Magazine Cinéma

SPLIT ou la scission vers une ultime métamorphose

Par Christian Papia @ChristianPAPIA

(8/10)

124071

Synopsis: Kevin a déjà révélé 23 personnalités, avec des attributs physiques différents pour chacune, à sa psychiatre dévouée, la docteure Fletcher, mais l’une d’elles reste enfouie au plus profond de lui. Elle va bientôt se manifester et prendre le pas sur toutes les autres. Poussé à kidnapper trois adolescentes, dont la jeune Casey, aussi déterminée que perspicace, Kevin devient dans son âme et sa chair, le foyer d’une guerre que se livrent ses multiples personnalités, alors que les divisions qui régnaient jusqu’alors dans son subconscient volent en éclats.

Enfin, M. Night Shyamalan retrouve son sérieux en nous gratifiant d’un film audacieux dans sa conception. Traiter d’un sujet tel que le dédoublement de personnalité est toujours aventureux si l’on n’a pas un bon scénario, mais alors manier 24 personnalités relève du défi. Challenge réussi pour un réalisateur resté en berne depuis sixième sens et incassable. On prend plaisir à redécouvrir un metteur en scène qui avait su relancer à une certaine époque, un cinéma de réflexion transposant son spectateur jusqu’à l’ultime instant du film.

054131

Copyright Universal Pictures International France

Dans Split, on va voguer dans un monde bien étrange qui va alterner entre les multifacettes d’un James McAvoy éblouissant, un travail de soi hors-norme. Une prestation sans faute donc, comme un équilibriste, il nous laisse le choix de basculer où bon nous semble. Dans les situations de séquestrations on est amené souvent à voir le lieu comme l’élément essentiel de la trame, cloisonnant les protagonistes dans un espace oppressant (voir A cure of life). Dans Split ce n’est pas le cas, tout du moins complètement. On va découvrir rapidement que le terrain d’action va s’estomper decrescendo au dépend du personnage central, qui va happer inlassablement tout son contour, emportant même, par moments celui des autres acteurs.

342141

 Copyright Universal Pictures International France

Un scénario costaud pour ce film et ses joutes verbales entre la psychiatre et ce multiple de « Norman Bates ». La schématique des scènes est attentive à son sujet de bout en bout, mêlant par flashbacks l’histoire du passé de la jolie  Anya Taylor-Joy comme complément à celle (celles ?), mais de qui, au fait ? On peut paraître perdu par moments dans ce délire psychotique au même titre que le trio d’adolescentes, on peut penser que le réalisateur n’a pas hésité à détendre «l’œil» du public en accoutrant assez légèrement nos captives ou alors était ce pour nous égarer un peu plus. Quoi qu’il en soit, Split va faire partie de ces films qu’on aime totalement ou pas du tout. 

122977

Copyright Universal Pictures International France

Chapeau bas pour cet électrochoc qui devrait sans doute ramener un prix de Gérardmer. M. Night Shyamalan aime toujours laisser planer le mystère dans ses films, il donne néanmoins certains indices à la condition d’être attentif. Split ne déroge pas à la règle du dénouement inattendu à la fin du film………. si chère au réalisateur. Et pourtant, le plus aguerri des cinéphiles pourra découvrir un « signe » monumental (spoiler ?) sur l’affiche même du film. Split est tortueux pour notre plus grand plaisir, des montagnes russes d’intrigues et de tension vers une métamorphose.

Split Official Trailer 1 (2017) - M. Night Shyamalan Movie

CHRISTIAN

$http://www.canalblog.com/cf/my/?nav=blog.content&bid=1345206$> $http://www.canalblog.com/cf/my/?nav=blog.comment&bid=1345206$> $http://www.canalblog.com/cf/my/?nav=blog.category&bid=1345206$>


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Christian Papia 13465 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines