Magazine Culture

Les chroniques de MacKayla Lane, tome 1 - Fièvre Noire

Par Lecoindaudrey @LeCoindAudrey
Couverture Les Chroniques de MacKayla Lane, tome 1 : Fièvre noire
V.O : Fever, book 1 - DarkfeerAuteure : Karen Marie MoningEditions : J'ai LuCollection : ImaginaireNombre de pages : 414 pagesDate de parution : 11 Mars 2009
Saga : Les chroniques de MacKayla Lane
Nombre de tomes : 5
Format : Semi-PocheMacKayla Lane perd sa soeur Alina, victime à Dublin d'un assassinat aussi cruel qu'inexplicable. Devant la mollesse de la police locale, elle quitte le sud des Etats-Unis pour l'Irlande afin de mener sa propre enquête. Elle y découvre que sa soeur y menait une double vie pleine de mystère au milieu de créatures démoniaques."


Cela fait un bon moment que cette saga était dans ma liste d'envie et plus la saga avançait, plus je trépignais d'impatience, jusqu'au jour où l'opportunité s'est présentée : La saga complète pour un prix correct. Ni une, ni deux, hop dans ma pile à lire et là, la tentation de plonger étant trop importante : Je sors le 1er tome. 


Je fais donc connaissance avec MacKayla Lane, alias Mac, une jeune femme d'une famille aisée, qui mène un train de vie parfait dans sa maison familiale aux Etats-Unis, jusqu'au jour où un drame bouleversera le reste de sa vie : Sa soeur aînée, Alina, a été retrouvée sans vie à Dublin, où elle étudiait. Le deuil laissant place à la rage et la vengeance, Mac décide de partir enquêter elle-même. Elle va rapidement découvrir une véritée cachée et surtout ce qu'elle est réellement ...

Commencer ce roman et cette série par une héroïne en deuil est un choix risqué, car c'est dans un moment intime que nous débarquons, mais cela permet d'avoir une image de l'héroÎne assez particulière. Ne la connaissant pas avant cela, on la rencontre en pleine crise : tristesse, souvenirs, colère, rage, folie, toutes les étapes d'un deuil et que beaucoup peuvent comprendre. Une compassion pour Mac se créer et comme elle, nous sommes désireux de mettre la main sur ce bougre (pour ne pas partir dans la vulgarité) malsain. 


Alors non, ce n'est pas simplement une quête d'un meurtrier qui s'offre à nous pendant plus de quatre cent pages, mais le côté fantastique et féérique arrive au fur et à mesure, doucement, mais est bien présent. De quelle créature s'agit-il ? Et bien même si l'on rencontre un vampire, Mallucé, c'est surtout les Seelies et les Unseelies qui nous croisont, des Faës ayant traversés la frontière entre leur monde et le notre. Autour de cela, il y a tout un langage que nous découvrons en même temps que Mac et ce, grâce à Jéricho Barrons, un libraire qu'elle rencontre et qui lui apprendra ce qu'elle doit savoir. Et si, durant votre lecture, vous vous sentez perdu, l'auteure et la maison d'édition ont pensé à faire un glossaire en fin de roman, très astucieux !

Si les Faës se font doucement une place dans le fantastique, c'est toujours plaisant de suivre cet univers et ici, je dois dire que l'auteure, Karen Marie Moning (KMM) développe bien les bases de ce peuple, le côté bon et mauvais de ces êtres, ce qui nous fait partager entre admiration et dégoût. Etant le premier tome, nous avons les premières informations nécessaire pour comprendre le déroulement, mais je suis absolument certaine que cela n'est qu'une partie de cet Iceberg monstrueusement addictif qui fait le charme de cette saga sur la blogosphère. Je ne suis donc pas déçue de survoler tout ceci.


En dehors de l'histoire en elle-même, j'ai été marquée par les personnages, Mac et Barrons étant ceux qui reviennent régulièrement, c'est surtout Jéricho Barrons qui mintrigue le plus. Son côté libraire peut charmer, mais toute sa personnalité, sa façon de parler, de prendre de haut sont tout le contraire de sa curiosité malsaine qu'il porte à notre héroïne. Je n'arrive pas encore à déterminer si je l'apprécie ou non, même si à la fin du tome, il montre une facette qui peut plaire ...

Il y a également V'Lan, ce Seelie qui se prend pour un Dieu qui m'agace au plus haut point ! J'espère que notre héroïne arrivera à lui clouer le bec ...


Je dois dire que le temps que je peux accorder à la lecture ces temps-ci n'est pas du tout celui que je souhaiterais, mais dès que je le pouvais, je reprenais cette lecture et là, les heures et les pages défilaient. Très proche du coup de coeur, ce début de série correspond parfaitement à ce que je m'attendais et je comprends de mieux en mieux cette euphorie à chaque nouveau tome de la saga. Je suis totalement éboulie par l'auteure et son style, beaucoup de description qui aurait pu me refroidir, mais le contexte de l'histoire l'explique bien et cela passe tout seul.

Je ne regrette pas d'avoir attendu aussi longtemps, ce tome étant sorti en 2009 quand même, car je peux les avoir tous à portée de mains et les enchaîner quand bon me semble. Il est donc certains de voir prochainement mes avis sur les prochains tomes !
Les chroniques de MacKayla Lane, tome 1 - Fièvre Noire

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lecoindaudrey 3591 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines