Magazine Culture

La petite Mort(e) - Davy Mourier

Par Nyxshadow @Lectures_Nyx
La petite Mort(e) - Davy Mourier
Quatrième de Couverture :
Personnage détestable et misogyne, Papa Mort, déçu d'avoir une fille, place la Petite Morte en école privée où ses copains de classe sont des faucheurs issus du folklore d'autres pays. Après des débuts difficiles, elle devient amie avec Mictlantecuhtli l'Aztèque (mais tout le monde l'appelle Mic), Hel la Scandinave et Orcus le Romain. Et surtout, elle tombe amoureuse de Patrick, le seul humain de l'école... 
Note :
♣♣♣♣♣
Avis :La Petite Mort(e) n'est pas à proprement parlé une suite de la trilogie de l'auteur La Petite Mort, toutefois cela se déroule dans un univers semblable avec le même genre de personnages.
Ici nous retrouvons une famille mort où l'héritier est en fait UNE héritière.
Mais Papa Mort n'est pas un gentil papa, il est plutôt violent, intolérant, misogyne et plus globalement, une ordure. Il faut dire que son meilleur (seul) ami est un tueur en série plutôt sadique, ça pose l'ambiance.
Mais la petite Morte fait des efforts pour plaire à son papa, malheureusement cela ne suffit pas.
Elle est envoyé dans une école privée avec d'autres morts - des divinités d'autres cultures...et un humain qui se retrouve là suite à une petite erreur administrative.
Cette BD a été en demi-teinte tout comme l'est l'histoire.
D'une part je l'ai trouvé très rapide, un peu trop. Les sketchs sont fugaces et j'aurai aimé que les camarades d'école soient plus exploités. En l'état, les citer ajoute des pages mais presque rien d'autre. Idem pour le tueur en série ou l'humain, ce sont des éléments qui auraient pu être filés pour faire des histoires plus développées.
Je pense qu'en fait mon regret vient du format one-shot. Sur plusieurs tomes, l'auteur aurait pu explorer ses idées tout son soûl.
Çà c'était la partie humour, légèreté.
Car cette BD a également un aspect très très sombre. Au delà du fait que les personnages dispensent la mort - qui fait partie du cercle de la vie après tout (ne me remerciez pas la BO du Roi Lion) - il y a la noirceur des personnages.
Papa Mort est une ordure violente. Son meilleur ami est un tueur en série, mais même sans cela il maltraite physiquement et verbalement sa famille. C'est quelque chose de puissant et de dérangeant qui est dénoncé ici, jusqu'à un dénouement un peu attendu mais que les lecteurs espéraient.
Davy Mourier s'essaye ici à dénoncer de manière extrêmement visible des faits durs. Si l'application reste bancale à mes yeux, je salue l'effort.

Infos :Autres BD sur le site :
  1. La Petite Mort
  2. Le Secret de la Licorne-Sirène
  3. Le Domaine des Vieux
  • Dieu n'aime pas Papa (à venir)

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nyxshadow 4881 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines