Magazine Culture

Poétiques de Résistance à la Maison de la Poésie, à Paris

Publié le 29 mars 2017 par Onarretetout

Derek Walcott est mort le 17 mars. Patrick Chamoiseau lui a rendu hommage par un poème qui nous fut offert ce dimanche soir-là, à la Maison de la poésie (Paris) :

Que la mer mieux qu’Histoire te soit douce
Qu’elle te fasse mémoire
Que l’archipel mieux que pays te fasse collier

Ces quelques vers, extraits de ce poème, font référence au titre de Derek Walcott : The sea is history.

La soirée était organisée par l’Institut du Tout-Monde et l’association Sortir du colonialisme sur le thème : 

panpoetresmars2017f0

Et se sont succédés des textes, des auteurs, des musiciens, des comédiens, partis dans l’Océan d’Edouard Glissant. Les échos se répondaient. On a parlé d’Osun, divinité yoruba, des tambours japonais ont résonné en nous et hors de nous, James Baldwin sur un écran a posé cette question à son intervieweur : « De vous ou de moi, qui est le Nègre ? »

Alors, Denetem Touam Bona nous a parlé du marronnage. Et puis la Palestine fut présente par la voix d’Olivia Elias, et Jacques Stephen Alexis, mort en avril 1961 quelque part en Haïti, faisait entendre encore un texte par la voix de sa fille. Pour conclure ces quelques heures passées ensemble, musicien, chanteur, danseur, comédiens nous ont donné à entendre le texte d’Edouard Glissant, La terre inquiète.

Et c’est l’Appel aux saxifrages de Marie-José Mondzain qui me revient au moment où j’écris ces lignes : « Nous proposons de rassembler les forces et les imaginations, de rassembler les capacités d’analyse et les pouvoirs d’invention, les réserves de résistance et les courages d’opposition dont nous pensons qu’ils n’ont aujourd’hui aucune part aucune place dans les discours de ceux qui prétendant faire de la politique sont en train de célébrer le service funèbre de la démocratie. Les saxifrages sont en colère mais elles ne sont ni tristes, ni découragées. Le mot «possible» n’appartient pas pour elles au vocabulaire démagogique de la promesse, mais il est habité par l’énergie active et présente de tous ceux qui ne sont pas encore morts.  »


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Onarretetout 2909 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine