Magazine Culture

Nique ta maman

Publié le 24 juin 2008 par Smaël Bouaici

NTMC’était chouette quand même. Même si ca n’a duré qu’une heure. En avant-première de la tournée “On est encore là“, le Suprême NTM avait son nom inscrit en rouge sur le panneau de l’Olympia, pour un concert semi-privé, devant la moitié des journalistes de Paris, et les caméras de M6.

Sefyu avait bien chauffé la salle, avec son style 50 cent, son gant de golfer, “Sssssss Sssssss”, et disque d’or remis sur scène. Petite entracte, et les NTM débarque sur la musique de Carmina Burana. Défilent Seine St Denis Style, On est encore là, le Jaguar version Joey Starr, qui annonce la couleur, il veut du bruit. Il chauffe la foule et s’amuse avec la “punition”: Cho Ka ka o, quand il estime que le public peut mieux faire, notamment au balcon people.

Rayon psychanalyse, il y avait des choses à dire. Le duo commence d’abord par justifier son retour (”On a cherché à faire de la musique, on est pas des loulous“) pendant que les chiffres (non officiels) se murmuraient dans l’Olympia (près d’1 million d’euros pour la reformation, 1,5 millions d’euros lâchés par M6 pour l’exclu du concert). On sentait tout de même Kool Shen et Joey Starr franchement heureux de se retrouver sur scène, avec un Joey Starr ultra motivé à l’idée de récupérer officiellement son statut de rock star, lui qui a toujours répété que le live était sa dope préférée. Même si ca ne va pas sans ambiguité, comme lorsqu’il insulte presque le public pendant son speech sur les élections (”On a eu ce qu’on a voté. Arrêtez de huer, y en a plein parmi vous qui n’ont pas voté“). Du coup, le public ne sait plus trop sur quel pied danser. Suivent quelques instants de flottement, avant que Joey ne rappelle Kool Shen, parti boire un coup en backstage, comme pour se désolidariser des velleités politiques de son compère.

Le show continue, après un (faux) rappel : Passe le oinj, C’est clair, Tout n’est pas si facile, Laisse pas traîner ton fils, Kool Shen qui glisse sur quelques rimes, La fièvre n’était pas invitée, et puis la surprise du chef, Lord Kossity, qui vient assurer son featuring sur Ma Benz pour clôturer un show calibré, comme si les NTM voulaient garder de l’énergie pour la tournée.

Ssssssssmaël B


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Smaël Bouaici 57 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines