Magazine Ebusiness

SXSW : Une startup détecte le cancer par les larmes

Publié le 13 mars 2017 par Pnordey @latelier

Présente au SXSW, une startup de l’Arkansas veut révolutionner le domaine médical en proposant la détection du cancer du sein de manière non-invasive : par l’analyse des larmes du patient.

Selon The American Cancer Society, le taux de survie à 5 ans d’un cancer de stade II aux Etats-Unis est de 93% et tombe dramatiquement à 22% dans le cas d’un cancer de stade IV. Preuve qu’une détection précoce est plus que jamais nécessaire. D’autant plus que 60% des Américaines qui ont entre 45 et 70 ans ne se feraient pas dépister. Les méthodes actuelles de détection étant particulièrement onéreuses, la balle est donc dans le camp des startups pour essayer de transformer ce marché et sauver des vies.

Si nous avions évoqué récemment des entreprises développant des technologies de détection via une prise de sang, de nouvelles solutions apparaissent, comme celle de la détection par le biais de l’analyse d’urine. Sélectionnée pour pitcher au South by Southwest 2017, la startup de Springdale (Arkansas), Ascendant Dx tente, pour sa part, une approche peu coûteuse qui serait plus rapide et précise que les précédentes. “Notre solution, Melody, s’appuie sur des biomarqueurs présents dans les larmes des individus car celles-ci sont en effet issues de la filtration du sang” explique Omid Moghadam, CEO et fondateur de Ascendant DX.

La procédure est simple : un papier-filtre est placé entre les cils du patient, à qui on demande de fermer les paupières. Les larmes sont absorbées par le papier et ensuite analysées par l’équipe de chercheurs qui est capable de donner un diagnostic fiable à 90% en 30min. Ascendant Dx a déjà testé son dispositif sur 400 Néo-Zélandais et est en train d’établir des partenariats avec des acteurs du domaine médical. La prochaine étape est ainsi de lancer des essais cliniques sur un groupe d’étude de 1000 patients afin de recevoir l’approbation de la Food and Drug Administration (FDA). Omid Moghadam espère ainsi voir son innovation sur le marché d’ici 18 mois.

L’American Cancer Society prédit que 250 000 cancers du seins devraient être diagnostiqués en 2017 rien qu’aux Etats-Unis. Espérons que des technologies telles que celle de Ascendant Dx seront capables d’améliorer la détection précoce et le taux de survie.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pnordey 18702 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte