Magazine Ebusiness

Quand souffler suffit pour détecter la grippe

Publié le 07 février 2017 par Pnordey @latelier

Une chercheuse de l’Université du Texas à Arlington a développé un appareil pour détecter la grippe en une expiration.

La technologie peut parfois prendre le relais des médecins ou les aider, notamment pour établir un diagnostic. Perena Gouma, chercheuse de l’Université du Texas à Arlington, a justement de développer un appareil en ce sens, pour détecter la grippe. L’article scientifique qui en explique le fonctionnement vient d’être publié au journal académique Sensors.

L’invention ressemble à un éthylotest. Au lieu de mesurer le taux d’alcool dans l’air expiré, l’appareil isole des biomarqueurs qui indiquent la présence ou non de la grippe. Le patient fatigué, fiévreux ou qui souffre de maux de têtes pourra désormais savoir s’il est grippé ou juste enrhumé pour se soigner en conséquence. L’objectif est ainsi de permettre au patient de mieux et plus vite se traiter pour éviter des complications. C’est également un moyen de savoir s’il est contagieux pour pouvoir prendre les mesures nécessaires pour ralentir la propagation de la maladie. Grâce à des capteurs bon marchés, l’appareil est très accessible et a vocation à être vendu et/ou utilisé en pharmacie.

La professeure Gouma considère que cette technologie est facilement réplicable pour détecter d’autres maladies comme le virus Ebola par exemple, il suffit pour cela de changer les capteurs.

L’appareil s’inscrit aussi parmi les inventions qui permettent un diagnostic personnalisé et une médecine de précision. Des modèles qui ont de l’avenir.

 

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pnordey 18702 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte