Magazine Culture

Sanctum Corpus d’Olivier Saraja

Par Fildediane @fildediane

Sanctum Corpus d’Olivier SarajaTitre : Sanctum Corpus

Auteur : Olivier Saraja

Éditeur : Auto édité

Genre : Science-Fiction, Fantazy

Nombre de pages : 104

Fiche Bibliomania

Résumé Auteur :

« Il y eut la guerre. Les hommes étaient allés trop loin dans leur maîtrise du vivant : eugénisme, banque d’organes, immortalité. Scandalisé de n’être qu’une matière première génétique à exploiter, le tiers-monde finit par se révolter. Une société standardisée émergea, plus juste et régulée par des intelligences artificielles, mais lorsque des vagabonds extra-terrestres s’échouèrent sur Terre, il n’y eut d’alternative à l’extermination que d’incinérer le monde. Bien des années plus tard, Viktor est un scientifique de Gamma, une cité-îlot au cœur des terres brûlées. Au cours d’une attaque des envahisseurs, il est subitement arraché à sa vie médiocre et routinière. En compagnie de Fathya, une marginale aveugle, il dévoilera les plus sombres secrets de sa ville et de son inaccessible dirigeant. »

Mon avis :

J’ai gagné cette novela au tirage au sort organisé par #JeudiAutoEdition sur twitter 🙂 que je remercie chaleureusement !!

Merci beaucoup à l’auteur Olivier Saraja de m’avoir offert son roman.

L’histoire :

Viktor est scientifique, il se situe lui-même socialement dans la classe moyenne. Il contribue à la vie dans Gamma sa ville, son travail consiste à mettre au point des nanomachines de plus en plus performantes. Gamma est harcelée par des envahisseurs qui n’arrivent malgré tout plus à franchir le mur de protection… mais ce jour-là, y a t-il eut défaillance ? Ont-ils été plus fort ? Ont-ils trouvé une faille ? ce jour-là ils franchissent les protections et attaquent la ville. Après l’explosion de son labo, Viktor est subitement arraché à sa vie tranquille, chronométrée, réglée par l’Intelligence Centrale… Mal en point, il est sauvé de justesse par Fathya, une jeune femme aveugle , vivant en marge de la société… Viktor ne verra plus sa ville avec les mêmes yeux, ce qu’il va apprendre va complètement bouleverser son petit train-train

Les personnages :

Viktor : il est scientifique et connecté en permanence avec l’Intelligence Centrale de sa ville. Cette IC régit sa vie comme un métronome et corrige les petits travers, les petits défauts… et l’assiste au quotidien dans ses tâches. Il est un peu rebel et conservateur, il préfère les relations humaines réelles, plutôt que virtuelles, ce qui le fait passer pour un mec un peu dépassé et conservateur… mais il garde cette particularité.

Fathya : C’est une jeune femme aveugle qui vit recluse dans les égouts de la ville par choix. Elle a choisit cette vie afin de survivre en mettant toutes les chances de son côté. Elle connaît une partie des égouts comme sa poche malgré sa cécité. Elle se révèlera d’une assistance déterminante dans la vie de Viktor. Quand elle le trouve, elle ne se pose pas de questions et l’aide de suite. Leurs vies en seront totalement bouleversées…

La plume, le Scénario :

C’est une novela complètement science-Fiction. C’est un peu éloigné de ce que je lis d’habitude mais parfois c’est bien de sortir du chemin 😉

L’écriture de l’auteur est agréable à lire, j’ai senti cette connexion aux nouvelles technologies dans chaque mot. Le vocabulaire choisi pour décrire cette ville presque « génétiquement modifiée », était extrêmement bien choisi pour me plonger pleinement dans cet univers de sciences-fiction aux technologies sur-développées.

Un univers branché sur les dérives de l’ambition humaine, on se retrouve en plein trip post-apocalyptique… Gamma est une ville dirigée par l’Intelligence Centrale. Les gens sont génétiquement modifiés, assistés dans chacun de leur mouvement par l’IC, aussi bien niveau santé que travail et même amour… Les relations humaines sont virtuelles et tout est fait pour que Gamma et ses dirigeants vivent mieux et plus longtemps afin de se protéger des envahisseurs… la technologie est partout, de plus en plus performante et pointue; elle remplace presque tout… même l’humain est diminué, soumis à ce que l’IC veut lui faire croire et voir.

Viktor va être déconnecté de cette IC et il va comprendre ce qu’est le manque…comme une drogue…

Cette novela est sombre, les personnages sont en guerre pour retrouver leur humanité. L’intention est louable, mais y parvenir est presque insurmontable … il faudra que les personnages se dépassent et croient en cette humanité mais ça ne sera pas gagné pour autant…

Viktor va rencontrer des gens formidables à qui il peut confier sa vie, en qui il peut avoir confiance. Malgré tout, les apparences sont trompeuses 😉 et Viktor ira de surprise en surprise, la vérité va se faire de plus en plus claire et monstrueuse

En Bref :

Merci Olivier Saraja de m’avoir permis de découvrir votre univers 🙂 C’était très intéressant !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fildediane 807 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines