Magazine Culture

Malaga, écrins de verdure

Publié le 28 février 2017 par Montagnessavoie
Souvent, les villes touristiques sont bétonnées. Souvent, les villes du sud sont sales, c'est ce que disent les gens qui n'y vont pas. Souvent, les villes méditerranéennes ont une urbanisation anarchique et étriquée. Voilà quelques uns des a priori que Malaga vous permet de remiser au placard. Malaga est une ville touristique, certes, mais qui conjugue avec harmonie histoire et modernité, tradition et regard tourné vers l'avenir. Malaga est une ville propre, ordonnée, agréable et à taille humaine malgré ses 500 000 habitants. Une ville où il fait bon vivre (la plage ne gâte rien, nous en reparlerons) et, contrairement à toute attente, une ville verte. Il y a d'abord cette magnifique promenade, ce luxuriant Paseo del Parque qui va de la Plaza de la Marina jusqu'à la Plaza de Toros et qui, longeant le port puis le port de plaisance, nous fait traverser la ville dans une folle végétation. Palmiers, oiseaux de paradis, orangers, chants exotiques d'oiseaux joyeux, on se croirait dans un jardin botanique. Pourtant, nous sommes en pleine agglomération ! Les odeurs y sont délicieuses et on comprend pourquoi les habitants de Malaga ont plaisir à se promener là. Lunettes de soleil vissées sur le nez, port de tête altier, c'est l'endroit idéal pour flâner et frimer ! Malaga, écrins de verdure
Malaga, écrins de verdure
Malaga, écrins de verdure Plus à l'extérieur de la ville, abandonnons le bus et prenons le chemin du  Castillo de Gibralfaro. Ne faisons pas comme ces fous furieux qui grimpent la colline au petit trot et prenons au contraire le temps de savourer le paysage, la petite route sinueuse qui monte et nous offre à chaque virage une vue plus large sur Malaga. Il y a forcément un moment où, entre ces gigantesques eucalyptus et ces pins odorants, au cours de cette demi-heure de montée, on se sent ailleurs, en pleine forêt, au milieu de la nature sauvage, seul au monde, juste bien, quoi ! Malaga, écrins de verdure
Malaga, écrins de verdure
Malaga, écrins de verdure Pour terminer cette orgie de verdure, je vous présente un tout petit endroit dont l'entrée est encore à 3 euros, autant dire, une peccadille : il s'agit du cimetière anglais. Construit ici pour abriter les derniers jours des ressortissants britanniques nombreux dans la ville, c'est un havre de paix dont les habitants ne dérangeront ni votre repos, ni vos lectures, ni votre contemplation de la mer depuis le haut de ce jardin un peu particulier. Si vous êtes curieux, on vous confie un plan avec toutes les tombes ainsi que le nom de leur hôte. Si vous l'êtes moins, vous pourrez cependant profiter de la beauté des fleurs et de la tranquillité de l'endroit. Pour les plus téméraires, vous pourrez partir à la recherche de la tombe du célèbre poète espagnol Jorge Guillen qui avait souhaité être enterré là. Nous, perso, on ne l'a pas trouvée ! Erreur du plan ? Problèmes de vues ? La question reste sans réponse... Malaga, écrins de verdure
Malaga, écrins de verdure
Malaga, écrins de verdure

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Montagnessavoie 1226 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte