Magazine Culture

Cinéma : Sayônara, les infos

Publié le 13 mars 2017 par Framboise32

Cinéma : Sayônara, les infos

Sayônara est un film japonais de Kôji Fukada Avec Bryerly Long, Geminoid F, Hirofumi Arai, Makiko Murata, Nijirô Murakami, Yuko Kibiki, Jérôme Kircher, Irène Jacob

Synopsis : Dans un avenir proche, le Japon est victime d’attaques terroristes sur ses centrales nucléaires. Irradié, le pays est peu à peu évacué vers les états voisins. Tania, atteinte d’une longue maladie et originaire d’Afrique du Sud, attend son ordre d’évacuation dans une petite maison perdue dans les montagnes. Elle est veillée par Leona, son androïde de première génération que lui a offert son père. Toutes deux deviennent les dernières témoins d’un Japon qui s’éteint à petit feu et se vide par ordre de priorité, parfois selon des critères discriminatoires. Mais doucement, l’effroi cède la place à la poésie et la beauté.

Le scénario est écrit par Kôji Fukada . Sayonara s’ inspire fortement de la pièce originale du même nom écrite par le dramaturge Oriza Hirata, figure de proue du théâtre contemporain Japonais et maître important pour toute une génération de jeunes acteurs et metteurs en scène :

« Il est difficile de résumer mon excitation lors de la découverte de la pièce Sayonara. Il y avait la stupéfaction de voir jouer sur une même scène un androïde et une comédienne, un dispositif inédit dans l’histoire du théâtre. Bien entendu ce qui m’ intéresse dans la machine du Geminoid F, qui joue aussi Leona dans le film, c’est qu’elle est le reflet presque parfait de l’homme et qu’elle incarne en cela notre désir, toujours reformulé par l’art ou la science, d’éloigner le seuil de la mort », explique Koji Fukada.

Dans Sayonara, un des personnages principaux est un robot. Sayonara aborde des thèmes importants, notamment la peur du nucléaire et des centrales et la prise de conscience vive après Fukushima que le Japon avait bâti son succès économique sur un progrès technologique qui contenait aussi la potentialité de sa destruction. Il parle aussi du statut des immigrés au Japon. Au même titre que les centrales nucléaires, c’est un sujet qui crispe nombre de pays à travers le monde. En dernier lieu, il est question du memento mori (« souviens-toi que tu mourras »).

Le film sort le 10 mai 2017. Il est distribué par Survivance


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Framboise32 25155 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine