Magazine Cinéma

La Troisième partie du monde

Par Ffred

La Troisième partie du monde

L'histoire

Emma, une jeune femme mystérieuse, se découvre peu à peu un pouvoir étrange : à son contact, ses amants disparaissent. François, astronome spécialisé dans l'étude du phénomène des trous noirs, rencontre Emma dans un aéroport. Il tombe aussitôt amoureux de cette jeune femme belle et fascinante. Une idylle se noue entre les deux jeunes gens. Mais au bout de quelques jours, François disparaît sans laisser de traces.
Avec l'aide de Michel, le frère de François, Emma cherche à percer le mystère de cette disparition - sans se douter qu'elle y est peut-être pour quelque chose...

Mon avis

La seule et unique raison qui m'a attiré vers ce film est le nom de Clémence Poésy sur l'affiche. Je l'avais trouvé formidable dans le méconnu et injustement boudé Sans moi. Elle était aussi très bien dans Le dernier gang le nouveau Ariel Zeitoun. Le moins que l'on puisse dire c'est que ce premier film ne ressemble à aucun autre et qu'il peut laisser perplexe. Le scénario est assez complexe, un brin alambiqué, en tout cas très personnel. La mise en scène l'est tout autant. Assez hermétique, elle est cependant intéressante, fluide et agréable malgré un sujet finalement très sombre, pour peu que l'on adhère au propos. Si c'est le cas petit à petit on est pris par l'histoire qui devient de plus en plus fascinante et envoûtante au fur et à mesure de son déroulement. Mélant drame, histoire d'amour et fantastique, une ambiance très particulière qui n'est pas sans rappeler David Lynch. Comme prévu Clémence Poésy est parfaite. Lumineuse, mystérieuse, désemparée, elle est de presque tous les plans, et on ne s'en lasse pas. En attente toujours du grand film qui la fera exploser au niveau supérieur. Eric Ruf (vu aussi dans Sans moi) est également très bien, acteur de théâtre peu connu mais toujours convaincant. Gaspard Ulliel a un rôle plus court et plus léger que ses partenaires mais rien à dire non plus, il est très bien. A noter les deux petites mais sympathiques participations de Jean-Luc Bideau et Scali Delpeyrat. Ajoutés à cela une très belle photo et la musique de Jay-Jay Johanson et l'on obtient l'un des films les plus inclassables et les plus originaux de l'année qui se démarque totalement de ce que l'on peut voir en ce moment. Rien que pour ça un vrai tour de force.

Un peu comme le récent La soledad, un film qui ne va pas faire l'unanimité. Vue sa diffusion restreinte il a de toute façon peu de chance d'être vu. En tout cas il ne laissera pas indifférent, je pense qu'il n'y a pas de juste milieu, soit on aime soit on déteste. Moi j'ai aimé !

Eric Ruf. Amée Melkonian
 
Clémence Poésy et Elodie Tran. Amée Melkonian
 
Gaspard Ulliel. Amée Melkonian

'La Troisième partie du monde' scene (Image 18907163.jpg)

 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ffred 143 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines