu l’effet d’une bombe. Multi récompensé (36 prix au total), diffusé internationalement et salué par la critique, le film permit une démystification des requins à très large échelle. Perçu pendant longtemps comme des prédateurs sanguinaires mangeurs d’hommes, les requins apparaissaient alors, et pour la première fois dans les yeux de certains, comme des animaux menacés, tués en masse et constituant un élément essentiel aux écosystèmes, plutôt timides et peureux, loin de la vision monstrueuse entretenue jusqu’alors.

Rob Stewart avait également réalisé Revolution, vibrant plaidoyer pour la préservation de la nature mais aussi de l’humanité, sorti en 2012, et qui connut, tout comme son prédécesseur, un très vif succès. Revolution qui fut d’ailleurs produit par Gus Van Sant. Son dernier film, The Fight for Bala, sorti en 2015, s’intéressait quant à lui à une communauté de personnes luttant contre l’installation d’une centrale électrique sur leurs terres. En 2012, le réalisateur amoureux des océans a également écrit le livre Save the Humans, mettant en corrélation le fait que la destinée des requins est intrinsèquement liée à celle des humains. La survie des premiers jouant un rôle majeur sur celle des seconds.

Sharwater, Les Seigneurs de la Mer demeurera certainement l’œuvre majeure de Rob Stewart. Plaidoyer magnifique pour la protection des requins, c’est aussi un très beau long-métrage, bien fait, construit comme une enquête entrecoupée de séquences splendides. Le réalisateur a su opérer un savant mélange entre des passages très difficiles à supporter et des séquences de plongées sous-marines fascinantes et remplies de poésie.

[Carnet noir] Rob Stewart : Disparition tragique du réalisateur de Sharkwater, Les Seigneurs de la Mer

Rob Stewart était convaincu que le cinéma, les documentaires et toutes les bonnes volontés assemblées pouvaient changer le monde. Et au-delà de l’extrême tristesse que suscite sa disparition, lui, a bel et bien apporté sa conséquente et sublime pierre à l’édifice. Les requins et les océans perdent un porte-parole et un activiste de très grande envergure.

[Carnet noir] Rob Stewart : Disparition tragique du réalisateur de Sharkwater, Les Seigneurs de la Mer

@ Audrey Cartier


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Onrembobine 57561 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines