Magazine Culture

Close-Up, tome 1 : Indomptable Sandre, Jane Devreaux

Par Les Griffonneuses
Bonjour tout le monde !Chronique aujourd'hui pour vous présenter la dernière New Romance achetée et aussitôt dévorée !L'histoire:Alors que Sandre aime se dissimuler sur son perchoir afin de shooter le monde qui l'entoure en s'en tenant à distance, son attirance pour le beau Josh devient de plus en difficile à réfréner. Pourtant, celui-ci ne voit que par la splendide Marcy, qui lui refuse toute intimité malgré la durée de leur relation.Lorsque leur professeur va décider de faire des deux ados un binôme pour réaliser un exposé, les choses vont déraper et eux, qui ont tant besoin de repères, vont tenter de trouver une direction à suivre dans les bras l'un de l'autre.Mais s'ils savent que cette aventure ne peut être pérenne, ils vont vite découvrir que la passion qui les dévore n'est pas de celles que l'on peut réfréner à l'envi...Close-Up, tome 1 : Indomptable Sandre, Jane DevreauxMon avis:Si je devais donner une comparaison à cette histoire, il s'agirait d'After, avec des personnages un peu plus jeunes, des rebondissements en pagaille, des malentendus destructeurs et des désirs omniprésents.Alors que Sandre est une jeune fille perdue dans le flot de ses hormones et des questions qu'elle se pose en l'absence de tout appui adulte pour l'épauler, elle veut tenter de faire son avis depuis sa propre expérience.Josh pour sa part, doit faire face aux refus répétitifs de sa petite amie de voir leur relation évoluer alors que son corps réclame à corps et à cri une délivrance charnelle.Ces mêmes questions vont pousser les deux ados dans les bras l'un de l'autre, dans des étreintes réconfortantes, tendres et dans un climat d'intimité. Pourtant, les erreurs vont se multiplier, cherchant continuellement à mettre des obstacles là où il n'y en a pas toujours : qu'il s'agisse d'obstacles matériels ou d'obstacles qu'ils s'imaginent eux-mêmes.La difficulté des choix auxquels ils sont confrontés rappelle nécessairement l'inconfort que l'on a ressenti pendant l'adolescence, à vouloir à la fois tout contrôler nous-mêmes, être maître de notre jeu, sans pour autant vouloir avouer que l'aide des adultes est incontournable.Le tempérament de Sandre est vif et emporté et provoque parfois la discorde alors qu'il n'y a pas lieu d'être. Son refus de se faire protéger est catégorique et parfois un peu trop poussé mais son personnage est percutant par la profondeur de ses failles, que l'on découvre au fur et à mesure. On ne peut alors rester insensible à cette jeune fille qui, privée de toute tendresse et aide quelconques, doit apprendre à composer jeunes avec la vie, en se méfiant de tous.Malgré l'aspect parfois immature du récit lié au jeune âge des protagonistes, cette histoire est totalement addictive, il m'a été totalement impossible de la lâcher tant que je ne l'avais pas terminée. Les secrets qu'elle renferme sont loin d'être tous percés, ce qui alimente l'empressement de la terminer.Et la fin a, pour une fois, de quoi surprendre ! Alors que j'avais prévu un scénario possible, l'auteure m'a surprise en changeant de cap. Un bon point pour cette fin qui donne une monstrueuse envie de se procurer la suite ! A bientôt donc avec le second tome de la trilogie !

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Les Griffonneuses 2771 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines