Magazine Cinéma

Suburra (2015) ★★★★☆

Par Olivier Demangeon @critiks_moviz
SUBURRA (2015) ★★★★☆

Synopsis : La Suburra, quartier malfamé de Rome, est le théâtre d'un ambitieux projet immobilier. L'État, le Vatican et la Mafia sont impliqués. En sept jours, la mécanique va s'enrayer : la Suburra va sombrer, et renaître.

Origine du film : Italie, France
Réalisateur : Stefano Sollima
Scénaristes : Stefano Rulli, Sandro Petraglia, Carlo Bonini, Giancarlo De Cataldo
Acteurs : Pierfrancesco Favino, Elio Germano, Claudio Amendola, Alessandro Borghi, Greta Scarano, Giulia Elettra Gorietti, Antonello Fassari, Jean-Hugues Anglade
Musique : M83
Genre : Drame, Policier, Thriller
Durée : 2 heures et 10 minutes
Date de sortie : 9 décembre 2015 (France)
Année de production : 2015
Sociétés de production : Cattleya, Rai Cinema, La Chauve Souris, Cofinova 11, Cinemage 9
Distribué par : 01 Distribution
Titre original : Suburra
Notre note : ★★★★☆

Notre commentaire : " Suburra " est un film neo-noir italien datant de 2015, réalisé par Stefano Sollima, à qui l'on doit également " All Cops Are Bastards " (2012). Le métrage est basé sur un roman du même nom paru en 2013 et signé de Carlo Bonini et Giancarlo De Cataldo. Le film a été produit par Netflix et la RAI. Les acteurs principaux sont Pierfrancesco Favino, qu'on a également pu voir dans " " (2013), Elio Germano, qu'on a pu voir dans " Leopardi " (2014), et Claudio Amendola, qu'on a pu voir dans " Inferno Below " (2003).

Après nous être aventurés dans le cinéma danois avec la trilogie des Enquêtes du Département V, puis dans l'univers londonien avec le récent " 100 Streets " (2016), nous voilà en escapade dans le cinéma italien avec " Suburra " (2015). L'histoire proposée par le métrage se focalise sur les connections entre les organisations criminelles, que l'on connaît le plus généralement sous l'appellation de Mafia, et les politiciens à Rome en 2011.

On peut suivre un certain nombre de personnages qui progressivement se retrouvent plus ou moins connectés les uns aux autres, et souvent dans des rapports tendus. On trouve ainsi Filippo Malgradi , un député italien qui œuvre pour influencer ses collègues de manière à faire passer une loi concernant l'urbanisation d'une zone côtière, permettant à la ville d'Ostia d'être transformée en une ville comme Las Vegas. Il est en relation avec un des chefs de la mafia locale, connu sous le nom de Samouraï (Claudio Amendola). Ce dernier a également des liens privilégiés avec la Banque du Vatican, qui veut discrètement financer le projet et en profitera pleinement. Cependant rien ne va se passer comme prévu, car une guerre va débuter entre un gang de gitans et une fratrie de la mafia et où de nombreux membres vont y perdre la vie.

Le film peut apparaître lent par moment, avant d'être entrecoupé par une scène violente et expéditive, presque toujours sous la forme d'une fusillade. La plus importante étant certainement celle dans un centre commercial où un échange de coups de feu et de poursuites à travers les allées durent une bonne dizaine de minutes. L'intrigue se concentre sur le devenir des différents personnages impliqués, volontairement, et même involontairement, dans cette affaire à multiples tiroirs et enjeux, émaillée de guerre de pouvoir, de corruption, de prostitution, de drogue et de règlements de comptes.

Le scénario est particulièrement bien écrit, créant progressivement une tension clairement palpable. L'ensemble est servi par un casting remarquable délivrant d'impeccables prestations. La bande originale participe parfaitement à l'atmosphère du métrage. En outre, on peut féliciter Stefano Sollima, le réalisateur pour la précision de sa mise en scène, qui, dans une certaine mesure, nous aura réconciliés avec le cinéma transalpin.

" Suburra " a fait l'objet d'une édition en DVD ainsi qu'en Blu-ray, paru le 19 avril 2016 chez Universal Pictures Vidéo (France). Pour de plus amples renseignements, n'hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, " Suburra " est un excellent thriller dramatique disposant d'un scénario impeccablement soigné, d'une mise en scène précise, mais d'un rythme parfois trop lent. La distribution est impeccable et le sujet colle bien avec l'idée que l'on peut se faire des connexions entre la politique, le clergé, et le milieu mafieux. L'histoire touche toutes ses différentes sphères de pouvoirs et manipulations que tout le monde apparaît comme pourri. L'atmosphère est tendue de bout en bout et la pression met les nerfs du spectateur à l'épreuve. Un film intéressant et très bien orchestré.

Bande-annonce :

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olivier Demangeon 123 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines