Magazine Cinéma

Shiri (1999) ★★★☆☆

Par Olivier Demangeon @critiks_moviz
SHIRI (1999) ★★★☆☆

Synopsis : Un chargement d'un nouvel explosif liquide a été détourné par un groupe Sud Coréen qui voudrait réunifier les deux pays. Ryu et Lee, deux agents secrets vont tenter de retrouver l'explosif. Mais Hee, l'une des terroristes, a juré la perte de Ryu...

Origine du film : Corée du Sud
Réalisateur : Kang Je-gyu
Scénariste : Kang Je-gyu
Acteurs : Han Suk-kyu, Choi Min-sik, Yunjin Kim, Song Kang-ho, Yoon Joo-sang, Park Yong-woo
Musique : Lee Dong-joon
Genre : Action, Drame, Espionnage, Policier, Thriller
Durée : 2 heures et 05 minutes
Date de sortie : 19 décembre 2001 (France)
Année de production : 1999
Sociétés de production : Kang Je-Kyu Film Co. Ltd., Samsung Entertainment
Distribué par : Samuel Goldwyn Films, Destination Films
Titre original : Swiri
Notre note : ★★★☆☆

" Shiri " est un film d'action sud-coréen datant de 1999, écrit et réalisé par Kang Je-gyu, à qui l'on doit également l'excellent " Notre commentaire : Frères de Sang " (2004). On peut également le qualifier de film d'espionnage, car l'histoire implique des agents nord-coréens infiltrés dans la partie sud afin d'y commettre des assassinats et des actes de terrorisme. On peut aussi le qualifier de film policier, puisqu'il y a une grande partie du métrage qui est consacré à diverses méthodes d'investigation afin de loger et de neutraliser les " méchants " de l'histoire. Et enfin, on peut également le désigner comme étant un film dramatique, car l'opposition nord - sud va mettre en péril la relation de couple et d'amitié qu'ont certains des protagonistes.

Les acteurs principaux sont Han Suk-kyu, qu'on a pu voir dans " The Berlin File " (2013), Choi Min-sik, qu'on a pu voir dans " " (2013), Song Kang-Ho, qu'on a pu voir dans " Morsures " (2012), et Yunjin Kim, qu'on a pu voir dans " The Neighbor " (2012).

" Shiri " a été le premier grand blockbuster de style hollywoodien à être produit dans la " nouvelle " industrie cinématographique sud-coréenne, c'est-à-dire après le boom économique majeur de la fin des années 1990. Le film a volontairement été créé comme un hommage délibéré au film d'action rendu populaire par Hollywood à travers les années 1980, il contenait également une histoire qui s'appuie sur le sentiment national, qui s'avère très fort en Corée, pour alimenter le drame. Une grande partie du style visuel du film est emprunt au cinéma d'action asiatique, en particulier au cinéma d'action de Hong Kong, de John Woo, de Tsui Hark, de Ringo Lam tout en y associant le rythme impitoyable des films comme James Bond.

Le film est paru sous le nom " Shiri " en dehors de la Corée du Sud, mais dans son pays d'origine, le titre s'écrit Swiri. Ce nom se réfère au Coreoleuciscus Splendidus, un poisson qu'on trouve dans les cours d'eau douce coréens. À un certain moment dans le film, Park un monologue dans lequel il décrit comment les eaux de la Corée du Nord et du Sud circulent librement ensemble, et comment le poisson peut se trouver n'importe où dans l'eau sans savoir à quelle Corée il appartient. Cela marque l'ambition du film d'être le premier film à grande diffusion à aborder directement la question encore épineuse de la réunification coréenne, qui aujourd'hui, presque 20 années après la sortie de ce métrage, est, selon toutes vraisemblances, encore loin d'être au programme.

Le budget total du film était de 8,5 millions de dollars, ce qui à l'époque représentait le plus gros budget alloué à un film sud-coréen. Une partie du financement a été couverte par le géant coréen de l'électronique Samsung. Le film a été un succès critique et financier en Corée et a battu des records au box-office. " Shiri " a été vu par 6,5 millions de personnes dans les salles sud-coréennes, battant le record précédent établi par " Titanic " (1997) de 4,3 millions de spectateurs. Il a également été couronné de succès à travers le reste de l'Asie, notamment à Hong Kong, et a depuis été publié en vidéo dans le monde entier.

L'histoire met aux prises une unité spéciale de militaires nord-coréens venus semer la zizanie à Seoul, dans la partie sud-coréenne, dans l'espoir que les troubles qui vont suivre leurs séries d'attentats vont provoquer la réunification des deux Corées. Six ans avant le début des hostilités, un premier agent féminin avait été envoyé secrètement afin qu'elle prépare le terrain en effectuant des assassinats ciblés puis en se cachant dans la population, comme un agent dormant. Lorsqu'elle refait parler d'elle, deux agents secrets sud-coréens sont sur ses traces afin de la neutraliser.

L'intrigue se joue sur plusieurs tableaux. D'un côté, la nécessité d'empêcher un attentat de grande ampleur durant un match de football opposant justement les deux pays en présence de leur président respectif, et d'autre part, la volonté d'identifier l'agent Lee Bang-hee, qui aurait usurpé une identité et fait appel à la chirurgie esthétique, lors d'un séjour au Japon, pour changer son apparence et ainsi échapper aux éventuels contrôles d'identité. La dernière partie exploite au maximum l'aspect dramatique des choses, tout en proposant un grand nombre de victimes, ainsi qu'un twist final qu'on devine progressivement dans la deuxième partie du métrage.

Le casting offre de bonnes prestations, et on pourrait même dire, que par rapport à ce que l'on a l'habitude de voir dans les productions sud-coréennes, les acteurs en font nettement moins que d'habitude, où certains personnages surjouent certaines scènes où exagèrent leurs réactions. Pour " Shiri " les choses restent relativement sobres. Par contre, l'accent est fortement axé sur l'action. Les scènes s'enchaînent, et les fusillades peuvent largement rivaliser avec les meilleures productions hollywoodiennes. Le rythme est donc soutenu, les deux heures filent à toute vitesse sans qu'on ait réellement le temps de souffler.

En conclusion, " Shiri " est un bon film d'action, disposant d'une histoire propre à la situation particulière qui oppose la Corée du Nord et la Corée du Sud. Le rythme est soutenu et les scènes d'actions s'enchaînent, notamment les fusillades qui sont bien loin de faire dans la dentelle. La distribution offre de bonnes prestations, dans une certaine sobriété bien agréable. La photographie est basique et la bande originale n'offre aucune particularité. Un film qui, malgré son âge, reste efficace et offre un bon divertissement qui ravira les amateurs de cinéma coréen.

" Shiri " a obtenu 9 nominations lors de cérémonies de remise de prix et obtenu sept récompenses.

" Shiri " a fait l'objet d'une édition en DVD ainsi qu'en Blu-ray, paru le 7 avril 2010 chez Fox Pathé Europa. Pour de plus amples renseignements, n'hésitez pas à consulter la fiche du film sur le site DVD.Fr.

En conclusion, " Shiri " est un bon film d'action, disposant d'une histoire propre à la situation particulière qui oppose la Corée du Nord et la Corée du Sud. Le rythme est soutenu et les scènes d'actions s'enchaînent, notamment les fusillades qui sont bien loin de faire dans la dentelle. La distribution offre de bonnes prestations, dans une certaine sobriété bien agréable. La photographie est basique et la bande originale n'offre aucune particularité. Un film qui malgré son âge, reste efficace et offre un bon divertissement qui ravira les amateurs de cinéma coréen.

Bande-annonce :

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olivier Demangeon 123 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines