Magazine Côté Femmes

Je suis toujours là, ou l’épée de Damoclès …

Publié le 28 février 2017 par Mamafunky
Je suis toujours là, ou l’épée de Damoclès …

Hello les filles !

Je n'aime pas vraiment parler de sujets un peu " casse-moral " par ici, malheureusement, la vie étant faite de moments moins joyeux, il me semble normal d'en parler de temps en temps.

Si vous me suivez depuis quelques année vous savez déjà qu'une jolie épée de Damoclès trône au-dessus de ma petite tête.
Pour celles qui débarquent sur le blog, je vous invite à lire cet article, qui finalement résume pas mal la situation.

Car oui je cohabite depuis maintenant plus de la moitié de ma vie avec une SEP. Une Sclérose En Plaque.

Une putain de maladie qui ne se voit pas forcément. En l'occurence, chez moi elle ne se voit pas puisque je peux continuer à vivre ma vie de manière tout à fait normale. Je peux marcher, conduire, courir...

En fait, chez moi qui ne fait rien comme tout le monde, la maladie " dort ". J'ai pu vivre peinard pendant plusieurs années, sans traitement, sans rechute, sans poussée.

Mais voilà que depuis quelques semaines je me sens lasse. Très fatiguée. Je me dis qu'avec les virus de l'hiver, mon corps doit se battre contre quelque chose ce qui explique ma fatigue.
Mais je suis quand même très très très fatiguée, et ça ne me ressemble pas.

Puis arrive la gueule de bois. La fameuse gueule de bois que j'ai tout de suite reconnue. Pas la même exactement qu'en 1997. Mais une petite gueule de bois, alors que tu n'as même pas fait la fête.

Ma tête tourne, j'ai des vertiges, je suis épuisée.

Ca y est, l'épée est en train de me tomber sur la gueule. 12 ans de tranquillité c'était trop beau, il fallait que ça s'arrête...

Bon en fait je dramatise peut-être un peu car mes symptômes sont minimes comparés à ceux que j'avais lorsqu'on m'a diagnostiqué ma SEP. Mais quand même le fait que mes yeux soient touchés me stresse (et m'agace car c'est épuisant).

Arrive ensuite un symptôme que je connais bien mais qui ne m'inquiète pas, à savoir ma jambe et mon bras droits qui s'engourdissent.
J'ai souvent eu ce truc qui arrive comme un signal d'alerte quand je tire trop sur la corde et que je suis fatiguée. C'est un signal que je connais et qui ne m'effraie pas car je sais qu'en me reposant il disparait.

Mais là il y a les yeux en plus. Et les vertiges.

Et si tout recommençait ?

En plus, ça arrive toujours au " bon moment ". Celui où tu as des tonnes de projets dans la tête...

En attendant que tout ça passe (ou pas), je prends sur moi.
Tout me demande des efforts considérables. Le fait que ma vue soit touchée me gêne vraiment au quotidien. Les endroits dans lesquels il y a du monde me font encore plus tourner la tête. Le bruit m'épuise. Et je suis toujours aussi lasse.

Evidemment personne ne le voit, personne ne le remarque, car je suis assez bonne comédienne et je donne le change.
Mais quand arrive le soir, je m'écroule de fatigue. Avec une petite bière à la main, car tant qu'à avoir la gueule de bois hein....


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mamafunky 9694 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte