Magazine Culture

Brimstone : un film brutal et viscéral

Publié le 08 mars 2017 par Tanja @HaKo_niwA

492213.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Pour la journée des droits des femmes quoi de mieux que de parler de Brimstone. L’ouest américain que vous aimez c’est La petite maison dans la prairie et Docteur Quinn ? Passez vitre chemin. Brimstone c’est un western vu à travers la vie des femmes, rude et brutal. Une bonne claque qui dure 2h28 où la femme n’a d’autres droits que de se taire. Liz, l’héroïne, fera jusqu’au bout ses propres choix envers et contre tous dans un monde qui lui est hostile.
Les droits des femmes ont évolué dans le bon sens, cependant le chemin reste long pour le respect de ces derniers.

Brimstone
Brimstone

Synopsis : Dans l’Ouest américain, à la fin du XIX siècle. Liz, une jeune femme d’une vingtaine d’années, mène une vie paisible auprès de sa famille. Mais sa vie va basculer le jour où un sinistre prêcheur leur rend visite. Liz devra prendre la fuite face à cet homme qui la traque sans répit depuis l’enfance

Avis : Le réalisateur Martin Koolhoven est venue sur scène pour répondre à quelques questions. Il nous parle de la violence hors champ qui était plus importante que celle que l’on voit à l’écran. Et je confirme totalement. De nombreuses fois les spectateurs se crispent devant les images, pourtant une grande partie de la violence est hors champs. Qu’importe notre cerveau fait un formidable travail d’imagination.

Je trouve très intéressante la façon dont le film est construit. Pas de flash back incessants comme on le voit trop souvent et qui rend la narration difficile. Ici, l’histoire débute par la fin, puis elle est divisée en chapitre et on remonte le temps avant la conclusion. Les trois premiers chapitres portent des noms issus de la Bible : L’apocalypse, L’exode et La genèse. Le film est long mais je ne me suis pas ennuyée. D’habitude je n’aime pas les westerns, trop de poncifs que je déteste. Mais ici rien de tel. Je le vois plus comme un thriller voir à certains moments comme un film d’épouvante. C’est vraiment tendu et j’attendais le dénouement avec impatience.

Je découvre totalement Dakota Fanning, je n’ai encore vu aucun film d’elle. En revanche je connais bien plus sa sœur Elle Fanning (Super8, Maléfique etc.). Je n’ai pas été déçu, elle est fantastique dans le rôle de Liz. Quant à Guy Pearce il est glaçant dans la peau du révérant. Kit Harington (Game of thrones) a le rôle d’un des rares mecs bien du film avec Liz, mais il ne fait qu’une apparition furtive malheureusement.

Brimstone n’est pas un film tout public, il faut savoir ce que l’on va voir. Mais pour peu qu’on accroche à la terrible histoire de Liz on pourra apprécier ce western bouleversant à la sauce Koolhoven. 

Merci à Lupiote et au Club 300 d’Allociné !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Tanja 355 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine