Magazine Culture

13 Reasons why de Jay Asher

Par Emidreamsup @Emidreamsup

Avant même d'être rééditée dans les librairies françaises (le livre s'est déjà vendu à 20 000 exemplaires sous le nom de 13 Raisons), 13 Reasons Why, le roman de Jay Asher a largement fait parler de lui Outre-Atlantique.

Les droits d'adaptation ont été racheté par Netflix et une série va en être tiré. Quelque chose me dit qu'il n'a pas fini de faire le buzz et que ce roman pour ado (mais pas que) à encore de beaux jours devant lui.

Et voici les " 13 Reasons why " vous ne devez pas passer à côté de cette lecture...

  1. Par simple curiosité. C'est ce qui m'a poussé à ouvrir ce roman. Le fait d'apprendre qu'une adaptation sur petit écran était déjà en tournage m'a intrigué. Qu'est-ce que ce roman avait de si spécial ?
  2. Le sujet. Il faut oser traiter d'un thème aussi sensible que le suicide chez les adolescents. Et là, on ne tourne pas autour du pot. Dès les premières lignes, on comprend où on met les pieds.
  3. Le choix de la double temporalité. L'auteur prend des risques et, en même temps, fait preuve de créativité avec le traitement de son récit. Là où on aurait pu suivre le parcours d'Hannah jusqu'à son terme. L'auteur nous offre un double champ de vision. Hannah ne fait déjà plus partie du paysage. Tout au long des pages, on oscille entre le passé conté par Hannah et le présent de Clay. Le tout sans jamais nous perdre.
  4. Pour le dialogue qu'il créé entre les deux protagonistes principaux. Avec la méthode
    13 Reasons why de Jay Asher
    employé, Jay Asher créé alors un lien entre ces deux " héros ". Clay et Hannah. Eux qui avaient tant de mal à communiquer quand ils se côtoyaient, ont ici l'opportunité de tout se dire, de se répondre. Le lien qui prend place entre eux est assez unique et fait la force de ce récit.
  5. Mais de fait, ce lien met en lumière une grande cruauté de la part de l'auteur vis à vis de Clay. Le jeune garçon, amoureux éconduit de la défunte, ne peut que subir ce qu'il entend, apprend. Aucun échappatoire pour lui. Il ne peut pas réellement répondre à Hannah. Toutes ses réactions/réflexions au fil de l'écoute des cassettes resteront lettres mortes.
  6. C'est aussi un immense sentiment de frustration qui est omniprésent durant tout le récit. Ici, la vérité est-elle une chose si bonne à dire ? Hannah a préféré fuir définitivement et pourtant elle décide de déverser le poids qui lui était insupportable sur les épaules des 13 personnes à qui les cassettes sont destinées. Si chacun d'entre eux se prend la violence de cette vérité en " pleine face ", ils ne peuvent en aucun cas changer les choses. Le résultat est déjà là.
  7. Si le lecteur a la possibilité de suivre les réactions de Clay en direct, il peut aussi avoir un aperçu (peut-être trop bref) des autres personnes ayant déjà eu connaissance des cassettes. La frustration migre alors du côté du lectorat. Comme Clay, par moment, on aimerait aller rendre visite à Tyler, Justin, Bryce ou Courtney pour leur dire ce que l'on pense de leurs attitudes, de leurs actes. Et surtout, on aimerait être une petite souris pour les voir souffrir, réagir, culpabiliser, tenter de changer...
  8. Tout ceci, rajoute de l'originalité et de l'audace à ce roman. Jay Asher ne fait pas dans le clichés. Du moins dans son traitement du récit et dans son travail sur les personnages. Ce qui fait que le lecteur est happé et enchaîne les pages comme Clay dévore les cassettes. On veut comprendre, on veut savoir. Il souligne notre aspect voyeuriste autrement qu'en le mettant en scène à travers certains personnages.
  9. Le récit, enfin plutôt les mésaventures d'Hannah, n'échappe pas à du déjà-vu. En effet, les problèmes qu'elle a rencontrés et qui l'ont amenés à faire le choix du suicide ont déjà été traités. Rumeurs, méchanceté gratuite entre ado, petites vengeances, viol, harcèlement... Des thématiques qui sont indissociables des récits du mal-être adolescent.
  10. Cependant, faire vivre aux lecteurs ces événements à travers la voix de la " victime/témoin ", leur donne une toute autre dimension. Hannah, avec cette introspection, reconnaît ses torts et espère que ça démarche permettra à ses " bourreaux " de ne pas réitérer. D'ouvrir les yeux et de prendre conscience de l'impact de leurs actes, d'une simple parole...
  11. Tout ceci mettant en lumière la violence de l'adolescence et des rapports qui peuvent s'établir à cet âge là. A l'image du gouffre entre les générations mis en avant par les rapports enseignants/élèves. La maladresse des adultes est habilement mise en avant. Comment une parole anodine et pas si bête que cela peut, malgré toutes les bonnes intentions du monde, ne faire qu'enfoncer le clou d'une situation devenue insupportable. Trouver les bons mots. Etre là au bon moment. Ceux sont deux choses face auxquelles tous parents (adultes) sont confrontés quand ils ont à faire avec des adolescents.
  12. Jay Asher fait encore preuve d'une réelle intelligence en clôturant son roman sans être moralisateur. Il se contente de ce point d'interrogation. Cette note d'espoir, de nouveau départ. Certes, une part de nous aurait aimé en savoir plus. Voir l'effet domino que ces cassettes auraient provoqués, mais c'est nous mettre face à notre côté voyeur et malsain. Aspect que chaque être humain a en lui (plus ou moins développé cela va de soi). Bravo pour ne pas avoir cédé à cette tentation et pour nous obliger à prendre conscience de nos propres défauts.
  13. Pour conclure, il est important de souligner que 13 Reasons Why est un premier roman. La qualité de ce-dernier et la créativité qui en émane ont eu pour conséquence de voir ce titre récompensé à plusieurs reprises. Sans oublier le million d'exemplaires dépassé au niveau des ventes américaines et l'adaptation télé. Je suis, à présent, très curieuse de lire ce que nous réserve M. Asher pour le reste de sa carrière de romancier.

13 Reasons why de Jay Asher
Disponible en librairies
Editions Albin Michel
A partir de 13 ans
288 pages
13.90€


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Emidreamsup 951 partages Voir son profil
Voir son blog