Magazine Culture

J'ai lu : harry potter et l'enfant maudit

Par Venezia
J'AI LU : HARRY POTTER ET L'ENFANT MAUDIT
Harry Potter et l’Enfant Maudit, Pièce de Théâtre de Jack Thorne D’après une histoire originale de J.K. RowlingEditions Gallimard 14 Octobre 2016352 pages - 21€Fantasy 

MON AVIS  (de fan d'Harry Potter) : Ce soit disant "tome 8" (que je ne considère pas ainsi) n’est pas un roman, mais une pièce de théâtre écrite par Jack Thorne d'après une trame de JK Rowling. Qu'à cela ne tienne, pour les fans, cela ne change rien, un nouvel Harry Potter à lire est un nouvel Harry Potter à lire ! lol On replonge immédiatement dans l'univers de Poudlard, on ne lâche plus le livre jusqu'à la dernière page ! L'intrigue est suffisamment bien construite pour laisser les rebondissements surprendre le lecteur, même sans narration.Nous sommes dix-neuf ans plus tard après la fin du tome 7. Harry Potter est marié à Ginny, la sœur de Ron Weasley, ils ont trois enfants, James, Albus Severus et Lily. Quant à Hermione Granger et Ron Weasley, ils sont mariés et ont eu deux enfants, Rose et Hugo. Nos petits sorciers sont devenus grands...Au début de la pièce, Albus Severus Potter, le second fils d’Harry et Ginny, entre à Poudlard, mais il a comme un pressentiment, car sa plus grande crainte est de finir à Serpentard. Son père lui rappelle que son nom rend hommage à la fois à Albus Dumbledore et à Severus Rogue. Ce dernier, ancien élève de Serpentard, fut très important dans la vie d’Harry, et puis, il n'y a pas que des gens mauvais à Serpentard. Alors les relations entre le père et le fils vont s'envenimer car le jeune Albus fait la rencontre d’un certain Scorpius Malefoy, le fils de Drago Malefoy… 

Au fil de l'histoire, on retrouve (parfois avec plaisir) certains personnages (outre les héros) de Poudlard, dont quelques-uns que l'on ne pensait pas revoir...

Un premier bémol cependant : les anciens héros sont un peu trop présents. Poudlard est le domaine des petits sorciers (ou des sorciers ados), les professeurs sont là pour les mettre en garde et les protéger, et voir à tout bout de champ débarquer leurs parents par poudre de cheminette, pour un oui pour un non, c'est un peu... fatiguant ! Mais bon, en même temps, le titre de la pièce est "Harry Potter et l'Enfant Maudit"... Donc Albus et Scorpius ne pouvaient apparaître seuls (quoique...)

Un autre bémol : le comportement d'Harry, on ne le reconnait pas toujours... Il est bien maladroit et même injuste avec son fils, et lorsque, avec Hermione, ils manquent de respect envers le professeur McGonagall, même s'ils présentent leurs excuses après, franchement, ce n'est pas du JKR ! Quant à Ginny, elle est quasi transparente et a bien du mal à faire entendre sa voix...

Encore un bémol : le comportement de Ron, sans substance, totalement immature, il ne parle que par jeux de mots qui sonnent creux, puis on apprend qu'il boit un petit coup, on regrette ce qu'il est devenu... Dommage... (et puis bon, ce n'est pas cela le personnage de Ron !)

Après 3 bémols, une belle surprise : l'attendrissant personnage de Scorpius, alors lui, je l'ai a-do-ré ! 

Je ne vous dirais pas qui est l'enfant maudit, car nous sommes en présence, ici aussi, d'une nouvelle prophétie... (pas toujours vraiment crédible... quand on connait les personnages du roman... le script n'est pas toujours à la hauteur mais la pièce doit être vraiment sympa à voir). Bien sur, le jeune Albus devient le nouvel Harry Potter, et on repartirait bien pour de nouvelles aventures avec lui...(mais par JKR, pas par Jack Thorne !) 


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Venezia 8 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines