Magazine Culture

La passe-miroir, tome 1 : Les fiancés de l’hiver

Publié le 13 février 2017 par Tanja @HaKo_niwA

C2hO7MeWQAEj7CtMon entourage semblait unanime au sujet du roman La passe-miroir. Alors j’ai voulu moi aussi me pencher sur ce livre de fantasy jeunesse français. Paru chez GALLIMARD JEUNESSE, Les fiancés de l’hiver est le premier tome des aventures d’Ophélie. Il fut lauréat du concours du premier roman jeunesse organisé par Gallimard Jeunesse, RTL et Télérama en 2013, dont le prix était la publication du roman. Il remporta par la suite d’autres récompenses sur le site Elbakin notamment.

Résumé : Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel. Une héroïne inoubliable, un univers riche et foisonnant, une intrigue implacable. Découvrez le premier livre d’une grande saga fantastique et le talent d’un nouvel auteur à l’imaginaire saisissant.

Avis : Christelle Dabos a su créer un monde intéressant, original et élégant. La création de ce monde de fantasy est intelligent, les différents pouvoirs et habilité de chacun sortent des poncifs habituels. Point de quête ou de voyage à rallonge, l’auteur nous faire découvrir ce monde au travers des yeux d’Ophélie. Ce qui est intéressant c’est que si on ne m’avait pas dit que c’était un livre jeunesse je ne m’en serait pas aperçu. Il n’y a certes rien qui puisse choquer nos petites têtes blondes, cependant je n’ai pas trouvé que ça s’adressait uniquement aux enfants ou aux ados. C’est très agréable. J’ai eu la même impression qu’en lisant L’histoire sans fin. De 7 à 77 ans on peut plonger dans l’univers d’Ophélie et Thorn. On ne connait pas l’âge d’Ophélie, mais elle semble plus âgé que les héros que l’on rencontre dans les livres jeunesse d’habitude.

Le démarrage est assez long, mais on ne s’y ennuie pas pour autant. Ce qui m’a charmé c’est le style d’écriture de Christelle Dabos. J’avais l’impression d’être dans un mélange de Miyazaki et de Steam punk. Tout du moins c’est l’image que je me suis créée dans ma tête. C’est rafraîchissant.

A la toute fin tout se met en place et s’accélère. Parfait pour vous donner envie d’enchaîner avec la suite. Mais attention, le troisième tome est en cours d’écriture, il faudra donc s’armer de patience pour lire la suite.

Et pour le fun je veux la même écharpe qu’elle :p

Comme mes amies je ne peux que vous conseiller de plonger dans cet univers de la Passe-miroir qui je l’espère saura vous emmener vers des contrées encore inexplorée de la littérature jeunesse. 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Tanja 443 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine